Loading

L'archipel urbain Saint-Nazaire maritime

L'archipel urbain

Ville née pour et par son port vers 1860, reconstruite, après 1945 en tournant le dos à ses docks d’origine, Saint-Nazaire a fait le choix de dépasser cette histoire de ville détruite/reconstruite en s’inventant de nouvelles formes urbaines. Cette ambition est portée dans le cadre de projets croisant les enjeux urbains et économiques, sociaux et culturels, touristiques et citoyens, tous nécessaires à l’élaboration d’un projet de progrès.

Saint-Nazaire continue à se transformer, à s’inventer, à s’interroger, tout en gardant quelques longueurs d’avance.

Désormais, la ville et son agglomération s’inscrivent à la rencontre des dynamiques urbaines et littorales, entre Nantes et la presqu’île guérandaise, tout en jouant la complémentarité avec les stations et communes voisines. Ensemble, elles cherchent à tirer profit de leur situation et de leur histoire pour développer et promouvoir leurs atouts en articulant espaces industriels, portuaires et urbains au littoral valorisé et protégé.

Saint-Joachim, Île de Fédrun, 2017

© Martin Launay - CARENE

Image aérienne de la commune de Saint-Joachim, Île de Fédrun, 2017 - La Brière « des îles » regroupe les communes de Saint-Joachim et de Saint-Malo-de-Guersac. Chaque île est un village qui s’organise de façon concentrique. Un canal fait le tour de l’île et relie les habitations au marais. La « levée » accueille les potagers et (autrefois) les réserves de tourbe. Elle est divisée en parcelles qui correspondent chacune à une maison. Une route fait le tour de l’île. Au centre, la « gagnerie » était consacrée au moulin et à l’agriculture. Ces villages sont remarquables par leur forme exceptionnelle et leur architecture de chaumières, encore habitées.

Pointe de l’Ève et plage de La Courance, 2018

© Martin Launay - CARENE

Saint-Nazaire, pointe de l’Ève et plage de La Courance, 2018 - La pointe de l’Ève a conservé sa végétation rase de landes qui était en fait le paysage type du littoral à falaises avant l’urbanisation. Longtemps terrain militaire, elle n’a jamais été construite. Aujourd’hui, elle est protégée par le Conservatoire du Littoral.

Saint-Marc-sur-Mer

© Martin Launay - CARENE

Saint-Marc-sur-Mer - Le site de Saint-Marc-sur-Mer, sur la côte ouest de Saint-Nazaire, devient balnéaire dans la mouvance de l’arrivée du train (1857). La construction de villas et surtout de l’Hôtel de la Plage, marque le paysage. Si Saint-Marc conserve une réelle réputation balnéaire, elle le doit aussi à Jacques Tati qui choisit le lieu comme site du film «Les Vacances de Monsieur Hulot», en 1951. Avec son hôtel « pieds dans le sable», ses villas, ses arbres, sa petite jetée et ses rochers, le site compose un paysage type de la villégiature atlantique.

Plan de la ville de Saint-Nazaire et ses environs en 1840

Imprimerie Vincent Forest et Émile Grimaud. © Collection Saint-Nazaire Agglomération Tourisme-Écomusée.

Plan représentant la ville de Saint-Nazaire et ses environs en 1840 établi par René Pocard de Kerviler. Ce plan est extrait de l’ouvrage « Saint-Nazaire : son histoire, les découvertes du bassin de Penhoët » par Georges Bastard - Vue du site de Saint-Nazaire avant la construction du port. Les anses du fleuve deviendront les bassins. À noter, au centre, la Roche de Penhoët, site du futur chantier naval. Vers l’est, le Brivet arrive de Grande Brière. Le village de Méan, presque aussi grand que le bourg, possède déjà des activités maritimes caractéristiques. Le pont sur le Brivet est l’unique accès à la presqu’île guérandaise.

Plan de la ville de Saint-Nazaire et ses environs en 1876

Imprimerie Vincent Forest et Émile Grimaud. © Collection Saint-Nazaire Agglomération Tourisme-Écomusée.

Plan représentant les environs de Saint-Nazaire en 1876, réalisé par René Pocard de Kerviler. Ce plan est extrait de l’ouvrage « Saint-Nazaire : son histoire, les découvertes du bassin de Penhoët » par Georges Bastard. - 30 ans plus tard, sur le même fond de carte, les bouleversements sont impressionnants. Port, chantiers navals et chemin de fer occupent toute l’ancienne rive d’estuaire entièrement artificialisée. La ville nouvelle s’étend vers l’ouest en damier, tandis que le bourg d’origine est enclavé dans la nouvelle géographie urbaine.

OTSUJI - Poète japonais

春雨や
木の間に見ゆる
海の道
harusame ya
ki no aida ni miyuru
umi no michi
pluie de printemps
à travers les arbres apparaît
le sentier vers la mer
Le Bois Joalland

© Martin Launay - CARENE

Le Bois Joalland - Quand on a l’habitude de flâner sur les berges du lac, difficile d’imaginer que cette étendue d’eau, véritable patrimoine de la ville, n’a que 100 ans ! Dans le quartier de l’Immaculée, cet étang de 65 hectares créé par l’armée américaine en 1917 pour alimenter la ville en eau potable, est devenu le rendez-vous incontournable des pêcheurs, joggeurs, des amateurs de voile et d’aviron. Les promeneurs en font le tour sur un sentier de trois kilomètres. Un peu plus loin, les bassins de Guindreff et de la Belle-Hautière prolongent cette ceinture verte autour de la ville.

