Loading

Pour le Sauvetage des Equidés condamnés à l'abattoir ! Refusons cette idée absurde où un sauvetage d’un équidé par achat est considéré en Belgique comme une faute inqualifiable !

EN BELGIQUE , il existe une loi qui interdit à un Refuge de sauver un animal en l'achetant.

En Belgique, un arrêté Royal absurde interdit formellement aux Refuges d'acheter des équidés ou des animaux et par conséquent empêche ces refuges de les sauver de l'abattoir ou même des laboratoires . Notre oeuvre étant fondée précisément pour sauver des équidés de l’abattoir, elle ne peut faire autrement hélas pour arracher ces malheureux équidés condamnés à la boucherie que de procéder à leur achat.

Un boucher ne va pas décliner une compassion subite pour ses victimes et les céder aux oeuvres de défense animale alors qu’il comptait dérober leur vie pour en tirer bénéfices !

Nous ne pouvons réviser notre position à ce sujet et trahir ceux pour qui nous existons et pour qui nous représentons l'ultime espoir de secours.

L'ENFER DES CHEVAUX CHUTANT DANS LE CARCAN DE LA BOUCHERIE CHEVALINE

.

Il s’agit non pas simplement d’un conflit de droit mais d’un conflit de valeurs

: celui d’un droit reconnu à un Refuge de sauver un équidé de l’abattoir en l’achetant face à une contrainte abjecte que l’on entend nous imposer où certains doctrinaires situent radicalement le sort des chevaux condamnés aux tueries des boucheries au niveau d’importance égale à zéro plutôt que celle tout simplement et prioritairement de sauver une vie et de l’affranchir de la souffrance

DES ARGUMENTS LOUFOQUES par ceux qui ont élaborés cette loi insensée !

1 er faux argument :

"En achetant des chevaux en fin de vie vous entretenez artificiellement un marché économique qui ne favorise pas le bien-être des animaux»

Comment ne pas réagir lorsqu’on nous serine cette même et sempiternelle contre-vérité ! A vrai dire, sur les +- 25 000 équidés assassinés annuellement dans nos abattoirs, nous n’ en sauvons pas plus d’ une vingtaine par an, grand maximum !

Prétendre que nous bouleversons ainsi le marché du commerce chevalin est non seulement, nous entendons demeurer courtois, aberrant mais participe à une comédie ridicule qui au milieu d’un fatras de réflexions grotesques et incohérentes ôte toute la crédibilité aux auteurs de tels raisonnements.

2 ème faux argument :

"En achetant un cheval auprès d’un marchand ou boucher, vous l’enrichissez et l’encouragez à acquérir d’autres équidés"

Pour sauver un équidé de l’abattoir : notre politique a toujours été de l’acquérir au prix correspondant exactement à sa valeur boucherie et pas un centime en plus ! C’est une règle absolue , sans aucune dérogation et qui ne s’est jamais démentie chez 100 CHEVAUX SUR L’HERBE et à laquelle nous nous sommes toujours et sans exception attachés le plus rigoureusement.

Si le prix de vente du cheval condamné dépasse sa valeur de boucherie, nous ne ferons jamais son acquisition tout en sachant que notre désertion condamnera hélas lâchement l’équidé et malgré qu’il s’agit d’un être vivant qui mérite comme tout autre de vivre.

Nous ne saurons jamais hélas sauver tous les équidés du monde, mais nous pouvons tenter d’arracher quelques-uns en payant un prix identique que le boucher cédera au marchand pour envoyer l’animal à sa destruction .

Notre but n’a jamais été de gonfler plantureusement le portefeuille d’un commerçant qui n’a aucun scrupule à bâtir son existence en expédiant de pauvres vies aux tueries des abattoirs. Malgré les reproches de notre conscience, combien de fois n’avons-nous pas été précisément obligés de nous détourner de malheureux équidés car le prix affiché pour les sauver était excessif et dépassait amplement le prix spéculatif de «la viande chevaline sur pieds»

C’est à chaque fois très pénible et nous avons toujours agi avec raison , négocions constamment les prix et voyons clairement les limites que nous ne pouvons et ne voulons pas dépasser .

