Rosa Parks L'histoire d'une vie marquée par la ségrégation raciale

Rosa Parks est née le 4 février 1913 à Tuskegee, en Alabama et est décédée le 24 octobre 2005 à Détroit, dans le Michigan. Elle est connue comme étant la mère du mouvement des droits civiques des personnes noires. Son enfance fût marquée par la discrimination et le racisme (le KKK a incendié son école à trois reprises). Bien qu'elle n'éprouvait pas de colère envers les blancs, elle admet avoir été choquée par le fait de devoir marcher pour aller à l'école, tandis que les enfants blancs prenaient l'autobus et avaient le droit de boire à la même fontaine d'eau. Elle a tout de même réussi à finaliser ses études après les avoir abandonnées, quelques années plus tôt et à se trouver de divers emplois: femme de ménage,couturière,secrétaire,etc. Son mari et elle partageaient la même vision de l'égalité et ont ont décidé de se joindre à plusieurs causes du mouvement civique, en ayant en tête qu'un seul but: l'égalité pour tous, peu importe la couleur de la peau ou encore l'origine. À ce moment, elle ne se doutait probablement pas qu'elle allait devenir l'une des personnes les plus importantes de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis...

Rosa Parks lorsque'elle s'est fait arrêté.

Madame Parks est officiellement devenue célèbre le 1er décembre 1955, jour où elle a refusé de laisser sa place dans l'autobus à une personne blanche et d'aller s'asseoir dans le fond de l'autobus, une place qui était généralement réservée aux personnes noires. Alors arrêtée par la police, elle se voit dans l'obligation de payer une amende de quinze dollars, ce qu'elle a refusé sans hésité. Lorsqu'elle fait appel à ce jugement, elle pense qu'elle sera seule pour se défendre, mais elle fait alors la connaissance d'un certain pasteur noir inconnu de 26 ans, Martin Luther King, qui, avec le concours de Ralph Abernathy, lance une campagne de protestation et de boycott contre la compagnie de bus qui durera 380 jours, faisant de son histoire l'une des plus médiatisée. Pendant ce boycotte, des dizaines de bus restaient au dépôt pendaient des mois. Pendant ce temps, les personnes noires se rendaient où ils voulaient en marchant ou bien encore en empruntant des taxis conduits par d'autres personnes noires qui chargeaient moins cher. Quelques Blancs les appuyaient, parfois par idéologie, parfois simplement parce qu'ils avaient besoin que leurs employés noirs viennent travailler. Le boycotte avait pris un tel envergure international, que des fonds commençaient par arriver , permettant de mettre en place des services d'autobus parallèles, où encore permettre aux gens de s'acheter des chaussures. La communauté noire a alors été victime de plusieurs crimes racistes. Devant toutes les conséquences que le boycotte amène , le 13 novembre 1956, la Cour suprême des États-Unis déclare que la ségrégation dans les bus est anticonstitutionnelle. La nouvelle ne parvient à Montgomery que le 20 décembre. Le boycotte cesse dès le lendemain.

Rosa Parks dans un bus de Mongomery, lieu spécial pour elle.

Bien qu'après que la Cour suprême des États-Unis ai déclaré que la ségrégation dans les bus était anticonstitutionnelle, les affrontements armés entre la communauté blanche et la communauté noire ne se sont pas pour autant terminés. Après le boycotte, Rosa Parks se rend en 1957 dans le Nord, à Hampton en Virginie puis à Détroit dans le Michigan, où elle travaille en tant que couturière, jusqu'à ce qu'elle se joigne à l'équipe du représentant démocrate du Michigan, l'Afro-Américain John Conyers à la Chambre des représentants des États-Unis, pour lequel elle travaille de 1965 jusqu'à sa retraite le 30 septembre 1988.Ces combats contre les discriminations permettent, en 1964, de créer le Civil Rights Act, loi qui interdit toute forme de discrimination dans les lieux publics et en 1965 sur le Voting Rights Act, qui supprime les tests et autres taxes pour devenir électeur aux États-Unis.

Rosa Parks et John Conyers.

Considérée comme une icône, Mme Parks a continué de participer à des événements (comme des marches) pour les droits civiques toutes sa vie. La fin de ses jours est cependant plus triste. Elle a été volée par un groupe de jeune, hospitalisée et avait de la difficulté à payer son loyer. Elle était atteinte de démence dégénérative, cause de sa mort. Elle a eu droit à des funérailles au Capitole de Washington grandioses, auxquelles ont assisté des célébrités, des politiciens ou encore de simples jeunes pour qui elle a été une inspiration. Depuis ce jour, plusieurs édifices , musés et statues portent son nom.

Les nombreux hommages rendues.

Citations marquantes

« Elle s’est assise pour que nous puissions nous lever. Paradoxalement, son emprisonnement ouvrit les portes de notre longue marche vers la liberté. »— Révérend Jesse Jackson, le 25 octobre 2005.

« La société de bus RTA rend hommage à la femme qui s'est tenue debout en restant assise. » phrase qui était inscrite sur les affiches posées sur les sièges d'autobus le jour de son enterrement.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.