Fais-moi signe ! E.P.I. 3° Chagall

AMOUR

Samantha Gil & Samanthe Lourier

Je suis l'amour. J'arrive sans crier gare, petit à petit, je t'envahis. Je laisse quelques papillons dans ton estomac, pour annoncer ma présence. J'apporte la joie, la chaleur dans ton cœur, un sourire sur tes lèvres tout comme je peux t'apporter un sentiment de haine et d'incompréhension. Je ne te laisse pas choisir, non, c'est moi qui décide quand ça commence, et quand ça se termine.

Au premier regard, tu sentiras le sol sous tes pieds s'échapper, tes jambes te lâcher, la pièce autour de toi, tourner. Joyeuse, épanouie ou satisfaite, tu seras tout à la fois.

C'est un florilège de sentiments que tu n'avais jamais ressenti auparavant, dont tu n'as pas le contrôle, face aux choix qui s'opposent en toi.

Je nourris ton espoir à croire au grand amour. Je bâtis ta confiance, brique par brique. Chaque brique représentant un bon souvenir. Quand tu auras accumulé toutes les briques, ton mur sera haut, il touchera les nuages. Et je renverserai ce mur.

Quand il sera temps, je te lâcherai, tu retrouveras la paix, après avoir connu la tristesse, l'incompréhension et la colère.

Puis viendra la solitude, et je serais parti bien loin, à la recherche de ma nouvelle conquête.

Je t'aurais laissé sans rien, démunie, annihilé, avec rien d'autre qu'un goût d'amertume dans la bouche.

Attirance

Coralie Desmond & Chloé Roux

Attirée par une personne,

Très sublime,

Très charmante,

Impossible de renoncer à son charme,

Rien ne peut arrêter mon cœur de battre,

Aimer est ma plus grande passion,

Ne jamais renoncer à mes sentiments.

Ceci pourrait me blesser,

Et me faire changer.

Colère

Benjamin Dedryver & Antonin Lacombe

Je suis la colère,

je vais chez une personne quand quelqu'un l'agace.

Je donne envie de tout casser.

Je fais battre le cœur très fort.

Je fais naître d'étranges sueurs.

Dégoût

Tom Brassard & Quentin Tournerie

Je suis le dégoût, une émotion qui est là quand quelqu'un n'aime pas quelque chose.

Quand quelqu'un voit quelque chose qui le dégoutte comme quand il voit une grosse crotte sur son canapé dans le salon ou des asticots dans la poubelle, il est dégoutté.

Je suis aussi là quand une odeur très forte et/ou nauséabonde assaillit ton nez comme l'odeur du vomi le matin quand je me lève.

Je suis aussi là quand je touche une matière gluante qui me déplaît beaucoup.

Je suis le dégoût et il a plusieurs degrés de dégoût (physiquement) :

– Je peux être dégoutté mais sans l'exprimer physiquement.

– Je peux être dégoutté et faire une grimasse puis passer son chemin.

– Je peux être tellement dégoutté que je peux m'évanouir ou tomber dans les pomme.

Je suis le dégoût et il y a plusieurs degrés de dégoût (moralement):

– je peux l'avoir été et l'avoir oublier dans la minute qui suit.

– je peux l'avoir été et sans jamais l'oublier et être choqué a vie.

Ennui

Roxane Baudel & Salomée Serol

J'apporte avec moi la réflexion, vous me trouvez inutile

Les idées noires, la langueur, les questions futiles

Et l'empoisonnante solitude que je traîne derrière moi,

Par ma faute, vous les avez ressenties tant de fois

Depuis, toujours sur la planète,

Autour de moi le temps s'arrête.

