Loading

North Battleford, Sask. Profil d’étudiant : histoire à succès

North Battleford, Sask.

Les aides-jardininiers aident la communauté à se rapprocher de la nature

Claire Legaspi croit qu’un jardin communautaire est plus qu’un simple endroit pour cultiver des aliments sains. Il sert également de salle de classe pour les enfants et les adultes, dit-elle, et enseigne aux gens des pratiques de culture alimentaire durables, saines et abordables.

Cet été, grâce au soutien financier offert par le Programme d’emplois verts de l’ACPL, lequel est en partie financé par le gouvernement du Canada dans le cadre de son programme Emplois d’été Canada, le directeur général du Midwest Food Resource Project Inc. a pu embaucher deux étudiants pour assurer la prospérité du jardin communautaire de North Battleford.

Athena Pyette, étudiant

Cet organisme sans but lucratif de la Saskatchewan offre des programmes qui améliorent la sécurité alimentaire et la nutrition à Battlefords, Meadow Lake, Lloydminster et dans les régions environnantes. Il offre le seul programme de boîtes d’aliments frais dans les collectivités, où les résidents ont accès à une variété de légumes et de fruits frais en saison à coût abordable.

« Le soutien financier du Programme d’emplois verts permet d’avoir des aides-jardiniers qui aident régulièrement aux tâches de jardinage (au lieu de simplement compter sur des bénévoles pendant leur temps libre) et de rendre notre jardin communautaire plus productif grâce à d’abondantes récoltes de légumes », explique Claire. « Cela aide notre organisation à rendre les légumes frais et biologiques plus abordables et accessibles aux gens de notre communauté grâce à nos boîtes d’aliments frais et à notre kiosque du marché fermier. »

« Le soutien financier du Programme d’emplois verts permet d’avoir des aides-jardiniers qui aident régulièrement aux tâches de jardinage » - Athena Pyette, étudiant

Athena Payette a été l’une des étudiantes embauchées cet l’été pour s’occuper du jardin communautaire.

En tant qu’aide-jardinier, Athena a passé ses journées à l’extérieur à préparer le jardin, à planter et à faire pousser des graines, à transplanter des annuelles dans le jardin, à arroser les plantes, à désherber le jardin, à récolter, à faire du compostage et à préparer le sol pour la prochaine saison des semailles.

« Je suis entourée de plantes partout où je vais au travail », dit Athena, ajoutant que ce travail lui a permis de passer du temps dans la nature. « Il y a beaucoup de choses que j’aime dans mon travail, mais ce que j’aime le plus, c’est la faune que je vois souvent ».

Bien qu’Athena ait aimé avoir l’occasion de se rapprocher de la nature au cours de l’été, son travail acharné a également ouvert la porte aux résidents pour qu’ils puissent se rapprocher du plein air; et apprendre une chose ou deux sur la culture de leurs propres produits.

« Grâce à notre jardin, nous offrons également des possibilités de jardinage et de formation aux personnes ou aux familles qui n’ont pas l’espace nécessaire pour cultiver leurs propres aliments », explique Claire. « Nous n’offrons pas de programmes d’alimentation, mais nous nous concentrons plutôt sur des programmes autonomes qui développent les connaissances et les compétences nécessaires pour permettre aux gens de se nourrir eux-mêmes. Nos assistants de jardin jouent un rôle important en veillant à ce que le jardin soit un lieu propice au travail et à l’apprentissage de la nature ».

En plus d’apprendre à cultiver des aliments, Athena a également appris des pratiques agricoles durables. Elle dit que les compétences et l’expérience qu’elle a acquises cet été l’aideront un jour à poursuivre une carrière en conservation.

« Grâce à notre jardin, nous offrons également des possibilités de jardinage et de formation aux personnes ou aux familles qui n’ont pas l’espace nécessaire pour cultiver leurs propres aliments » - Athena Pyette, étudiant

« Ce travail m’a permis de mieux apprécier la nature, et je crois que si plus de gens avaient des emplois comme le mien, ils apprécieraient aussi davantage la nature », dit-elle.

Claire dit que l’organisme adorerait embaucher de nouveau des étudiants d’été, si on lui en donnait l’occasion. Elle affirme que le Programme d’emplois verts est une initiative où tout le monde est gagnant, tant les organisations que les étudiants.

« Le Programme d’emplois verts est un excellent moyen d’aider des organismes comme le nôtre à donner aux étudiants l’occasion d’apprendre ce que nous faisons et de participer à nos programmes », dit-elle. « Cela les aide à voir les problèmes sociaux d’un point de vue pratique et, espérons-le, leur donne envie de continuer à participer à des initiatives visant à régler ces problèmes à l’avenir. »

Le Programme d’emplois verts de l’ACPL soutient l’objectif 3 « Des liens entre les gens et la nature » et l’objectif 5 « Le développement d’une capacité d’agir du secteur du loisir » du Cadre stratégique pour le loisir au Canada. Le Cadre sert de fondement au travail du secteur des parcs et des loisirs.

Pour lire toutes les histoires à succès : https://www.cpra.ca/histoiries