En agissant ainsi, contrairement au fatras de réflexions incohérentes et stupides de nos habituels détracteurs (que nous n’apercevons comme par hasard jamais sur le terrain ) nous ne déreglons pas la pratique du commerce des chevaux de boucherie et ne l’encourageons pas puisque l’avenir de animal était de toute évidence déjà scellé pour les abattoirs.

LES MARCHES AUX CHEVAUX : LIEU TENEBREUX OU SONT RASSEMBLES LES CONDAMNES DU JOUR AUX BOUCHERS

Enfin il faut savoir que le métier de pourvoyeur de chevaux de boucherie consiste à réunir le maximum d’équidés quels qu’ils soient et de les vendre minimum à leur valeur prix boucherie . Ce n’est pas parce que nous achetons un ou plusieurs équidés par an au prix boucherie que nous accroissons la fortune de ces marchands.

Nos détracteurs rongés de dépit et de jalousie qui ne semblent pas se soucier véritablement de l’intérêt de ces équidés de boucherie, (malgré qu’ils aiment à se présenter comme des défenseurs idéaux des animaux) en se liguant si fermement contre nos actions ne parviennent qu’à prouver leur fausse sensibilité et leur sublime désintéressement au sort de ces équidés oubliés par tous. Est-ce un instinct de protecteur dévoyé ou quelque autre lubie scélérate qui les poussent à agir ainsi : nous nous interrogeons vraiment !

Pour notre part, nous jeterons toujours un regard de compassion vers ces équidés chutant dans le gouffre de la boucherie et tenterons à chaque fois que c’est possible de les arracher. C’est notre droit le plus légitime : au grand dam de nos détracteurs enflés d’orgueil qui préfèrent se consacrer à ruiner nos efforts et à nous humilier plutôt que se dépenser à être une ancre de salut et de secours pour ces équidés dont les heures sont comptées.

COMBIEN DE FOIS NE VOIT-ON PAS DES JUMENTS AVEC LEURS POULAINS DE QUELQUES JOURS ENVOYES A L'ABATTOIR ! LES BOUCHERS SE FICHENT DU POULAIN , L'ESSENTIEL POUR EUX EST DE RETIRER DES BENEFICES EN TUANT LA MAMAN.

.

3 ème argument aberrant :

"Aucune association ou même l'ensemble des associations ne pourront jamais juguler entièrement l'envoi des équidés à l'abattoir. "Chaque animal acheté est la garantie qu'un autre prendra sa place.» ! Alors à quoi cela sert votre combat qui demeure limité ?

C'est vrai qu’il y aura toujours des âmes chagrines, comme nos détracteurs, qui trouvent à redire et conclueront que nos actions ne servent à rien étant donné qu’il y aura toujours des chevaux qui finiront dans les boucheries, que nous nous attaquons à l’offre et non à la demande, que nous enrichissons les exploiteurs (sic) etc… etc

Nous ne pourrons jamais hélas nier qu’il y aura toujours d’infortunées victimes qui termineront leur existences aussi horriblement... Une réflexion approfondie permettrait , cependant, à ceux qui, défaitistes, ont une préférence à la critique et à l’immobilisme de découvrir que de telles paroles ne servent pas véritablement les animaux qui ont la chance d’être sauvés.

Tout ami réel et sincère des animaux ne doit-il pas se réjouir, au contraire, au plus profond de son coeur du sauvetage ne fut-ce que d’un seul équidé plutôt que se tourner vers le négatif et s’efforcer ainsi à être une pierre d’achoppement pour ceux qui se consacrent activement à arracher des animaux à leur horrible destin ?

L’important n’est-il pas de travailler au bien des équidés en les libérant, par n’importe quelle manière de leur cruelle finalité , en leur apportant bien-être et de prendre contre-pied aux tendances négatives de l’inertie, de la critique, du renoncement en tenant toujours compte que même si nous ne savons pas tous les sauver, le fait de secourir les animaux en proie à la boucherie est un résultat tangible en soi.

Le vomissement abjecte de reproches avilissants, de réprobation affligeante , de blâmes incisifs et injustes ainsi que de condamnations pénibles est à notre sens aussi inepte qu’ inopportun. Mieux vaut, tenter de faire quelque chose plutôt que de se résigner les mains dans les poches à ne rien faire et à s’accrocher dans le confort de l’arrière à l’idée que l’on ne changera de toute façon rien !

