La bataille de Bouvines L'affirmation du pouvoir royal

1. La bataille de Bouvines : les forces en présence

2. Le déroulement de la bataille : l'action du roi

Le Roi fait resplendir son épée en face d'Otton, qui se renforçait en mettant en avant un triple rempart de plusieurs milliers de fantassins. Philippe s'avançait s'ouvrant un chemin à travers les ennemis, et se dirigeant toujours en droite ligne vers Otton, lorsqu'un homme plus audacieux que les autres perça les mailles de sa cuirasse entre la poitrine et la tête. La pointe du fer, poussée par un bras vigoureux, jeta le Roi à la terre, la tête en avant. Heureusement le chevalier des Barres s'avance en hâte, et les plus illustres princes de France avec lui, et ils se mettent aussitôt au-devant du Roi avec quelques-uns des leurs. Aussitôt que le Roi se fut élancé d'un bond sur son cheval, tout bouillant de fureur, il porte à tous des coups incessants, afin que tous ceux qui avaient osé porter la main sur lui, apprennent combien il est important de toucher une personne sacrée.

D'après Guillaume Le Breton Vie de Philippe Auguste, 1165-1226.

3. Le retour de Bouvines

Les cloches sonnaient dans les églises; les rues, les maisons, les chemins des villes étaient tendus de tapisseries de soie, couverts de fleurs. Les habitants arrivaient de toutes parts pour voir un si grand triomphe. Les paysans et les moissonneurs interrompaient leur travaux et se précipitaient en foule vers le chemin pour voir dans les fers ce Ferrand* dont peu auparavant ils redoutaient les armes. Les paysans, les vieilles femmes et les enfants ne craignaient point de se moquer de lui [...].

Toute la route se passa ainsi jusqu'à Paris. Les habitants de Paris allèrent au devant du roi en chantant des hymnes et des cantiques. Ils prolongèrent leurs plaisirs dans la nuit et même pendant sept nuits au milieu de nombreux flambeaux.

Guillaume Le Breton Vie de Philippe Auguste, vers 1225.

* Le comte de Flandres qui a été fait prisonnier.

4. Le sceau de Philippe Auguste, porteur des symboles du pouvoir royal

Aide : vocabulaire

vassal : chevalier ou seigneur ayant porté hommage à un autre seigneur. Le vassal est alors au service de son seigneur, notamment en cas de guerre.

félon : vassal qui commet un acte déloyal à l'égard de son seigneur (injure, maltraitance, trahison).

Created By
m caron
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.