Anime FilM D'ANIMATIONS

Un anime (アニメ?)Écouter la prononciation, également appelé parfois japanime ou japanimation[1], désigne une série de dessins animés ou un film d'animation en provenance du Japon. C'est le diminutif du mot animēshon (アニメーション?), lui-même transcription de l'anglais « animation »[2].

Alors que les toutes premières animations japonaises connues datent de 1917[3] et qu'un bon nombre de dessins animés originaux sont produits durant les décennies suivantes, la caractéristique et le style anime se développent durant les années 1960 (notamment grâce aux travaux d'Osamu Tezuka) et se popularisent hors des frontières du Japon durant les années 1970 et 1980.

L'anime, comme le manga, possède une large audience au Japon et est facilement reconnaissable dans le monde entier. Les distributeurs peuvent diffuser un anime par le biais de chaînes télévisées, par vidéo, par théâtre ou encore en streaming.

Au Japon, le premier terme utilisé pour désigner les œuvres d'animation est senga eiga (film dessiné)[4],[5], considéré comme un genre particulier du cinéma, et non un art distinct[6]. Avec la popularisation du manga, le terme manga eiga (« film de manga ») apparaît dans les années 1920 pour désigner une œuvre d'animation scénarisée, tandis que senga eiga devient un terme technique désignant l'aspect graphique. Dōga eiga (« film d'animation ») est un des synonymes de manga eiga apparu en 1937[4]. Le premier spécialiste japonais à distinguer clairement cinéma et animation est Taihei Imamura dans les années 1940[7].

Après-guerre, l'apparition de séries télévisées à bas coût, Astro, le petit robot (1963) étant la première, oblige à introduire un nouveau terme, terebi manga (« manga télévisé »), usité jusque dans les années 1980, en opposition à manga eiga désignant alors plutôt le cinéma d'animation[8].

Le terme animēshon, écrit en katakana, apparaît également après-guerre, dérivé du mot anglais « animation » sous l'occupation américaine, ou selon une autre théorie du français « dessin animé »[9]. Son diminutif anime se diffuse dans les années 1960 et 1970, supplantant définitivement manga eiga et terebi manga dans la décennie 1980[10],[8]. Le terme reflète essentiellement la profonde modification de la production d'animation après-guerre portée par le studio Tōei animation, avec deux grands axes : les longues séries télévisées commerciales à bas coût dont Astro, le petit robot reste l'archétype, et les longs métrages d'animation sur le modèle de Disney[11]. Les changements relèvent aussi de l'appropriation de techniques d'animation modernes permettant une production massive, rapide et peu onéreuse, comme la généralisation du celluloïd et l'animation limitée[12]. Ainsi, l’anime se définit aussi comme un marqueur temporel pour les spécialistes, délimitant l'avant et l'après Astro, le petit robot dans l'animation japonaise[11],[13].

Au Japon, anime signifie « animation » au sens large, y compris étrangère, et couvre tous les supports (films, séries télévisées, OAV...). Au contraire en Occident et donc en français, le terme anime désigne de nos jours spécifiquement l'animation japonaise[14],[4],[15]. Les réalisateurs Isao Takahata et Hayao Miyazaki préfèrent toutefois définir leurs longs métrages d'animation comme des manga eiga, en opposition aux anime télévisés de moins bonne facture[16].

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.