Loading

jeu à trois P.A.C.A 500 km / 6500 m------------ Ultra Cycling Challenge

  • "Race Across P.A.C.A met en avant les meilleurs spots cyclistes de la région, Provence Alpes cote d’Azur bénéficiant d’une qualité de vie exceptionnelle au climat attrayant.Le parcours nous amènera sur de multiples petites routes qui font le bonheur des cyclistes venu du monde entier, mais aussi entre vignes, oliviers, vergers et champs de lavande au cœur de la nature sauvage. L’occasion de découvrir des paysages à couper le souffle sans oublier l’ascension du mythique Mt Ventoux.
  • La Provence bénéficie d’un climat méditerranéen, avec beaucoup de soleil et les conditions sont à leur meilleur en mai lorsque les températures oscillent autour de 23°C dès que le soleil abonde, et les routes sont généralement libres de vacanciers. Les matinées peuvent être un peu plus fraiches mais le soleil ne descend rarement en dessous des 10 degrés.Le mistral, ce vent bien connu, frappe la Provence tout au long de l’année. Il se peut parfois qu’une journée de pluie se glisse par çi par là. Préparez-vous donc à faire face à des conditions très variées. Même s’il fait normalement beau, il est toujours bon de se préparer à un temps plus frais et/ou à la pluie. Nous vous recommandons fortement de prévoir des équipements chaud pour la descente du Mt Ventoux qui peut devenir dangereuse pour votre santé si vous êtes mal équipés"

Marrant ces quelques mots ci-dessus , de l'organisation RACE ACROSS FRANCE d' Arnaud Manzanini , que je poste avec humour en " copié collé" avant de vous raconter mon aventure...

Le SPE pour la Paca 500

Quand je monte dans le TGV pour Carpentras ce Vendredi 10 mai 2019 avec mon sac d' affaires de 20 kg et la housse de vélo pesée aussi à 16 kg , j' avoue que je suis loin de me douter de ce qui m' attend vraiment sur cette aventure vélo du weekend... En réalité, suis tellement content de prendre l' air après des mois et des mois de boulot musique intensifs où j' ai vécu des moments trés difficiles professionnellement parlant ces derniers temps, que partir en vacances faire du vélo, c' est tout simplement un bonheur ultime .. Ce sera encore mon "mulet" qui servira de machine sur ces 500 km/ 6500 m dénivelé du jour mais agrémenté de mes nouvelles roues sur mesure de chez ALLIAN . Un bon test d' ailleurs pour ces roues ..........hihi

Jamais simple les voyages trains avec un vélo en housse et une tonne de bagages , mais faut avouer qu' en carte SENIOR +, c' est reposant et beaucoup moins cher que la voiture .... !!!!
En passant par LYON.... Souvenirs Musicaux et autres...

Carpentras vers 20h00...Il n' y a absolument personne. ! C' est assez impressionnant de solitude mais cela me va super bien. J' endosse mes sacs et me voilà parti pour une nuit en solitaire à l' Hotel Univers à 600 mètres de la gare .Pas trop loin, heureusement car cela reste une aventure la marche à pied avec un " tel bordel".. Faut dire qu' il y a le traditionnel choix de "frings" du matin, toujours délicat avant un 24 h vélo non stop , mais cette fois, j' ai été obligé d' emporter ma propre bouffe pour le lendemain pour cause de grosse merdouille dentaire en phase terminale ,d' où le volume inhabituel de mon "packtage" !!!

Sans rentrer dans les détails sordides de mes soins actuels, j' ai pris la grande décision en début de semaine après plus de 6 mois de réflexion d'accepter une opération très importante d' un remplacement total de toute ma dentition du haut . J'avais ces rendez vous en chirurgie depuis des mois et il était impossible pour moi de reculer ce difficile passage vers la " vieillesse" on va dire avec humour ....Hihi

Côté opération, en dehors du fait que je ne pouvais plus manger depuis 48h, à cause de douleurs importantes de la nouvelle prothèse , j'étais dans un gros doute de pouvoir participer à ce PACA 500 km encore la veille de prendre le TGV au vu des douleurs insupportables des dernières heures. L' extraction totale de toutes mes pauvres dents restantes restera un difficile moment et à l' heure où j' écris mon histoire PACA, il me reste encore des semaines et des semaines de soins , de douleurs et de mises au point .Le calme définitif et une mastication normale devant arriver seulement fin Juin d' après le chirurgien !!