Vous regardez par la fenêtre avec lassitude,

Je vous agace, vous me trouvez rude

Et vous ne pouvez plus me supporter

Pourtant, prenez le temps de méditer :

Je vous accompagne dans la mélancolie,

Je fais passer les jours avec monotonie,

Je suis présente les journées de pluie,

Oui, je sais, souvent, on me maudit,

Car, inlassablement, je suis l'ennui…

Extase

Perine Novion & Victoriane Rey

Enivrée par son parfum

Exaltée par ses saveurs

Imprégnée de ses arômes divins

Délectée par ses mets venant d'ailleurs

Obsédée par les murmures de son corps

Éblouie par la finesse de ses formes

Émerveillée par sa voix d'or

Sublimée par la nuit avant que je ne m'endorme

Transportée hors du monde sensible

Nos regards à nouveau se croisent

Retenue par des liens invisibles

Je suis l'extase.

Peur

Aliciane Delage & Vanessa Granger

Je fais trembler des corps, pleurer des yeux et serrer des cœurs.

Je ne suis que crainte, inquiétude et n'inspire qu'angoisse et frayeur.

On m'exprime parfois sous les cris, parfois en silence,

Panique, frissons, pleurs sont les conséquences de mon existence.

Que vous perdiez la tête,

Ou que votre voix devienne fluette,

Ne craignez rien,

C'est que vous êtes devenus miens.

Toujours crainte, toujours évitée,

Je suis mère de la souffrance et du danger.

Je ne connais ni joie, ni bonheur,

Et n'apprécie que la terreur.

Oui, je suis la peur...

Rage

Thomas Palandre & Michel Claux & Alexis Mesuron

Tu m'as réveillé,

Tu sens ta force se multiplier,

Tu y vois rouge, comme le drapeau de la corrida agité de droite à gauche, en face de toi.

Tu cognes avec tes cornes tout ce qui bouge, j'explose dans ton cerveau

Pour que tu détruises tout sur ton chemin

Les personnes autour de toi auront peine

A te calmer, parce je t'aurais embarqué

Dans cette tourmente pleine de danger.

Un moment je partirai,et tu sera libéré

Mais un jour je reviendrai.

Remord

Thalya Letertre & Céline Veyssière

Je regrette tout ce que je n'ai pas fait.

Je m'en veux maintenant de ces erreurs que j'ai commises.

J'aurai aimé que le passé n'ait pas été.

Je suis la souffrance de ne pouvoir ressaisir ce qui est perdu.

Je ne suis donc plus que le désir impuissant et triste d'une joie passée.

Je suis et resterai la douleur de ne pouvoir effacer l'ineffaçable.

Je suis le remords.

Terreur

Dimitri Hofman & Erwan Meyer

Je suis présente en temps de peur

J'arrive progressivement

Et, petit à petit, ton corps me ressent

Me craint et tente de me fuir

En vain,je suis là,

Ici, mais invisible

Je hante tes pires cauchemars

Te paralyse le corps et l'esprit

Mes griffes t'attendent

Pour t'enfermer dans la tourmente

Et te sceller dans la peur.

Une fois débarrassé de moi, tu te sens plus fort

Prêt à m'affronter une nouvelle fois.

Tristesse

Pauline Bonnelye & Ninon Bourdet

Au moment où j'effleure ta tombe

Et où l'ondée s'abat sur moi

Mes pensées se dirigent vers toi

Dans la froideur des catacombes

Quand la nostalgie me prend

Tout n'est plus que silence

Tout n'est plus que souffrance

Debout, seul et vacillant

Plus rien ne me console

Par ta perte, je suis anéanti

J'ai comme perdu le sens de ma vie

J'ai perdu mon chemin, mon soleil, mon symbole

Je ferai tout pour te revoir

Juste une seconde croiser ton regard

Entendre tes mots doux à mon égard

Ou seulement apercevoir ton reflet à travers le miroir

J'aimais tellement ta voix

Ta manière de marcher

Ta manière de rêver

Tout en toi me mettait en émoi

Les larmes ruissellent sur mes joues

Parcourant ma silhouette amaigrie

Moi esprit ne pense plus, abasourdi

A quoi bon vivre sans mon bijou?

J'ai jeté dans l'abîme

Mes dernières pensées

Mon amour atrophié

Et mes rêves les plus intimes

J'ai quitté le mausolée

Seul dans l'abandon

Le vide est devenu mon obsession

Et je t'ai rejoint, pour à nouveau t'aimer.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.