Le littoral et la pointe de Chemoulin, 2018

© Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire

Le littoral et la pointe de Chemoulin, 2018 - Au-delà de Villès-Martin, commence la côte à falaises. La forêt littorale est une illusion d’optique. Il s’agit en fait des parcs et jardins des villas. Au loin la Baie de la Baule ou plus exactement la Baie du Pouliguen, son nom officiel. À l’entrée de la baie, la commune de Pornichet est née en 1902 essentiellement de territoires nazairiens détachés de la ville.

Place du Commando, 2018

© Bruno Bouvry

Place du Commando, 2018 - Le front de mer est construit sur le massif dunaire en différentes tranches entre 1871 et 1907. Il mesure 3,2 km. Entièrement réaménagé, il est devenu une promenade urbaine ouvrant la ville sur le large. La nouvelle place du Commando, un ancien parking, vient recréer une centralité en bord de mer, qui avait disparu avec la guerre.

Avenue de la République

© Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire

Avenue de la République - Pièce centrale de la Reconstruction de Saint-Nazaire entre 1945 et 1962, l’avenue relie la nouvelle gare à l’Hôtel de Ville. Celui-ci, au sud (en haut de la photo), ferme la perspective vers le quartier non détruit de la Havane. Au premier plan, à droite, la sinueuse rue de la Matte est une survivance d’avant-guerre. Elle reprend un ancien chemin de desserte de fermes.

Jeux en bois «dragons des mers», centre-ville, 2018

© Bruno Bouvry.

Jeux en bois «dragons des mers», centre-ville, 2018 - Création de David Steinfeld et Nathalie Massot, ces originales structures accueillent les enfants. Gentils monstres marins, ils parlent aussi aux plus jeunes de l’aventure de la mer.

Terrasse panoramique de l’écluse fortifiée

© Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire.

«Suite de triangles Saint-Nazaire 2007 », Felice Varini, 2019 - Cette œuvre d’art a été réalisée dans le cadre de la biennale Estuaire.

Digue et port du Brivet à Méan-Penhoët, 2017

© Bruno Bouvry.

Digue et port du Brivet à Méan-Penhoët, 2017 - Méan est un ancien village longtemps dépendant de Montoir-de-Bretagne. Il est situé sur l’embouchure du Brivet dans la Loire. Ce n’est qu’en 1865, par demande du conseil municipal de Saint-Nazaire, que l’État accepte son rattachement à la ville. À la différence de Méan, Penhoët est une création plus récente. L’ensemble du site est désormais protégé par cette originale digue-jardin qui le met à l’abri de la montée des eaux. L’enjeu était de faire « beau et agréable » en apportant une réponse à un danger.

Quartier de Penhoët et bassins du port, 2017

© Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire

Image aérienne de la ville de Saint-Nazaire. Quartier de Penhoët et bassins du port, 2017 - Saint-Nazaire, quand une ville prend son élan vers l’océan. L’essentiel des patrimoines nazairiens ont un rapport direct avec le maritime, les activités portuaires et industrielles, l’estuaire de la Loire et l’océan. Ce sujet est central dans la candidature de la ville à ce label qui distingue les territoires les plus singuliers.

Halles centrales, 2018

© Martin Launay - Ville de Saint-Nazaire.

Halles centrales, 2018 - Les halles en vue aérienne révèlent la grande qualité de dessin de la voûte d’une portée de 4 000 m2 sans supports intermédiaires. Elles illustrent toute la problématique de l’alimentaire et le rôle des halles et marchés dans la sociologie urbaine. La « puissance » du bâti et l’inscription dans le quartier est ici sans ambiguïté sur l’importance du lieu. Marché généraliste, on y trouve un grand nombre de produits de la mer le mardi, le vendredi et le dimanche. Elles vont faire l’objet d’un ambitieux projet de réhabilitation pensé pour améliorer les accès, réorganiser les espaces de vente et les parcours, aménager des points d’animation, ouvrir le bâtiment sur l’espace public et gagner ainsi en attractivité et confort. Elles seront livrées au printemps 2022.

Départ du paquebot MSC Méraviglia 1er juin 2017

© Christian Robert - Ville de Saint-Nazaire.

Saint-Nazaire, une ambition maritime et littorale

L’ouverture littorale de Saint-Nazaire : un atout exceptionnel et un bien commun - S’appuyer sur tous les atouts de la ville qui est à un tournant de son histoire et offrir à ses habitants une vie urbaine et originale au bord de l’océan, tel est l’objectif de la démarche « Saint-Nazaire, une ambition maritime et littorale ». Pour révéler et partager les enjeux et fixer les grands principes du développement de Saint-Nazaire pour les 15 à 20 prochaines années, ce projet doit se réaliser collectivement. C’est un processus au long cours, où l’imagination et l’innovation sont de rigueur, et auquel, actuel.le.s ou futur.e.s habitant.e.s, jeunes et moins jeunes, personnes actives, associations ou encore entreprises sont invités à participer.

Pour en savoir plus et donner votre avis sur les projets : www.saintnazaire.fr/ambition-maritime

Crédits

L’exposition promenade « Saint-Nazaire Maritime » est une réalisation de la Ville de Saint-Nazaire et de la CARENE – Saint-Nazaire Agglomération.

Commissaire d’exposition : Emmanuel Mary, Ville de Saint-Nazaire

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.