Rien n' était facile pour moi sur ces 24 h vélo côté alimentation, ne pouvant quasi pas me servir de mes dents et j' ai dû me préparer des " tupperware" de salades sur-mesure et prendre en poche que de la bouffe liquide sur le vélo etc etc ...Impossible même de prendre ma gourde normalement sur le vélo pour boire ..!! Une aventure dans l' aventure ......

Mais il faut reconnaître que le concept de l' organisation basé sur des boucles successives passant toujours par le point de départ m' a aidé à m' en sortir au mieux possible sur ce plan alimentation particulière . Repasser à l' organisation de contrôle / ravito pour les pointages a été ma survie sur mon organisation personnelle à part le fait d' y avoir forcément perdu beaucoup de temps , mais cela a bien fonctionné sur le plan de ma santé et sans trop de douleurs finalement .........

CARPENTRAS Gare SNCF
BED and BIKE Vénasque

Quand j' arrive le Samedi 11 mai vers 8h30 au " camp de base " de l' organisation, en l' occurrence, chez "BED AND BIKE" ( Olivier Brochery ) , tous les participants sont déjà là . La plupart est venue en voiture et Arnaud Manzanini et son équipe courent de partout .. Photos, contrôles vélo, puce GPS, assurance.... éclairage... bon tout le truc classique des courses ULTRAS en solitaire, où il faut un minimum de sécurité pour les cyclistes. Bon tout cela se fait dans le calme et la sérénité et globalement, on est tous des habitués , plus ou moins des aventures " au long cours" ..Deux formats de course sont dispos sur ces organisations, un 300 km et un 500 km...

BED and BIKE ( près de Vénasque en Provence +336 89 97 53 64 )

Intéressante cette formule du parcours , où l' on fait 3 boucles successives avec à chaque fois un passage au même endroit du " camp de base" ..Le 300 km fera deux boucles . Le 500 km faisant l' ensemble des 3 boucles... Sur le plan répartition des efforts, c'est assez simple. Les 150 premiers km avec le Mont Ventoux en ouverture, puis les Dentelles de Montmirail avec 2400 mètres de dénivelé...

La deuxième boucle plus facile avec 160 km / 1200 m dénivelé autour des Baux de Provence, la traversée des Alpilles et quelques villages provençaux autour de Saumane et compagnie et enfin la troisième boucle du 500 qui commence par les Gorges de la Nesque ,le Col de la Liguière , le Col de l' Aire dei Masco et un retour par les contreforts du Lubéron. C'est d' ailleurs ces 200 derniers km forcément de nuit qui sont les plus difficiles sur le plan du dénivelé général et je ne parle même pas du vent contraire....!!!! Mais rappelez vous, on nous avait promis, jamais en dessous de 10 degrés, du soleil le jour etc etc ..... MDR

Voilà le détail des 3 boucles
LE PACA 500 en image....
Arnaud MANZANINI qui contrôle les vélos, les bonhommes et colle les adhésifs fluorescents pour ceux qui manquent....
Un vélo HEROIN .... Sponsor de l' organisation RAAF et 2 packtages de cyclistes manquant encore à l' appel... !!!

Bon cette fois, faut que j' arrête de faire le photographe et me concentre sur mon aventure personnelle car, rien n' est simple dans ce genre de préparation et la préparation d' un 24 h vélo, c' est 70% de réussite dans l' avant course, ou plutôt l' avant départ. Le moindre oubli, erreur de vêtements, se transforme inévitablement au bout des heures de selle en cauchemar voir en DNF. Bon c' est un peu encombré chez " Bed and Bike" pour les cyclistes venant en train et ayant besoin de place pour se préparer. Heureusement que l' on est que deux dans cette situation avec Catherine d' ailleurs le seule féminine de la course car on se retrouve " bourré" comme on peut au fond du local à vélo du camp de base d' Olivier où bien sûr en ce Samedi 11 mai, son hébergement était totalement rempli d' un groupe de cyclistes en stage et donc un max de vélos sur place ... Je me suis laissé entendre dire que sur l' édition 2020 , Bed and Bike serait totalement réservé aux participants de la course PACA 500 et donc ce petit souci d' organisation sans importance serait réglé sur la deuxième édition ...Génial..

