La maison abandonnée

Un jour, mon ami Paul et moi, marchions dans la forêt quand soudainement une énorme tempête de neige se forma. Nous commencions à avoir très froid et un abri aurait été apprécié. Nous sommes donc reparties en direction du chalet. Après quelques minutes, j’ai distingué une petite maison. Puisqu’il y avait beaucoup de neige j’ai cru que c’était mon chalet. Nous avons ouvert la porte.

La maison.

Quand nous sommes entrés, il faisait vraiment noir. La maison était calme. Il y avait plusieurs toiles d’araignées au plafond et beaucoup de poussière. Tout au fond de la pièce, se trouvait un poêle à bois. Puisque la neige continuait de tomber, nous avons décidé de rester un peu. Sur une tablette se trouvait un paquet d’allumette et des bûches étaient placé tout près . Après avoir allumé le poêle à bois, la pièce maintenant éclairée était très jolie. Pendant que Paul et moi regardions la maison, un petit bruit se fit entendre comme si quelqu'un tentait d’ouvrir une porte.

Paul est allé regarder à l'entrée mais il n’y avait personne. De mon côté à la porte de derrière il n’y avait aucun intru. Nous avons donc fait le tour des pièces. La seule chose que nous avons trouvé était une petite mouche qui avait survécu à ce froid. Cette fois il ne restait plus que la cave à vérifier. J’étais persuadé que nous allions trouver quelque chose.

La porte, au pied de l’escalier était barrée mais nous pouvions l’ouvrir quand même. Elle était barrée de l'extérieur. J’avais très peur. J'ai pris une grande respiration et je l’ai ouvert. Je me suis presque évanoui en voyant le couple qui s’y trouvait. Ils étaient très maigre et ils semblaient avoir faim. Quand ils ont vu que la porte était ouverte ils sont monté en nous disant de les suivre et qu’ils allaient nous expliquer.

Après avoir mangé ils nous ont expliqué qu’ils s’étaient enfermé par accident dans le sous sol. Ils nous ont laissé dormir chez eux pour la nuit puisque la tempête n’était pas terminé. Le lendemain, l’homme est allé nous reconduire au chalet. Ils étaient sympathique, même s’ils nous ont fait la frousse de notre vie.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.