“Une vie sauvée c’est déjà gagné !“ (parole du Dalaï Lama)

PAOLA sauvée par 100 CHEVAUX s'est retrouvée sur la sinistre Foire de Maurs où sont réunis près de 2000 équidés pour les bouchers italiens. Photo le jour de son sauvetage.

Si nous étions ce pauvre cheval que l’on enlève au boucher chevalin : quelle chance providentielle !

Contribuer à sauver la vie d’ un ou plusieurs êtres est déjà , à notre sens, une victoire et un acte positif méritant toute notre mobilisation et notre énergie.

Personne, un million de fois hélas, ne peut sauver tous les équidés de l’abattoir mais ce n’est pas une raison pour ne rien tenter. Il faut éviter aux animaux qui croisent notre route d’échouer dans ces couloirs glaciaux des usines de la mort .

4 ème argument ridicule :

"La législation fait une distinction claire entre les refuges et les établissements qui pratiquent le commerce des chevaux. Les refuges ne peuvent en aucun cas pratiquer le commerce, c-à-d acheter et/ou vendre des chevaux.

Il convient indéniablement de considérer que certains encombrent déliberément l' esprit du public de vues erronées en nous encadrant notamment parmi des commerçants d’animaux et n’hésitent pas à nous assimiler par un amalgame sournois et grossier à des vendeurs d’équidés (alors que nous ne plaçons AUCUN de nos protégés !)

Rien ne peut être pire pour nous d’être qualifiés ainsi alors que notre seul but est de dispenser notre dévouement pour une cause qui nous est chère : secourir des équidés en perdition pour les tueries des abattoirs et leur offrir tout simplement une fin de vie idyllique.

Aujourd’hui, tout le monde (le grand public, les dizaines de milliers de visiteurs annuels et sympathisants de notre oeuvre ) reconnaissent unanimement 100 CHEVAUX SUR L HERBE comme un Refuge pour équidés et cette situation ne souffre d’aucune autre contradiction que celle que le Ministre et ses alliés semblent vouloir nous refuser jusqu’à présent ainsi que de la spéculation d’une possibilité d’un compromis qui envisagerait de trouver cette reconnaissance à nos activités.

Un Ministre imperméable à la souffrance des équidés condamnés à l'abattoir et qui se fiche totalement de nos efforts pour eux !

Une formule incantatoire du Ministre, particulièrement ulcérante, nous le citons «votre combat doit se mener en dehors des objectifs que poursuivent les refuges», nous apparaît dès-lors pour le moins surréaliste pour ne pas dire offensante.

Nous ne pouvons croire à cette erreur de jugement de se référer explicitement à ceux qui ont choisi le terrain de l’adversité et de l’affrontement contre cette politique de sauver des chevaux de l’abattoir par achat ? Voilà hélas POURQUOI notre obligation de réagir à cette dialectique désespérément trompeuse et intellectuellement contestable dont certains tirent profit dans une conjugaison insultante et non innocente à notre égard.

.

LE SAVEZ-VOUS ?

100 CHEVAUX SUR L'HERBE est un Refuge 5 étoiles pour les équidés sauvés de l'abattoir . 120 protégés y vivent en permanence.

100 CHEVAUX SUR L'HERBE a été créé spécialement pour sauver des équidés des tueries des abattoirs

Depuis 16 ans, nous nous efforçons de sauver le maximum d’équidés des carnages des abattoirs et avons édifié pour ces animaux un des plus importants refuges en Belgique hébergeant et prenant soin en permanence dans notre domaine à Couvin de +- 120 équidés et ce, dans des conditions les plus optimales.( Voir notre site internet :http://www.100chevaux.org )

A notre grande stupéfaction, nous avons appris en 2013 que nous ne pouvions pas être considéré comme refuge car selon un Arrêté Royal, un refuge ne peut pas acheter des animaux ? Ainsi en octobre, 2013 nous avons été choqués de voir nos chevaux saisis avec menace de mise en mort par l'AFSCA parce que n'étant pas reconnu refuge (alors qu'une lettre de la Ministre Onkelinx nous permettait de le penser) et pour d'autres motifs flous et contestables