Régis Krust mon ami du VC SOULTZ et ce fameux maillot Vert....hi

En attendant , je sors tout mon "foutoir"... choisis vite fait par réflexe après un coup d’œil rapide sur le ciel, mes fringues... prépare ma bouffe liquide... etc . Cette année, avec mon intégration au club du "VC. Soultz" où j' ai pris d'ailleurs une licence FFC , tout en gardant ma licence FFCT au Cyclo Club Kingersheim, j'enfile pour la première fois ce fameux maillot vert qui d' ailleurs est superbe avec mes vélos . Et là, mauvaise surprise, comme beaucoup de maillots de vélo actuels j'en conviens, il n' est pas du tout conçu pour ma pratique ULTRA DISTANCE avec un volume et une taille de poches beaucoup trop petites... !!!! Impossible de partir pour le Ventoux et mes 500 km avec le minimum que je me dois d' avoir en poche. Mais c' est la même chose avec les maillots du Team Cyclosportissimo ou ceux du CCK . J' enfile donc le seul maillot où je peux tout mettre en poche. Bon dès que je rentre en Alsace, je vais aller porter ces maillots chez une couturière pour arranger ce truc pour les prochaines courses car coté visibilité de mon nouveau Club, je suis " pas au point" mais bon, quoi faire à ce moment là...C' est vrai que je ne les avais pas testé et pas encore porté dans les semaines précédentes.....Bon MEA CULPA auprès de mes amis du VC SOULTZ ........

La local à vélo BED and BIKE avec toutes les belles machines d' un groupe de cyclistes féminines bien connus en FRANCE qui se nomme"ELLES FONT DU VÉLO"

Bon , j'ai donc le temps de refaire un peu de photos car dans ces rencontres vélo, en dehors des 24 h que l' on va passer en solitaire à se battre avec soi- même, il est super important de voir, ou de revoir les amis, organisateurs, cyclistes, copains , épouses ... passionnés en tous genres qui tournent autour de ce genre d' aventure...C'est sûr ,nous sommes que des amateurs et pour la plupart pas super jeunes en plus et je ne parle pas spécialement de bibi même si pour une fois , sur cette course je suis le Doyen et largement avec mes "presque 62 ans" comme j' aime à me le redire..hihihi.... histoire que j' oublie le fait que je roule sans dents mais avec un "tout nouveau" sourire GIPS... en résine !!!

On est quand même comme des gamins devant leur jouet avant le départ... Arnaud Manzanini, on ne s'était pas vu tous les deux en live depuis une certaine course en 2014 en ITALIE , une ultra distance de 800 km à peu près autour des Abruzzes qui s' appelle la Race Across Italie... C' est sûr que l'on est toujours plus ou moins en contact pour X raisons mais c'était sympa de se revoir .Thomas et Goeffrey sont des amis vélo du Team Cyclosportissimo donc on se rencontre plus souvent mais pas tant que cela non plus sur une année civile...

Goeffrey , Bridou ,Thomas Dupin et Arnaud Manzanini

Tous les participants se préparent ....

????
Patrick GILLES , le président du TEAM CYCLOSPORTISSIMO qui remplit ses poches pour la première boucle de 150 km... et le Ventoux ..HI
Crampinou....Sergio , c' est à dire les " mecs du Sud" ... ceux qui ne roulent jamais dans le froid , ni la pluie ...hihi
SERGIO le président des " SUDISTES".. du coté de Plan de CUQUES ....hihi
Les Trophés de FINISHER qui nous attendent .....

Il est l' heure du " Briefing" ...Certains écoutent ... d' autres un peu moins... d' autres sont hyper tendus déja, stressés même ... Un sentiment logique avant un 24 h vélo non stop. En plus le ciel est super menaçant et on va partir sous la pluie . En regardant le " chapeau " de nuages au dessus du Mt Ventoux de l'autre coté , on sait d' avance que la journée va être galère, que le vent et la pluie vont être de la partie ....Bon rien pour mettre en confiance les cyclistes présents sur cette aventure...

Hervé, Catherine,Michel, Crampinou, Thomas, Sergio, Jérome je crois ... sais plus après ???

Olivier Brochery, le responsable de BED and BIKE, la pluie qui arrive juste au départ ... !! et déja les premiers sur la ligne.. On décolle toutes les deux minutes....

OLIVIER

Autour de Patrick, la bande du TEAM CYCLOSPORTISSIMO, les épouses qui regardent l' écran de télévision avec le suivi GPS de la course qui va commencer ...

GO GO
508 Michel Villeneuve... mais elle est où ma puce ???
L' équipe organisation Photos autour de Keyrian ....

