Loading
"Le Duo Beija-Flor forme une équipe incroyablement dynamique et créative. La flûtiste (Marie-Noëlle Choquette) a une sonorité extrêmement chaude aux nuances suprêmement expressives. Le guitariste (Charles Hobson) est aussi absolument fantastique et crée un support parfait pour que la flûtiste y plane." -Viviana Guzman, The Flute View Magazine, San Francisco
"Avec chaque instrument, on varie les timbres et ornements, les tempi et jeux rythmiques, ou les harmonies jusqu'au rock, toujours acoustique. Une belle découverte montréalaise!" -Yves Bernard, Le Devoir, Montréal

Démarche Artistique

Le Duo Beija-Flor revisite le concert classique en y intégrant des teintes folkloriques et contemporaines. Son répertoire "ethno-classique" est une version moderne de la musique nationaliste : il interprète et arrange des pièces de compositeurs qui s'inspirent de danses, chants et histoires traditionnelles pour créer leurs œuvres. À travers le regard de chaque culture visitée, le duo cherche à présenter les similitudes de l'expérience humaine exprimées par la musique. Grâce à ce répertoire particulier, les anecdotes qui en découlent, leurs récitals et activités de médiation culturelle, le duo offre l'opportunité de mieux comprendre les diverses cultures qui créent le Canada d'aujourd'hui tout en découvrant l'unicité de chacune d'elle.

Biographie

Le Duo Beija-Flor, flûte et guitare, présente un répertoire dynamique et accessible d'œuvres inspirées des nombreuses et diverses cultures présentes à travers le monde. Cette vision rafraîchissante et moderne de la musique nationaliste se concentre sur nos similitudes plutôt que sur nos différences et a conduit à des performances à travers le Canada, les États-Unis, l'Argentine et le Costa Rica, ainsi que des invitations à plusieurs émissions de télévision et de radio (Radio-Canada, Global TV , CIBL, TVCK, Cogeco TV, etc.). À ce jour, le duo a sorti trois albums encensés par la critique : Envol (2011), Muzica (2013) et Costas (2018). Leur dernier album, Costas, est sorti en septembre 2018 avec l'étiquette américaine Big Round Records\NAXOS of America et a reçu des critiques élogieuses du monde entier (4.5/5 Winnipeg Free Press, 4/4 Cinemusical (USA), McNally Robinson Booksellers/ Classic 107FM (Manitoba) album du mois de novembre 2018, etc.).

Le guitariste Charles Hobson et la flutiste Marie-Noëlle Choquette ont commencé à se produire ensemble pendant leurs études supérieures à l'Université Concordia à Montréal. En 2010, ils forment officiellement le Duo Beija-Flor. La même année, le duo est nommé lauréat du concours « Mon Accès à la Scène » et en 2012, il est récipiendaire de la bourse « Fonds de promotion de la GMMQ » section québécois de l'AFM. Le duo a également reçu de nombreuses bourses des conseils des arts du Canada et du Québec, y compris récemment pour des performances et des classes de maître à l'Université du Costa Rica en novembre 2019. En 2021, il a été sélectionné pour participer au programme en ligne du Centre d'Arts de Banff, Evolution: Classical dirigé par le Griffon Trio. Ils ont reçu la bourse Leo Brouwer du Centre d'Arts de Banff ainsi qu'un financement du fonds de résidence du Centre National des Arts. Le programme de quatre semaines s'est conclu par une performance en direct en août 2021. Le duo a également été sélectionné pour une tournée avec Prairie Debut pour les saisons 2020-21 et 2021-22 en raison de la pandémie. Duo Beija-Flor fera partie de la programmation automnale 2021 de Debut Atlantic et y présentera un concert virtuel.

Encensé par le magazine Flute View de San Francisco comme « ... une équipe incroyablement dynamique et créative », le duo est constamment à la recherche de nouveau répertoire, ce qui le pousse à arranger et créer de nouvelles œuvres d'ici et d'ailleurs. En 2012, ils ont commandé à Roddy Ellias une nouvelle œuvre basée sur le jazz cubain. « Havana Street Parade » a été présentée en première à l'Université Concordia en octobre 2013. Plus récemment, grâce à Prairie Debut et à la SOCAN, le duo a pu commander une œuvre originale à la compositrice de Yellowknife Carmen Braden. «The Culture of Isolation», inspiré par la pandémie de 2020. L'oeuvre a été présentée en première simultanément en ligne et à la radio en conjonction avec la radio de campus de l'Université de Calgary, CSJW, en novembre 2020. Actuellement, le duo travaille avec plusieurs compositeurs pour créer un nouveau programme multidisciplinaire intitulé « Taiga » en l'honneur de l'une des plus grandes forêts du monde qui englobe le nord du Canada à la Russie. La performance scénique du programme comprendra une vidéo, un éclairage scénique ainsi que d'autres éléments pour mettre en lumière les nombreux dangers auxquels cette forêt vierge est confrontée en raison du changement climatique.

Ce qu'en disent les critiques!

"...Dès le début, ce qui frappe particulièrement, c’est la grande diversité de styles, d’ambiances et de tempi au sein d’un programme soigneusement choisi....."
"....Rythmes contagieux et jeu superbe des deux artistes...."

Richard Haskell - "The Whole Note Magazine" Toronto

"...Rythmes variés et parfaitement bien exécutés..."
"...un régal pour les auditeurs qui aiment leur musique épicée!"
"**** 1/2"

Holly Harris - "The Winnipeg Free Press"

"...La maîtrise virtuose des instruments enlacés dans une danse musicale effrénée, où les notes semblent sortir de la page et flotter dans l'atmosphère hypnotique de la salle d'écoute, ou semblent danser et gambader dans un élan de folie..."
"...Le duo joue des musiques qui dévoilent chaque mélodie grandiose comme si elle révélait un mystère délicieux à saisir par l'auditeur....."

Raul da Gama - "World Music Report" Ottawa

"Une belle rencontre entre musique du monde et musique classique..." Françoise Davoine, Espace-Musique, Radio-Canada

"Lyrique et sophistiquée, tout en restant simple et vivante, la musique du Duo Beija-Flor est pleine d'énergie...." Richard Dagenais, Morning News, Global TV Montréal

"J'adore vos contrastes et vous avez une belle dynamique rythmique! Vous n'êtes jamais statiques et votre ensemble est bien fondu. Un véritable duo quoi!" Guy Vanasse, directeur général du Centre Pierre-Péladeau, UQÀM