Durant de nombreux mois, nous avons dû nous batailler afin que notre oeuvre et ses protégés puissent sortir de cette situation ubuesque tellement inimaginable. Heureusement, nous avons été merveilleusement appuyés par un très grand nombre de sympathisants .

l'association est une des plus importantes organisations de secours et de protection aux équidés condamnés à l'abattoir en Belgique

120 EQUIDES sont pris en charge en permanence au refuge, la plupart sauvés des abattoirs !

contrairement à beaucoup d'autres associations favorisées par le Ministre Carlo DI ANTONIO, 100 CHEVAUX SUR L' HERBE ne reçoit aucun subside, aucune aide des pouvoirs publics !

DEPUIS 2013 NOUS LUTTONS POUR FAIRE ABROGER CETTE LOI ABSURDE !

Une première pétition interpellant la Ministre ONKELINX qui a préféré filé par la tangeante...

Un vaste mouvement d’opposition et d’indignation s’est propagé et a abouti à des remous impressionnants sur les réseaux sociaux. Aussi, nous avons remis une pétition en 2014 à Madame la Ministre Onkelinx rassemblant 13 000 signatures afin de demander de changer impérativement cette disposition ridicule.

Malgré la demande insistante de ces 13 000 personnes qui ont co-signé notre pétition, nous n’avons pu que découvrir une certaine opacité du positionnement de Madame la Ministre Onkelinx et il faut bien le constater hélas, une inégalable propension à sa fadeur d’agir .

Madame la Ministre n’a pas tenu compte de la mobilisation importante de nos sympathisants et n’a pas manqué de vouloir gagner du temps en remettant ce problème à plus tard en sachant pertinemment bien que l’attribution du portefeuille Bien-Etre Animal allait être régionalisée en s’appuyant sur un avis tendancieux du Conseil du Bien-Etre Animal ce qui n’apporte hélas aucune solution fondamentale, bien au contraire.

Conseil du Bien-Etre Animal : Vraiment ?

L’indignation que nous exprimons vis-à-vis des prises de position regrettables précisément de ce - Conseil du Bien-Etre Animal et particulièrement des opinions tranchantes d’un de ses membres, Mr J-M MONTEGNIES, Président d'ANIMAUX EN PERIL ( particulièrement contesté aujourd’hui dans la sphère de la défense animale pour avoir procédé notamment à la fermeture du Refuge pour chiens et chats de Braine l'Alleud pour des motifs contestables trompant clairement membres, donateurs ainsi que public et médias ) ne nous autorisaient guère, d’être vraiment optimistes.

Le fait que notre principal souci est de sauver des abattoirs des équidés en les achetant ainsi que la volonté absolue par le Conseil du Bien-Être Animal de défendre l’utilisation du terme «refuge pour équidés» montrent sans équivoque son hermétisme qui ne peut que nous désespérer de faire prévaloir nos positions

Une deuxième pétition réunissant 14 000 signatures ont été remis en 2015 au Ministre Carlo DI ANTONIO ... mais celui-ci se moque complètement des signataires !

Le Ministre CARLO DI ANTONIO (CDH) ne semble avoir aucune compassion pour les chevaux expédiés aux cruelles tueries des abattoirs !

Malgré notre pétition rassemblant 14.000 SIGNATURES lui demandant de mettre fin à l’absurde arrêté royal interdisant à un refuge agréé d’acheter un animal (nous empêchant ainsi d’obtenir l’agrément car notre oeuvre pour sauver un cheval de la boucherie est contrainte de l’acheter) , le Ministre Carlo di Antonio dénué de scrupules refuse de procéder à des aménagements à cette loi nous permettant comme tous les autres refuges d’être reconnu et agréé.

Incroyable qu'en Belgique un Ministre puisse ainsi freiner les élans de générosité pour sauver des équidés.

Le Ministre Di Antonio se fiche du sort des équidés condamnés à l'abattoir

Pire, en 2018 le Ministre DI ANTONIO veut la peau des Refuges non agrées comme 100 CHEVAUX

Savez-vous que dans le nouveau projet de loi du code wallon du bien-etre animal du Ministre DI ANTONIO , ce politicien souhaite interdire à des associations comme 100 CHEVAUX SUR L'HERBE d'utiliser l'appellation REFUGE ?

