École en plein-air Tír na nÓg Roachville (Nouveau-Brunswick)

DANS LES TERRES ANCIENNES DE LA JEUNESSE

La salle de classe de Lisa Brown date d’environ 10 000 ans. Avec ses 30 000 espèces végétales et animales, son réseau hydrographique complexe et pas moins de 32 essences indigènes distinctes, la forêt acadienne est un vaste écosystème fourmillant de toutes formes de vie.

Cette forêt abrite également l’école en plein air Tír na nÓg, où l’on donne aux enfants de Roachville, au Nouveau-Brunswick, toute latitude pour découvrir les « univers verts » qui les entourent.

Semblables à de petits lutins, les enfants de la classe de Lisa se promènent allègrement dans la forêt. Ils courent à vive allure le long des sentiers sinueux, esquivant branches de pin et de sapin avant de s’arrêter pour reprendre leur souffle près du feu. Un des garçons y ajoute une bûche tandis que l’autre souffle sur la braise, comme si rien n’était plus normal qu’un groupe d’enfants s’apprêtant à faire cuire leur dîner à feu ouvert.

Les moments de liberté et d’aise comme celui-ci sont au cœur de l’identité de la première école en plein-air du Nouveau-Brunswick. Dans la mythologie irlandaise, Tír na nÓg est un lieu mystique où les jeunes sont libres de profiter de tous les délices de l’univers. C’est à cette Tír na nÓg – ou « terre de la jeunesse » – que rêvait Lisa lorsqu’elle a fondé son école, une décision motivée en grande partie par l’envahissement de la technologie sur les activités de l’enfance.

The day ends with a story by the fire.
« Je crois fermement que cette génération passe beaucoup trop de temps devant l’écran, affirme Lisa. Les enfants ont besoin de renouer avec le milieu naturel afin qu’ils apprennent à en prendre soin et à être des gardiens et protecteurs de notre monde lorsqu’ils seront des adultes. »

Et elle n’est pas la seule à penser ainsi : le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick estime que les enfants de notre province passent en moyenne cinq heures devant l’écran chaque jour.

« Ce qui distingue cette école des autres, explique Lisa, c’est que nous sommes dehors toute la journée. Les enfants créent à partir de ce que nous offre Dame nature. »

Le jeu non structuré est certainement une composante clé de la vie quotidienne pour les enfants de cette école en plein-air, mais Lisa s’inspire aussi du PLAYBOOK pour nourrir leur imagination. Cette ressource contribue à faire de Tír na nÓg un lieu où nature et culture se côtoient et s’enrichissent.

30/5000 Juste un autre jour dans la forêt.

Visionner la vidéo

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.