Pour eux ,c' est aussi 24 h d' efforts en voiture, assis dans le coffre pour l' un, au volant pour l' autre avec caméra et appareils en tous genres....C' est parti.. et c'est Thomas Dupin qui décolle le premier ........... et qui arrivera d' ailleurs le premier en fin de course..hihi comme quoi ...HIIH

Thomas qui vient de faire PODIUM sur une autre course ultra la CORSICA 800 km ...il est chaud de chaud le Thomas...
CATHERINE WACHEL, la seule féminine 2 minutes plus tard... puis
Bon j' arrête mes photos... cela va bientôt être à moi....hih

Cette fois, je me concentre sur ma course et ce que je dois faire, ou plutôt sur ce que je peux faire à l' instant présent de ma condition physique du moment. Bon l' excitation du départ, j' adore...C' est un sentiment de plénitude intérieure assez génial à vivre quelque soit son potentiel du moment sur le vélo. On est quand même toujours dans une dynamique positive où on a l' impression que l' on va rouler tout seul comme une fusée. C' est clair que la réalité du terrain et de votre cardio vous rappellent très vite que les rêves n' existent pas, mais pendant un instant les kilomètres défilent super vite ........

A quelques secondes du départ ...Photo RAAF

Là en l' occurrence, c' est le Mont Ventoux au km 33 à la sortie de Bédoin et en passant devant le fameux km 0 du magasin de vélo, je retrouve trés vite la réalité difficile de ces aventures Ultra Distance....... Et c' est parti pour 21,5 km d' ascension !! Curieux car je n' ai rattrapé encore personne des 3 premiers concurrents devant moi et je commence à me demander si je suis vraiment en forme ou !!!... Bon par réflexe de compétiteurs , connaissant un peu mes propres repères chronométriques de ce Ventoux via Bédoin, je jette mon regard sur la montre, histoire de voir le timing en arrivant à Chalet Reynard .

Photo RAAF

59 minutes, à 3 minutes de mon meilleurs temps en montée sèche, malgré un vent olé olé.. .YES YES.... tout bon ça et peut être alors un premier Ventoux 2019 dans un bon chrono ....hihi

Le photographe photographié ..... HI
Les voilà...Keyrian et leur voiture photo...HIHI

En passant Chalet Reynard , voilà t' y pas qu' une bande de tracteurs du siècle dernier est en train de grimper aussi ce Ventoux..OHHH pétard de pétard, comme ça pue grave !!! le gas-oil...Totalement décalé dans cette ascension de voir ces engins de folie ... Le ciel devient hyper menaçant et c' est sûr ,on va s' en prendre une sur le coin de la tête avant le sommet ..Le vent est fort mais pas du tout impossible sur le vélo, ce qui est déjà pas mal du tout.!!. La température chute à 3 / 4 degrés environ et là miracle, j' aperçois un maillot CYCLOSPORTISSIMO juste 500 mètres devant moi à l' approche du dernier kil...

Bridou à la poursuite de Thomas ....hihi ( Photo Griffe )

Pas croisé Catherine et Cédric partis avant moi sur ce début de course, mais voilà que je rattrape Thomas parti 6 minutes avant moi... . YES plutôt un gros plus pour mon mental du jour et peut être alors un chrono correct sur cette première ascension du matin.

Thomas dans la partie raide de la forêt du Mt Ventoux....Photo RAAF

Le temps de mon garmin me le confirme bien et m' affiche un 1h33 au sommet, à 5 minutes de mon meilleur temps en montée sèche de 1h28 en 2016 ...

Au sommet on arrive donc ensemble avec Thomas.. hop , tous les deux, on enfile la veste , on file super vite de ce sommet bousculé par les rafales et la pluie voir même de la grêle!! Tant pis pour les photos , ce sera pour une autre fois... On file tous les deux dans cette descente sur Malaucéne.

STRAVA du jour ...
36x32 sur cette image dans les 11% du dernier km du Col des Tempêtes ...( Photo Griffe )

Dans la descente d' ailleurs fermée officiellement donc , nous devrons nous arrêter par 3 fois jusqu' au Mont Serin pour passer à pied sous les barrières . Je perds Thomas qui descend bien plus vite que moi bien sûr mais ça je m' en doutais depuis le début .hi..On se retrouve pour quelques mots ensemble, un petit déshabillage rapide de nos vestes,à l' occasion d' un remplissage de gourde pour lui . Nous repartirons quelques km ensemble dans le Col suivant de Suzette en direction des " Dentelles de Montmirail" . Puis Thomas ayant des crampes, on roule tous les deux à notre rythme mais jamais très loin l' un de l' autre..Parfois en me retournant, je l' aperçois au fond d' une longue ligne droite ventée à souhait .... !!!

