Loading

Pourquoi les villages seniors séduisent de plus en plus Projets d’habitat intergénérationnel et villages seniors fleurissent dans le département. Les personnes âgées semblent séduites par cet immobilier plus convivial.

Dès 2015, la maire de Saint-Romain-le-Puy, Annick Brunel, et son équipe municipale ont entamé une réflexion pour faire en sorte que «nos aînés vieillissent dans les meilleures conditions». Pour répondre à cette exigence, un appel d’offres a été lancé. Le choix des élus s’est porté sur le projet de la société Village Concept qui développe un concept d’habitat intergénérationnel. Un projet dans lequel on retrouve le bailleur social départemental Loire Habitat.

Ce programme, dont la première tranche démarre actuellement, comprendra 60 logements du T2 au T4, de la villa à l’appartement, en locatif ou en accession.

Favoriser la « mixité générationnelle et sociale »

À Saint-Romain-le-Puy, le même type d’habitations, présents sur cette photo, sera construit en trois tranches.

Située à la périphérie du centre de la commune, sur une superficie de 2 hectares, cette opération immobilière est présentée par Hervé Pacoret, dirigeant de Village Concept, comme étant un lieu de «mixité générationnelle et sociale, favorisant les relations entre les habitants».

Des jeunes couples, des familles et des seniors vivront dans ces futures constructions.

Photo Village Concept

Le programme immobilier de Saint-Romain-le-Puy veut faire la part belle au «vivre ensemble»

Un soin particulier sera apporté à l’architecture pour créer une ambiance de village d’autrefois. Ce concept devra permettre aux habitants de «mieux se connaître pour mieux s’accepter». En choisissant de vivre dans ce village, les plus anciens ne se retrouveront pas dans une maison de retraite classique.

Tout sera fait pour rompre l’isolement auquel sont trop souvent confrontés nos aînés. Ils pourront retrouver les autres habitants dans des lieux ouverts à tous comme le «café rencontre» ou le «café numérique». Hervé Pacoret souligne que «tout sera fait pour que les aînés se sentent utiles dans cet environnement». Pour faciliter les échanges entre générations, le projet prévoit la présence d’un animateur. Il devra mettre en place des activités fédératrices.

À Saint-Romain-le-Puy. Visuel Village Concept

Dans ce projet, Loire Habitat sera propriétaire des deux premières tranches, soit 41 logements dont 20 pour les personnes âgées. Le début du chantier pour les logements des personnes âgées est prévu en octobre 2019. Il s’achèvera en mai 2021.

Laurent Gagnaire, directeur de Loire Habitat, précise que « les aînés pourront prétendre à des logements type T2 (50 m²) ou T3 (70 m²). Il n’est pas exclu que certains T3 soient dotés d’une salle de bains par chambre, afin de faciliter la colocation chez les personnes âgées qui le souhaitent ».

La fourchette de prix pour la location de ces appartements se situerait entre 250 euros à 280 euros pour un T2 et aux environs de 350 euros pour un T3.

Un village seniors de trente-quatre maisons de ville à Montbrison

Le promoteur immobilier Thomas prépare activement la réalisation d’un village seniors à Montbrison.

Situé rue Chantelauze, ce programme immobilier, composé de trente-quatre petites maisons de ville de type T2 ou T3, verra le jour sur un immense terrain d’un hectare.

Chacune des maisons sera dotée d’une terrasse et de tous les équipements nécessaires pour faciliter la vie des occupants (douche extra-plate par exemple). Plusieurs espaces de détente seront créés : un jardin, une esplanade, un espace pétanque, un club house. Cette salle commune accueillera diverses animations organisées par des associations locales. Chaque copropriétaire pourra l’emprunter à tour de rôle pour recevoir une fête de famille.

Les maisons seront livrées clé en main et bénéficieront d’un garage et de places de stationnement.

La commercialisation a débuté début septembre

Les prix sont les suivants : 125 000€ pour un T2 (50 m²), 135 000€ pour un T3 (64 m²). Ces biens sont éligibles au dispositif de défiscalisation offert par la loi Pinel jusqu’à la fin de cette année. Les travaux devraient débuter fin 2018-début 2019.

La livraison de la première tranche est annoncée pour le printemps 2020.

Visuel Thomas Entreprise

Montverdun : SENIOrland est déjà plein

Ouvert au printemps 2016 à Montverdun, le village Seniorland, imaginé par l’entrepreneur Pierre-Jean Rochette, est déjà plein. Les 40 logements adaptés de 40 m2, proposés à partir de 1 350 euros mensuels sont aujourd’hui loués. Et les locataires apprécient l’ambiance de petit village qui existe dans cet ensemble de dix villas. Ici, chacun s’aide, prend des nouvelles. On s’invite à manger, on passe se prendre en golfette pour aller à la pêche…

En plus d’inclure dans le loyer toutes les charges, le téléphone, internet, l’assistance ou encore des jetons pour le ménage, il est prévu de quoi se divertir : terrain de pétanque, piscine à fond mobile, étang de pêche, animaux, fêtes, thés dansants, baptêmes d’hélicoptère, ou encore une loge pour aller voir des matchs de l’ASSE.

