Loading

Feurs : une 135e édition du comice au Zénith Le comice et la foire-exposition de Feurs sont deux événements complémentaires et immanquables du Forez. Nous vous proposons de revivre cette 135e édition où les visiteurs sont venus en nombre arpenter les rues et les écuries de la commune.

Comice 2019 : mettre l’accent sur le bien-être animal

Les éleveurs sont unanimes, les habitudes alimentaires des français ne sont plus les mêmes qu’auparavant. Certains mangent davantage de poisson, d’autres n’en consomment carrément plus, mettant parfois en péril la profession. Il était ainsi urgent, pour les agriculteurs, de véhiculer une image positive afin de redorer le blason de la filière bovine.

Pour ce faire, une ferme aux enfants a été installée à proximité des écuries. Créée il y a quelques années déjà par Nadine Couturier, elle accueillait les scolaires vendredi après-midi. Les petits ont ainsi pu faire la connaissance de génisses, poussins, poules, coqs, lapins, oies de Guinée, dindes et porcelets.

Les concours

Mais pas d’inquiétude, les concours agricoles séduisent toujours autant. D’ailleurs, toutes les places des écuries étaient occupées. Samedi matin, les membres du jury se sont réunis à huis-clos dans les écuries. Les acheteurs ont ensuite pu entrer afin de négocier directement avec les éleveurs. Car les bovins présents au comice sont avant tout destinés à être vendus dans les étals des bouchers.

L'exposition avicole dans le parc du château du Rozier

Les éleveurs des animaux de la basse-cour n’étaient pas en reste. Un chapiteau avait été installé à l’intérieur du parc du Rozier.

Un food-truck à l'entrée des écuries

L’Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interveb) avait installé un camion devant les écuries du comice. Des étudiants du CFA de Saint Étienne avaient préparé des recettes à base d’agneau de l’Adret et de Charolais pour les faire déguster aux visiteurs et promouvoir la viande régionale de qualité. Il s’agissait avant tout, de mettre en avant les éleveurs, leur travail, leur savoir-faire, leur passion, et aussi le talent des cuisiniers du CFA. La devise d’Interveb : aimer la viande, manger en mieux et être « naturellement flexitarien ».

Le pôle des saveurs et du goût

L’Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interveb) avait installé un camion devant les écuries du comice. Des étudiants du CFA de Saint Étienne avaient préparé des recettes à base d’agneau de l’Adret et de Charolais pour les faire déguster aux visiteurs et promouvoir la viande régionale de qualité. Il s’agissait avant tout, de mettre en avant les éleveurs, leur travail, leur savoir-faire, leur passion, et aussi le talent des cuisiniers du CFA. La devise d’Interveb : aimer la viande, manger en mieux et être « naturellement flexitarien ».

Et puis impossible de manquer le vieux Tube Citroën de la Région du Goût qui trônait juste devant le parvis. Rencontre avec Eddie Monnet

La foire expo et le comice, deux événements complémentaires

C’est l’union de ces deux manifestations qui fait la réussite du comice et de la foire-exposition chaque année. Mais quelle est la différence et sur quoi l’accent a-t-il été mis cette année ? La réponse avec le commissaire de la foire-expo, Hervé Maître.

Le pôle bien-être

Les organisateurs ont souhaité donner une place importante au pôle bien-être situé place Nigay avec une animation massage. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les huit masseurs n’ont pas chômé de tout le week-end. Plus d’explications avec Mireille Chassagne, praticienne en massage de bien-être.

Textes : Sophie Baconin. Photos : Jacqueline Couturier, Jacky Toinon et Sophie Baconin.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.