Dans cette fin de première boucle, on va enfin avoir un retour sur les 35 derniers km avec vent favorable, ce qui va bien nous aider à finir ces 149 km . Il est 15h30 quand j' arrive à BED and BIKE première rotation et surprise, je suis toujours en première position...

Thomas arrive juste 5 minutes après moi 15h35 et Patrick 30 minutes, un chouia plus loin à 16h05. Bon quand même 2400 mètres de dénivelé avec ce foutu Ventoux et une jolie moyenne roulée de 27,5 km/h pour moi.. Donc c' est clair ,on a roulé plus que solide tous les trois...

Et c' est là que Thomas va jouer serré avec nous deux, en écourtant au maximum ses temps de pauses . Bon perso, je n' ai pas trop le choix de toutes façons . Je n' avais pu emmener que de la bouffe liquide en poche, quasi pas de bouffe solide par impossibilité de pouvoir me servir de ma nouvelle dentition.. Même pour boire à la gourde , je devais m' arrêter pour le bouchon parfois refermé et prendre de multiples précautions. Là, obligé de manger très sérieusement du solide de mes salades composées pour " vieillard édenté"....hihi

Impossible pour moi de partir aussi vite que Thomas et puis, j' ai eu la surprise de voir des jolies filles du groupe " ELLES FONT DU VELO" ( en l' occurrence Aude Morin et Stéphanie Verdovati ) débarquées dans le "local bordel" où j' avais mes affaires et on a commencé une discussion fort sympathique entre passionnés de vélo . Un journaliste, avec un micro de chez RADIO CYCLO s' est rajouté par la dessus à me poser des question...HIHI Vraiment géniales les MISS , sourires et passion à fond.....J' ai adoré ce petit moment imprévu...

Stéphanie et Aude ( Photo Olivier Brochery )

Bon au final, suis reparti à 15h50 contre 15h42 pour Thomas et 16h14 pour Patrick ...Bon c' est clair Thomas nous met déjà du temps dans la vue à tous les deux à ce moment du tiers de la course....HIHI Pourtant, je n' ai pas eu l' impression de trop traîner par rapport à mes habitudes justement sur ce genre de moments de calme.. 20 minutes d' arrêt c' est trop mais ça va .. je trouve !!!

Voila visuellement quand je repars au 150 eme km, où on en est visuellement tous les trois.....hihi Thomas en violet déjà 3 bon km devant moi, Bridou en noir qui repart et Patrick qui n' est pas arrivé encore à Bed and Bike...

Cette deuxiéme boucle de 158 km / 1200 m dénivelé, sera bien plus terrible que prévue parce que le vent va s' intensifier et le parcours n' est quasi jamais orienté pour nous le mettre à profit ce foutu Mistral. ! Alors ok,on va bien avoir de très courts moments où il nous sera favorable mais globalement , ces longues lignes droites sous quelques orages d' ailleurs vont nous donner du " fil à retorde" sur notre mental et notre physique. Curieusement, je suis assez à l' aise dans l' exercice des routes plates avec " vent défavorable " car c' est un exercice typique où il faut une certaine puissance et des épaules étroites....hi .. Suis pas le " plus nul " sur ces deux paramètres mais comme beaucoup d'entre nous, au fil des km, cela devient un vrai combat avec sa propre tête ...

Dans les Alpilles .... je souffle un coup et je ne peux pas rater cette photo..Tant pis pour le chrono !!

Je vais faire quelques erreurs de parcours sur cette partie. Quelques embranchements ratés... des demi tours en catastrophe ..et la malchance d' une crevaison au pire moment de ma course . En effet je suis quasi sur le point de refaire mon retard du départ et je suis presque à apercevoir Thomas au bout d'une grande ligne droite quand à l' entrée du village de NOVES c' est la crevaison lente de mon boyaux avant !! Je pose mon vélo contre la fontaine du centre ville et c' est parti pour une réparation la plus rapide possible ...J' ai un peu les boules mais cela fait parti du jeu. D'ailleurs le boyau ne présente aucune coupure, aucun trou . C' est ce que l' on appelle la " scoumoune" du décollement de la bande interne du boyau , voir d' un flan poreux ! Bon le résultat est le même .....Faut changer le boyau........!!!!! J' envoie un SMS à l' organisation pour les prévenir !!!

Crevaison du Bridou ( rond noir) à NOVES , au km 46 de le deuxiéme boucle , ou 197 depuis le départ.. Thomas ( rond violet) qui étais juste là , à porter de fusil du Bridou.. Patrick 17 km derrière nous deux ...

