Loading

Qui... messages,images,textes...à penser.

Banksy:le radeau de Méduse sous forme de graffiti

Quand Maître Gims parle des migrants et du "Radeau de la Méduse", son "tableau préféré depuis gamin" (source)

"Le désespoir et l’espoir réunis sur un même tableau"

Cette photo incroyable, digne du "Radeau de la méduse", gagne le prix Pulitzer (source)

TERRAMMARE: la terremer. Voici le lien à la vidéo tournée avec des smartphones par des jeunes migrants (source)

Tumaranké est un mot qui, dans la langue bambara, parlée au Mali, définit qui voyage à la recherche d'un avenir meilleur. Et c'est aussi le titre du documentaire collectif tourné avec smarthphone par un jeune migrant, produit par Dugong Films. Tumaranké est le résultat du projet European Refuture qui a impliqué un groupe de mineurs étrangers non accompagnés dans un atelier d'éducation à l'image et à la réalisation de films. Un voyage d'un an pour sensibiliser et stimuler leur regard sur la réalité et apprendre à s'exprimer à l'aide de l'outil que chacun d'entre eux a dans sa poche, le smartphone. Le résultat est un journal intime et surprenant fait de morceaux de vie, de moments et de regards: le smartphone devient un outil permettant de s'impliquer à la première personne, de raconter et de partager une expérience.

VIDEO ICI

FUOCOAMMARE (2016) di Gianfranco Rosi- Trailer ufficiale ITA HD

Après avoir remporté le Lion d'or avec "Sacro Gra", le réalisateur Gianfranco Rosi s'est rendu à Lampedusa, débarquant de milliers de migrants en quête de liberté, pour raconter l'une des plus grandes tragédies humaines de notre temps.

Au cours de son voyage autour du monde pour raconter des gens et des endroits invisibles pour la plupart, après l'Inde des bateliers (Boatman), le désert américain d'abandons (Below Sea Level), le Mexique des trafiquants de drogue (El Sicario, salle 164) ), la Rome du Grande Raccordo Anulare (Sacro Gra), Gianfranco Rosi s’est rendu à Lampedusa, dans l’épicentre du battage médiatique, pour tenter, là où il semblerait ne plus exister, l’invisible et ses récits. Suivant sa méthode d’immersion totale, Rosi s’est installé pendant plus d’un an sur l’île, expérimentant ce que signifie vivre sur la frontière la plus symbolique de l’Europe, racontant les différents destins de ceux qui ont toujours vécu sur l’île, les Lampedusans. et ceux qui y arrivent pour aller ailleurs, les migrants. Fuocoammare est né de cette plongée. Elle raconte que Samuel, âgé de 12 ans, va à l'école, aime tirer avec une fronde et partir à la chasse. Il aime les jeux terrestres, même si tout ce qui l’entoure parle de la mer et des hommes, femmes et enfants qui tentent de la traverser pour atteindre son île. Mais ce n’est pas une île comme une autre, c’est Lampedusa, qui atterrit au cours des 20 dernières années avec des milliers de migrants en quête de liberté. Samuele et Lampedusani sont des témoins parfois inconscients, parfois silencieux, parfois participants, de l'une des plus grandes tragédies humaines de notre époque.

Prière laïque (Erri de Luca)

Le 19 avril 2015, au lendemain de la mort en Méditerranée de plus de 800 migrants, l’écrivain italien Erri De Luca disait à la télévision un poème en leur hommage.

Notre mer qui n’es pas aux cieux

et qui de ton sel embrasses

les limites de ton île et du monde,

que ton sel soit béni

que ton fond soit béni

accueille les embarcations bondées

sans route sur tes vagues,

les pêcheurs sortis de la nuit,

et leurs filets parmi les créatures,

qui retournent au matin avec leur pêche

de naufragés sauvés.

ÉTRANGES ÉTRANGERS, Jacques Prévert

En ces sombres temps....

Kabyles de la Chapelle et des quais de Javel

Hommes de pays loin

Cobayes des colonies

Doux petits musiciens

Soleils adolescents de la porte d’Italie

Boumians de la porte de Saint-Ouen

Apatrides d’Aubervilliers

Brûleurs des grandes ordures de la ville de Paris

Ébouillanteurs des bêtes trouvées mortes sur pied

Au beau milieu des rues

Tunisiens de Grenelle

Embauchés débauchés

Manœuvres désœuvrés

Polacks du Marais du Temple des Rosiers

Cordonniers de Cordoue soutiers de Barcelone

Pêcheurs des Baléares ou du cap Finistère

Rescapés de Franco

Et déportés de France et de Navarre

Pour avoir défendu en souvenir de la vôtre

La liberté des autres.

Esclaves noirs de Fréjus

Tiraillés et parqués

Au bord d’une petite mer

Où peu vous vous baignez

Esclaves noirs de Fréjus

Qui évoquez chaque soir

Dans les locaux disciplinaires

Avec une vieille boîte à cigares

Et quelques bouts de fil de fer

Tous les échos de vos villages

Tous les oiseaux de vos forêts

Et ne venez dans la capitale

Que pour fêter au pas cadencé

La prise de la Bastille le quatorze juillet.

Enfants du Sénégal

Départriés expatriés et naturalisés.

Enfants indochinois

Jongleurs aux innocents couteaux

Qui vendiez autrefois aux terrasses des cafés

De jolis dragons d’or faits de papier plié

Enfants trop tôt grandis et si vite en allés

Qui dormez aujourd’hui de retour au pays

Le visage dans la terre

Et des hommes incendiaires labourant vos rizières.

On vous a renvoyé

La monnaie de vos papiers dorés

On vous a retourné

Vos petits couteaux dans le dos.

Étranges étrangers

Vous êtes de la ville

Vous êtes de sa vie

Même si mal en vivez

Même si vous en mourez.

Created By
TRAVAIL COLLECTIF
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.