Loading

Les ingrédients maudits des vaccins #11 : Le polysorbate 80

Toujours à partir de cette liste :

Et nous arrivons au Polysorbate 80, aussi appelé Tween 80.

Etant donné que cet ingrédient revient périodiquement dans les fantasmes des antivaxx, nous nous étions déjà renseignées à son sujet.

Déjà, notez la dose reçue en 6 ans : plus de 560 microgrammes. D'après les antivaxx, c'est beaucoup.

Bon, regardons déjà la fiche toxicologique : possibilité d'irritation cutanée, par contact, et de troubles digestifs si ingéré. Pour le reste : aucune documentation pour l'effet pourtant affirmé par tous les antivaxx : il serait cancérigène.

Regardons ces documents :

Même si c'est chez les rats et les souris, la quantité nécessaire pour obtenir un effet létal est très loin de la dose cumulée sur 6 ans !

Sur la page 15 de ce document, il est précisé que le polysorbate peut augmenter l'effet cancérigène d'autres substances. Cette interrogation porte sur un nombre limité d'études. Une étude sur des rats a suggéré un effet cancérigène, mais les doses, et la fréquence d'utilisation (2mL d'une solution à 6% soit 120microgramme, trois fois par semaine, pendant 40 semaines, faisant un total de 14,4 g soit plus de 26 fois la dose étalée sur six ans chez l'humain !).

Mais d'autres études pointent au contraire un effet destructeur sur les tumeurs.

Par ailleurs, il est à souligner que les seules études laissant supposer un effet cancérigène ont été réalisées chez des rongeurs et qu'aucun effet de ce type n'a été décrit chez l'humain.

A contrario, le polysorbate 80 est utilisé comme adjuvant pour transporter des anti cancéreux jusqu'à leur cible.

En résumé :

  • La dose cumulée sur 6 ans est très très ... très faible !
  • Il n'y a pas d'effet cancérigène documenté chez l'Homme,
  • Les effets toxiques documentés sont à des doses beaucoup plus élevées,
  • Ce produit est utilisé pour amener des médicaments anticancéreux sur leur cible.