Il est consternant que ce Ministre (qui ne s'est jamais rendu à notre domaine) puisse sortir des ébauches de lois aussi ridicules qu'abjectes. Chaque année les +-10 000 visiteurs découvrant notre domaine s'accordent la plupart à reconnaître que 100 CHEVAUX SUR L'HERBE est un Refuge !

Il n'y a que le Ministre Carlo DI ANTONIO qui s'entête et refuse l'évidence des faits !

Ne l'oubliez pas lors des élections ! DI ANTONIO n'est pas le protecteur des animaux dont il affectionne de donner l'image !

LES ALLIES DE CE MINISTRE MANIPULATEUR :

LES ASSOCIATIONS DE PROTECTION ANIMALE FAVORITES DU MINISTRE QUI , POUR CERTAINES ONT BENEFICIE DE SUBSIDES DE FACON DISPROPORTIONNEE ..... ET NON INNOCEMMENT, TOURNENT LE DOS A LA SOUFFRANCE DES EQUIDES CONDAMNES A L'ABATTOIR !

Ces associations sont complètement à l’opposé de notre refuge, et sont indéniablement à contre-courant de l’idée de sauver des équidés de l’abattoir en les achetant.

Plus radicalement destructif que jamais à cet égard, il y a matière à interrogation lorsqu’on constate la composition surprenante de ce groupe d'associations (dont plusieurs se sont fédérées) et bénéficient de larges subsides annuels du Ministre DI ANTONIO. …… D’emblée ce qui frappe en effet ce sont exclusivement des associations (Animaux en Péril , Gaia, Equichance,, le Rêve d’aby, Animal Sans Toit, ) qui rejettent catégoriquement et grotesquement les sauvetages d’équidés des abattoirs par achat et dont à part GAIA font partie de cette fédération fabriquée non innocemment. A croire que ces associations qui détournent ainsi leurs yeux avec autant d’aisance sur la réalité cauchemardesque des chevaux d’abattoir se sont laissées mener par autrui ,ont reçu toutes des instructions haut placées ou ont été influencées par des moyens plus difficilement avouables ? Qui sait ? Nul ne pourra en connaître exactement les tréfonds de cette entente sournoise !

A celui qui analyse profondément et avec réalisme la situation, s’impose une conclusion finalement criante d’écoeurement et donnant de l’aigreur à l’estomac.

Chacun peut constater en effet que le siège de cette nouvelle fédération est identique à celui de la société ANIMAUX EN PERIL et encore plus édifiant et comme par le fruit du plus grand hasard c’est J-M Montegnies, le mégalomane et fort contesté Président d’Animaux en Péril lui-même qui est proclamé Président ( peut-être autoproclamé ? !) de cette insolite fédération dont la collusion des membres semble dès-lors être hélas loin d’être insoupçonnable.

Personne n’a cependant oublié que c’est précisément Jean-Marc Montegnies le Président d’Animaux en Péril qui exerçant un pouvoir quasi sans partage, surpassant tous ses droits et devoirs au sein de son association a broyé sciemment en 2015 le refuge si connu pour chiens et chats de Braine l’Alleud en prenant la décision autoritaire de le fermer définitivement (et ce sans concerter tous les membres et donateurs et au mépris de tous ceux et celles qui ont réservé leur testament pour leur action pour la cause des chiens et chats abandonnés)

Il n’y a pas de mots assez fort pour rappeler que jean-Marc Montegnies y a à trouver son compte en égrenant avec un réalisme froid et une inouïe audace d’immenses mensonges et tromperies pour justifier sa monstrueuse manoeuvre dont tant de chiens et de chats ont eu à pâtir.

LES ASSOCIATIONS QUI SONT CONTRE LE SAUVETAGE PAR ACHAT D'ÉQUIDES CONDAMNES A L'ABATTOIR :

ANIMAUX EN PERIL, ANIMAL SANS TOIT , EQUICHANCE, GAIA ,LE REVE D'ABY
LES CHEVAUX TOMBANT DANS LE CARCAN DE L'UNIVERS AFFREUX DE LA BOUCHERIE NE PEUVENT PAS COMPTER SUR ANIMAUX EN PERIL, ANIMAL SANS TOIT, GAIA, EQUICHANCE ET LE REVE D'ABY.... CES ASSOCIATIONS CONDAMNENT LEUR SAUVETAGE PAR ACHAT !