Bon , enfin un petit bout de vent favorable et nous sommes abrités pour grimper ces Baux de Provence. Souvenirs pour moi d'une ancienne course Ultra Distance qui n' existe plus organisée à l' époque par Patrick François . Je le précise car je vais faire une erreur monumentale de parcours en arrivant en haut de la bosse . Comme au RPE où l' on passait à contre sens, je suis allé jusqu'en haut vers le château en oubliant de tourner au carrefour plus bas ..Allez encore des minutes de perdues .... !!! Pétard, suis trop con ....

Aprés la crevaison quand je repars, nos positions à nous trois.....et pourtant j' essaye de ne pas trop traîner , mais envolé le rond violet à Thomas... ( environ 9 minutes avec le coup du SMS et de la gourde à remplir d' eau)... !!!
Dans les Baux de Provence...........

Je vais détester toute la suite du parcours jusqu' à SENAS et pourtant c' est plutôt joli, archi tranquille mais sûrement le " contre coup " moral de ne pas avoir rattrapé l' ami Thomas avec mes malchances consécutives. Coté bouffe , c' est très dur mentalement, car je n' ai aucun plaisir à manger et j' alterne entre " gourde de compote", bouffe liquide à 350 ml (Délical,). Les bouts de mon cake personnel que j' avais mis en poche me rendent fou de douleurs à chaque bouchée au niveau des gencives qui se mettent en place mais j' arrive à les manger en les coupant en minuscules petits bouts...Quelle merde quand même cette situation d' alimentation difficile à vélo !!!

Dans les Alpilles de cette deuxiéme boucle, ou j' ai pris le risque de m' alléger au maximum coté fringues et sacoches de cadre.. Déja qu' il y a un vent de malade et si je roule bien comme sur la premiére boucle, je dois tout juste arriver à la limite de la nuit ..C'était risqué, et ma crevaison a bien failli tout faire raté, mais j' ai gagné mon pari..hihi... Photo RAAF
PHOTO RAAF
Avec le câble blanc du Garmin qui est en charge sur ma batterie externe dans la poche ...hi Photo RAAF

Bon je vais passer le "Pas de Figuière" enfin j' allais dire, et là ce sont les copains photographes de l' organisation qui vont me redonner un peu le sourire par leur présence dans cette zone du parcours ou je me bats avec moi-même et mon chrono personnel pour arriver avant la nuit....

Dans les Baux de Provence toujours....

Quand on va tourner à 90 degrés gauche après le pont sur la Durance au village de Mallemort, le délire va commencer pour aborder la fin de cette deuxième boucle. 50 km vent de face nous attendent tous entre pistes cyclables, longues lignes droites de folie et ensuite une succession de petites bosses après Saumane de Vaucluse . 21h44, encore une fois j' arrive à revenir sur Thomas juste à la fin de cette deuxième boucle. Incroyable, quand je rentre mon vélo dans le local vélo où sont mes affaires, j' ai 307 km au compteur avec toutes mes petites erreurs..3 km de trop mais 11h01 de temps de vélo, et 11h30 de temps total pour ce 300 km. Avec Thomas on est exactement à ce moment de la course à la moyenne de 28,3 km/h pour 3500 m de dénivelé . Pour info, le meilleur temps des participants au PACA 300 sera en 11h56 . Pétard on ne peut pas dire que l' on a fait semblant tous les trois à jouer entre nous ........

Sacré " Jeu à Trois" dans le TEAM CYCLOSPORTISSIMO mais toujours dans une superbe ambiance avec Thomas et Patrick....

Deux boucles dans la poche avec Thomas ... Patrick, toujours à peu prés à 18 km de nous deux.....

Et c' est là que Thomas va faire très très fort. Son temps de pause va être express, comptabilisé à 10 minutes quand il repart. Incroyable mais vrai...!. Perso, je n' ose pas repartir pour la nuit en jambières et je prends plus de temps à me changer, à la fois en sous- vêtement mais aussi dans les maillots intermédiaires et mon collant d' hiver . Ensuite, ce sera la pause "bouffe salades bridou" obligatoires, quelques messages SMS avec ma chérie, quelques sourires à Olivier et quelques amis présents sur place.....

