Le Pays de Cocagne Pays de l'or bleu

Le Pastel

Qui peut croire que cette plante verte à fleur jaune peut produire cette magnifique teinture bleue dont l'histoire nous fascine encore ?

Le triangle bleu

Culture du pastel dans le triangle bleu

Le pastel (Isatis Tinctoria) est cultivé dès la fin du XIIe siècle dans un triangle compris entre Albi, Toulouse et Carcassonne jusqu'au XVIIIe siècle : cette région est appelée « Le Triangle du Bleu».

Hôtel Assézat - Toulouse

C'est à cette époque que se constituent de véritables fortunes dont vont bénéficier des familles de cette région, comme en témoignent les hôtels particuliers de Toulouse et de la région du pastel. Pierre Assézat, riche pastellier, commence à édifier son magnifique hôtel en 1555.

Au début du XVIe, on exportait annuellement: 40 000 à 60 000 tonnes à destination de Londres, Anvers, Hambourg, Rouen, Bilbao, Saint Sébastien.

Pourquoi le Pays de Cocagne ?

"Pays de Cocagne" est un terme générique qui est synonyme de prospérité et d'abondance. C'est donc bien grâce aux richesses générées par la culture du Pastel dans le triangle bleu que le territoire se verra honoré de l'appellation "Pays de Cocagne". Mais ce nom est aussi dû à la confection de "Coques" ou "Cocagnes".

La culture

Les feuilles de Pastel étaient réduites en bouillie : on en récoltait une pulpe que l’on destinait à la fabrication de la teinture.

Moulin pastellier de Lautrec, cité médiévale du Tarn en Pays de Cocagne

Les moulins à traction animale, animés par une énergie douce et régulière, permettaient d’obtenir une pulpe homogène des feuilles broyées.

La boule de Cocagne

Après le broyage, la pulpe obtenue était utilisée pour former une boule de 10 à 15 cm, appelée "coque" ou "cocagne". Les coques, une fois sèches, étaient écrasées et mouillées pour déclencher une seconde fermentation. Celle-ci était la phase la plus délicate, nécessitant une surveillance de tous les instants pour maîtriser sa régularité. Pour accélérer la fermentation on pouvait rajouter du purin ou de l'urine humaine. A terme, après pulvérisation de la pâte, on obtenait ainsi un produit, d'aspect granuleux, que l’on appelait "agranat". C’est avec ce produit qu’on allait pouvoir fabriquer la teinture.

De nos jours, l'extraction est mécanique

La teinture et le savoir faire d'antan

Le pastel est aujourd’hui revenu en grâce avec le concours de passionnés qui ont relancé sa culture et en utilisent les différentes propriétés naturelles, colorantes ou cosmétiques. Vêtements, bâtons de pastel pour le dessin, peintures pour la déco et même, huiles de bain et savons : le pastel serait bien capable de nous faire voir la vie en bleu.

Château Musée de Magrin

Ici, on replonge dans l'histoire, le temps d'une visite passionnante, dans un lieu qui nous raconte les anecdotes de l'épopée du pastel.

Musée du Pastel du château de Magrin (classé monument historique) entre Lavaur et Puylaurens (Tam),
Château-Musée du Pastel, de MAGRIN 81220 St-Paul-Cap-de-Joux Tél. : 05 63 70 63 82
Created By
DECROIX VERONIQUE
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.