La solidarité dans le Nord Rencontre avec deux groupes investis pour les personnes dans le besoin. « Un cado pour un charclo » a relancé son opération de Noël pour la seconde fois en décembre 2016. De son côté, Magdala poursuit ses actions même après 30 ans d'existence.

Textes et photos Julie Kiavué

En 2015, quelques semaines avant les fêtes de fin d'année, « Un cado pour un charclo » se préparait activement pour distribuer de nombreux cadeaux aux sans-abri de Lille. En 2016, c'était reparti pour un tour. Le principe est resté le même : offrir un cadeau les 24 et 25 décembre aux personnes qui n’ont pas de toit.

En 2015 et 2016, des centaines de mots ont été ajoutés dans les paquets cadeaux.

La tête pensante du collectif, Arthur, étudiant lillois de 21 ans, a gardé en mémoire la 1ère édition pour améliorer la seconde.

Il y a eu quelques changements pour 2016. Nous avons un local plus grand, ce qui est super, donc nous l’avons séparé en plusieurs parties pour nous faciliter la tâche dans la collecte, le tri et l’emballage des cadeaux - Arthur
En effet, L'an dernier, l'aumônerie de l'université catholique avait été prêtée généreusement a L’ÉQUIPE DE « UN CADO POUR UN CHARCLO ».

Pour la seconde édition, le collectif a trouvé un "QG" quelques jours seulement avant le début de l'opération de distribution. "Nous n’avions plus l’accès à l’aumônerie qui nous avait été prêtée par l’Université catholique, explique Arthur. Il fallait donc faire vite pour trouver un endroit pour collecter les dons. Sans local, l’opération aurait pu être compromise"

Vêtements chauds, confiseries, couvertures... les lots ont été variés et nombreux. De quoi réchauffer le coeur de ceux dans le besoin.
Miser sur la qualité

Autre changement pour Noël 2016, Arthur a cette fois-ci souhaité miser davantage sur la qualité plutôt que la quantité des cadeaux. « Le plus important pour nous c’est de créer du lien, de l’échange entre les personnes à l’abri et celles qui sont à la rue ». Et c’est bien là l’objectif de « Un cado pour un charclo ».

Lors de la 1ère édition, 200 bénévoles étaient au côté de l’étudiant pour donner le sourire à ceux qui ne l’ont pas pour les fêtes. Devenu une association depuis peu, « Un cado pour un charclo » regroupe aujourd’hui près de 12 membres actifs, toujours autant de bénévoles et a donné naissance à une nouvelle antenne à Nante gérée par des étudiants.

"Cela fait plaisir ! C’est un peu notre but : que Un cado pour un charclo existe dans plusieurs villes", se réjouit Arthur qui a également organise un dîner le 30 décembre à Saint-Sauveur avec les Restos du cœur.

Dans le Nord, les groupes d'aide aux plus démunis tels que "Un cado pour un charclo" sont nombreux. L'association chrétienne MAGDALA a, elle, fêté ses 30 ans en 2016.

Implantée sur le quartier de Wazemmes à Lille mais aussi à Faches-Thumesnil, Magdala rassemble, depuis la Pentecôte 1986, des familles du Quart-Monde, des personnes à la rue et des hommes et des femmes solidaires. Les personnes de cette communauté veulent via leurs actions donner la priorité à ceux et celles à la rue mais aussi aux sortants de prison, souffrant des conséquences de la pauvreté et de l'exclusion.

Chaque année, à l'approche des fêtes de fin d'année, Magdala organise son Marché de Noël dans son local habituellement réservé à l'accueil des plus démunis. Poteries, bijoux faits main, objets décoratifs... l'association ne déroge pas à sa règle du "faire avec".

"Ce marché, ouvert à tous, est l'occasion de faire connaître notre association et nos actions. Il nous permet également de mettre en avant nos bénévoles", explique Arnaud, fervent bénévole. Un marché solidaire puisque la somme récoltée de la vente de ces objets sert aux différentes actions menées par Magdala.

Interview sonore d'Arnaud, bénévole de l'association chrétienne Magdala, réalisé au marché de Noël organisée par cette dernière en novembre 2016.

Credits:

Julie Kiavué

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.