BIEN REVELATEUR ET BIEN ETRANGE CEPENDANT QUE CES ASSOCIATIONS SE SONT FEDEREES POUR PRECISEMENT RACHETER DES EQUIDES SAISIS LORS DE L'AFFAIRE DES CHEVAUX D'OGY CHEZ UN FOURNISSEUR DE CHEVAUX DE BOUCHERIE NEGLIGEANT OUTRANCIEREMENT SES ANIMAUX ! SEUL GAIA NE FAIT PAS PARTIE DE CE GROUPEMENT DEPLORABLE .

G A I A SOLLICITE LE PUBLIC POUR SAUVER DES CHEVAUX ARGENTINS MAIS CONDAMNE LES SECOURS DE CHEVAUX PR L ABATTOIR EN BELGIQUE Jamais GAIA n’a été à la fois plus invraisemblable que contradictoire !

Ces indécentes supplications aux dons de Gaia pour soit disant sauver ces chevaux argentins vont à contre sens de ses propres et constants discours maltraitant avec force des associations comme la nôtre qui sauvent concrètement des chevaux de l’abattoir non seulement en les achetant mais aussi en prenant soin dans ses refuges … (100 CHEVAUX SUR L’HERBE prend à charge 120 équidés soignés dans son refuge à Couvin dont la plupart ont été arrachés aux tueries des abattoirs!)

FAITES SAVOIR A CES ASSOCIATIONS VOTRE INDIGNATION !

A CAUSE DU MINISTRE DI ANTONIO A CAUSE DE ANIMAUX EN PERIL, ANIMAL SANS TOIT , GAIA, EQUICHANCE, LE REVE D'ABY et autres lamentables détracteurs...

EN BELGIQUE SAUVER UN CHEVAL DE L'ABATTOIR SEMBLE ETRE PLUS CRIMINEL QUE LES TUERIES DANS LES USINES DE MORT !

CELA N'EMPECHERA PAS 100 CHEVAUX SUR L'HERBE ...

... de poursuivre ses actions pour ces équidés tant méprisés et si vite oubliés !

Contrairement à nos détracteurs et à ceux qui agissent ainsi pour nous mettre des bâtons dans les roues, nous n'arrêterons pas le but pour lequel 100 CHEVAUX SUR L'HERBE a été créé.

Derrière tout cela, il y a des vies qui ont tant donné aux humains et qui méritent autre chose que les discours vides et destructeurs de ceux qui sont opposés à leurs sauvetages !

DECOUVREZ NOS ACTIONS ET NOS EFFORTS DE TOUS LES JOURS POUR LES CHEVAUX !

VENEZ VISITER NOTRE DOMAINE REFUGE ET DECOUVREZ NOS 120 PROTEGES SAVOURANT LE BONHEUR DE VIVRE !

LES CHEVAUX ECHOUANT DANS LE CARCAN TERRIBLE DES ABATTOIRS MERITENT EUX-AUSSI D'ÊTRE SECOURUS !

CONTRAIREMENT AUX IDEES SAUGRENUES DU MINISTRE DI ANTONIO ET DE SES ASSOCIATIONS FAVORITES QUE CE RESPONSABLE POLITIQUE PRIVILEGIE DE FACON TOTALEMENT INDECENTE (CERTAINES DE CES ASSOCIATIONS AYANT EU UN SUBSIDE ANNUEL DE 24 000 EUROS PAR AN ! )

Credits:

Created with images by Marko Blažević - "Horse" • PixelwunderByRebecca - "horse mare bridle" • aloiswohlfahrt - "horse arabs stallion ride horse head thoroughbred" • algraria - "horse horsehead friesian horse" • PixelwunderByRebecca - "horse human animal" • charlemagne - "wien parliament european parliament wien parliament parliament" • WimdeGraaf - "horse pasture nature animals horse horse horse" • LunarSeaArt - "horse eye equine head animal equestrian pony"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.