45 minutes plus tard, je repars enfin . Bon là, c' est fini pour ma " bagarre gentille " avec l' ami Thomas. Il est super loin maintenant, exactement à 15 km devant moi au village de ST Estéve . Patrick est à 4 km à cet instant de mon re-départ au village de St Didier et je ne le croiserai pas sur ce dernier départ de boucle.Perso, suis presque surpris de mon état physique de ces 307 premiers km aussi soutenus. Bon j' ai bien senti que musculairement après le sommet du Ventoux, des douleurs violentes dans les "quadriceps vases internes" m'ont fait comprendre que je manquais sérieusement de volume d' entrainement mais sinon, tout allait assez bien pour le reste. Dès le départ de cette dernière boucle de 192 km/3400 m dénivelé, je décidais donc de ne plus essayer de courir après Thomas, mais de gérer pour terminer en douceur ce dernier 200 et de penser à mes objectifs futurs sur le plan courses que sont mes" 3 Peaks" ( Vienne /Barcelone) fin Juillet.

De plus ce dernier 200 km se passe quasi entièrement de nuit et faut bien reconnaître que j' ai beaucoup perdu de plaisir et de confiance dans cette pratique vélo nocturne ces dernières années. Mes nombreux "accidents chutes" avec des rencontres animales en tous genres sur ces 10 dernières années en est la principale cause d' où aussi mon besoin de posséder sur le vélo, un éclairage de qualité qui me permet de descendre , mais bien moins vite quand même que mes copains qui se lancent sans crainte ou presque dans des descentes de folie.

Pour moi , c'est terminé tout ça. Les sangliers , marcassins, ragondins, renards, lièvres, cerfs, biches etc etc ont eu raison de la carcasse du Bridou et surtout de son mental sur ce plan d' une chute éventuelle et de blessures irréparables pour moi. Plus question à quelques mois de mes 62 ans et surtout au vu de mon métier de musicien professionnel et de ma vie tout court de me retrouver dans un quelconque lit d' hôpital à soigner mes bobos et à regarder le temps passer dans un lit !!! Du coup ma pratique de nuit à vélo devient chaotique, lente , très sécurisée en permanence et le coté chrono s' en ressent immédiatement.. Bon c' est comme ça et je pense sérieusement que ce sera de pire en pire sur cette pratique nocturne à vélo.. Ceci dit, le vélo de nuit est toujours magique sur le plan des émotions ressenties .Une réelle source de pensée où mon cerveau se déconnecte souvent pour m' emmener dans des sensations inconnues, parfois difficiles certes mais souvent surprenantes.

C' est difficile à traduire avec des mots mais le paradoxe de ce que je dis sur mes difficultés de cette pratique nocturne est terrible face au plaisir que j' en ressens à toujours la pratiquer avec bonheur. Plusieurs fois sur cette nuit où le mistral ne baissera pas d' intensité , je prendrai quelques secondes d' arrêts soit pour souffler, soit pour couper ma pâte de fruits en quatre , soit pour m' habiller plus chaudement, soit tout simplement pour respirer mon plaisir d' être là. J'adore cette solitude finalement même si parfois elle me fait peur ........!!!!!

Très longue ascension du Col de la Liguiére où là, je vais avoir un " coup de moins bien " par déshydratation totale ! En effet comme un peu plus tôt dans la deuxième boucle, je ne trouve aucune fontaine pour remplir les gourdes ou je ne les vois pas plutôt et je frôle la CATA à rouler à sec depuis plus d' une heure. Les symptômes dans ce cas là sont toujours les mêmes . Faut ralentir encore, gérer les efforts au minimum et continuer à prier pour trouver rapide de la flotte. Parfois, le salut vient d' un cycliste rencontré qui vous dépanne, d' un arrêt chez l' habitant etc etc mais là, suis dans la Pampa en pleine nuit et je ne trouve et ne rencontre rien du tout, que des lièvres qui me narguent avec leurs grandes oreilles sur la route, des renards qui s' arrêtent carrément en me fixant avec leurs yeux brillants une fois passés devant ma roue avant, des biches qui se baladent .... La totale cette descente du Col de l' Aire dei Masco !!!

Thomas, Bridou et Patrick...Un joli Trio de copains sur cette fin de course et plus ne rien ne bougera jusqu' à l' arrivée...

Cette fois Thomas s' est bien envolé. Plus de 25 km d'avance sur moi maintenant . Je paye cash ma nuit vélo "tranquillou" et mon manque d' entrainement un peu sur le plan de mon potentiel foncier . Et ce foutu mistral qui nous scotche à la route jusqu' à la fin de ce 500 km . On va tous le maudire dans ce retour provençal. Patrick se rapproche un peu de moi dans ces dernières ascensions et plus que 10 km nous séparent tous les deux ...Po Po Po, faut pas que je m' endorme trop quand même sur cette deuxième place .... surtout qu' au village de Bonnieux, je m' embrouille comme un con avec la trace GPS et je tourne ,je retourne, demi tour, me voilà dans une impasse ... la totale le Bridou à ce moment .... à mourir de rire le vieux....

