Loading

Le drapeau de la fierté Diversité – Sensibilisation – Leadership

Une grande première pour la diversité au Collège Louis-Riel

Le 31 mai 2019, une grande première a eu lieu au Collège Louis-Riel : le drapeau de la fierté a été hissé. Janelle, élève en 12e année, dit fièrement que « c’est la première fois au Collège Louis-Riel, mais c’est aussi la première fois que ça se fait dans toute la Division scolaire franco-manitobaine. C’est une grande fierté de voir ce drapeau en haut du mat de l’école ».

Les membres du Groupe Action et Diversité

Au Collège Louis-Riel, un groupe en particulier œuvre à « assurer un climat paisible pour tous à l’école » : le Groupe Action et Diversité (GAD). Ce club s’est créé en 2008. Quelques élèves avaient pour objectif principal de sensibiliser un maximum à la diversité pour tous. Aujourd’hui, c’est une vingtaine d’élèves qui se réunissent chaque semaine dans le cadre du GAD.

Pour ces élèves, c’est important d’aider au changement sociale. Janelle : « On a fait beaucoup de chemin et on en a encore à faire. En levant ce drapeau, on veut montrer notre soutien à la communauté LGBTQ+. »

L’évènement de la fierté au Collège Louis-Riel a résonné auprès de nombreuses personnes. « Après avoir hissé le drapeau, beaucoup de personnes nous ont approchés, des élèves, des anciens élèves, des enseignants et même des personnes extérieures à l’école », raconte Janelle.

Élizabeth Whitaker-Jacques est conseillère d’orientation au Collège Louis-Riel. Parmi ses tâches, elle a la charge d’encadrer le groupe : « Les élèves s’investissent beaucoup et essaient d’œuvrer un maximum pour que chacun se sente en confiance, à l’aise à l’école. »

Ce que remarque la conseillère d’orientation, c’est « le grand soutien de l’administration du collège dans cette démarche. Dès que nous avons proposé cette idée de hisser le drapeau de la fierté, nous avons été appuyés ».Aussi, quand est venu le temps de l’évènement, le groupe avait lancé l’invitation à « tous les jeunes de l’établissement, mais aussi aux enseignants et membres du personnel administratif. Ils étaient tous invités à venir nous rejoindre sur l’heure du midi ».

Ce hissage de drapeau a représenté le point culminant d’une semaine bien remplie pour les membres du GAD. Janelle précise quelques activités auxquelles a pris part le groupe : « Nous avons participé à la course de la fierté, ou encore au défilé du 2 juin. Nous avons aussi eu l’idée de faire confectionner des T-shirts. »

Après cette semaine d’action, d’autres jeunes de l’école ont émis le souhait de rejoindre le GAD, un fait qui a réjoui Janelle et Élizabeth Whitaker-Jacques.

La jeune fille, qui sera diplômée cette année, veut rester investie auprès du GAD. « Mon plan est de revenir l’année prochaine en tant que bénévole. La plupart des membres sont en 7e année, bientôt en 8e, et ce ne sera pas évident pour eux de gérer le groupe. Je veux continuer de former des jeunes, en particulier en leadership. »

Credits:

Division scolaire franco-manitobaine - DSFM

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.