«On tend plus vers le Club Med que vers la maison de retraite»

Le Seniorland actuel est un premier pas vers un complexe qui pourrait aller jusqu’au cœur du village de Montverdun. Pierre-Jean Rochette souhaite désormais créer 20 nouveaux logements Seniorland mais également une structure «Village répit famille», qui permettrait d’accueillir une soixantaine d’aidants et d’aidés. Les démarches sont en cours. À un peu plus long terme, il aimerait ajouter un lotissement sécurisé.

Pierre-Jean Rochette, directeur de Seniorland. Photo Claude Essertel

Derrière tout ça, l’idée pour l’entrepreneur, qui puise son inspiration à l’étranger, est de construire un complexe intergénérationnel innovant : « Tout le monde aujourd’hui fait de la résidence senior mais c’est très compliqué. Si on n’amène pas de la vie, cela ne marche pas. On tend plus vers le Club Med que vers la maison de retraite. »

Photo vue du ciel Airdronic Victor Vanel

« C’est le paradis ici »

«C’est unique. Je n’ai connu cette ambiance qu’au quartier Monthieu, à Saint-Étienne. C’est ce qu’il manquait en France, un intermédiaire avant l’Ehpad», se réjouit Paulette, 86 ans, installée à Seniorland à Montverdun, depuis bientôt un an, après avoir quitté l’Ardèche avec Jean, 83 ans, pour qui « c’est presque de la philanthropie ici ».

Cette ambiance, c’est celle d’un petit village, où chacun se connaît, s’aide, prend des nouvelles. Où l’on s’invite à manger, où l’on passe se prendre en golfette pour aller à la pêche avant de manger une bonne friture… Tout ça, dans un cadre de nature face au pic de Montverdun. Et avec des logements conçus pour les seniors.

Arrivés en mars dernier de Boën, René et Jeannine, 90 et 89 ans, sont enthousiastes : « C’est très chaleureux, on se fait des amis. »

Parmi eux, Maurice, 81 ans, originaire de Montrond-les-Bains. Installé depuis plus d’un an, il ne tarit pas d’éloges sur le lieu : «C’est le paradis ici. Le personnel est dévoué.»

Terrain de pétanque, étang de pêche, animaux, fêtes régulières, thés dansants, activités diverses et même des baptêmes en hélicoptère sont proposés aux résidents.

Paulette, Jean, René, Jeannine et Maurice, des seniors ravis de vivre au Seniorland. Photo Blandine Baudier

Bonson : le village livré en 2019

Il faudra attendre septembre 2019 pour que la première tranche de 24 maisons mitoyennes soient accessibles dans le village seniors de Bonson. Puis, dans un deuxième temps, arriveront 12 autres maisons. Il s’agit de T2 ou T3 autour d’espaces communs avec un programme d’animations.

L’offre sera encore complétée par 2 petits immeubles collectifs de 16 logements chacun à l’horizon 2020. Ce sont des logements sociaux dont le bailleur est Cité Nouvelle. La voirie a été pensée pour que les têtes blanches puissent se rendre au centre-ville en toute sécurité avec un trottoir large et une rue étroite pour que les voitures ne roulent pas vite.

En mairie déjà, la liste de personnes intéressées s'allonge. Il y a plus de monde que de maisons prévues, preuve que le projet est attractif.

Saint-Genest-Lerpt : toujours à l’état de projet

C’est le conseil municipal des seniors qui planche sur ce sujet de village des seniors à Saint-Genest-Lerpt. Bernard Demoux fait partie de ces personnes nommées par le maire. «C’est un projet qui doit mûrir encore sur 2 à 4 ans».

Il imagine des maisons individuelles et des appartements aménagés en location auprès d’un bailleur social, comme à Bonson. Le lieu n’est pas non plus clairement défini mais la zone du Tissot (au-dessus du magasin Botanic) pourrait convenir. En plus, on se situe là tout près du centre-ville.

Quant au nombre de logements, il sera en fonction de la surface à bâtir.

Les Lerptiens intéressés doivent se montrer patients.

  • Un dossier réalisé par Dominique Goubatian, Blandine Baudier et Yvette Granger pour La Tribune - Le Progrès

Credits:

Claude Essertel ; Village Concept ; Airdronic Victor Vanel ; Blandine Baudier ; Drone 42 G. Bret

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.