Bonnieux et ma connerie à vouloir suivre la trace GPS fournie par l' organisation....Bon d' ailleurs, j' ai donné la correction à Arnaud depuis... hihi pour l' édition prochaine ..
GORDES Village, habillage de nuit, retrouvailles des sacoches pour cette nuit que j' ai trouvé relativement froide ......Photo RAAF

Le Col de Gordes sera un enchantement sur le plan visuel mais je n' ai aucune photo personelle de ce lever de soleil incroyable sur ce village tout aussi magique car à ce même moment, la voiture photos de Keyrian de l' organisation refait son apparition autour du Bridou et voilà, que je suis à nouveau le fantôme d' une star ....

C' est magique ...Merci Keyrian pour tes photos RAAF

Impossible pour moi à ce moment de m' arrêter et j' avoue que de les voir me faire coucou avec leurs caméras est un pur bonheur d' émotions . J'avale le Col de Murs comme je peux et au sommet, je prends le temps d' envoyer des SMS à ma chérie Vanessa. Patrick est à 12 km derrière moi . Thomas est déjà arrivé à Bed and Bike bien sûr, plus d' une heure quarante avant moi au final sur le temps total de cette course .

Thomas l' express des ravitos / contrôle..... Photo RAAF

Formidable Thomas qui après avoir fait un beau Podium sur la CORSICA 800 km la semaine derniére remporte cette PACA 500

THOMAS 6h28 du matin , un peu seul sur le podium vu son heure d' arrivée .
Juste à l' arrivée , il est 8h04 du matin.... Merci Olivier Brochery de cette image.....
Photo RAAF , juste à mon arrivée... je pose le vélo aprés 22h de balade en Provence..

Perso , suis super content de ma reprise course surtout au vu de mes déboires de santé de ces dernières semaines et de mon état santé dentaire chancelant encore sur ce week- end. A priori, je suis sur la bonne voie d' une condition meilleure dans quelques semaines et ma foi, marrant de voir que mon temps de vélo de cette course de 19h45 est inférieur de 10 minutes à celle de Thomas qui a 19h35. Mais quelle leçon de gestion de course pour lui, qui me met au final quand même 1h41 dans la vue !!!!!! sur les temps d' arrêts et de pauses en tous genres.

Podium...2éme Scratch ou j' ai oublié d' enfiler le maillot vert du VC SOULZ pour les photos !!........ Photo RAAF
Avec le grand Arnaud MANZANINI, organisateur de cette PACA 500 et de la RAAF bien sûr en Juillet..

Patrick arrivant comme prévu 41 minutes après. Il n' étais pas loin l' ardéchois...

Patrick un peu avant Gordes Photo RAAF
Patrick Photo RAAF Podium 3 éme
Les Classements à ce moment là de l' arrivée via le suivi GPS

Verdict sympa au final d'avoir pu terminer ce 500 en moins de 22h temps total et moins de 20h temps de vélo.... . Alors c' est sûr ,ce n'était pas un parcours super montagneux malgré les 6500 m "Open Runner "de dénivelé et à part le Ventoux en début de course, le reste des ascensions était super tranquille, entièrement à grimper sur la plaque ou presque . Mais faut avouer qu' entre ce mistral de folie sur toute la course, une météo moyenne, pluvieuse, froide, humide et bien ce 500 km présente un savant mélange de difficultés et de jolies routes.

Les chiffres GARMIN Bridou de ce PACA 500 km.......au final...

On est un peu décalé avec l' horloge biologique, avec Thomas en ce Dimanche matin 12 mai et ma foi, en attendant que les copains arrivent, on partage ces moments tellement particuliers et reposants que sont les heures de détente après un 24 h vélo. Thomas ira de suite dormir .Perso je vais d' abord manger et surtout boire enfin du coca ou n' importe quelle boisson de plaisir et d' ailleurs on se lâche un peu.... hihi

(Photo d' Olivier Brochery)

Quelques heures plus tard ,la bande des Sudistes réunis arrive en fanfare sur la ligne d' arrivée . Un spectacle à eux tout seuls , ces champions du soleil aux maillots bleus....

Crampinou... qui nous explique son 500 km !!!!
Hervé Buisson qui a eu bien des malheurs sur la première boucle, avec 2 crevaisons successives et l' obligation d' attendre l' organisation qui lui apportera son deuxiéme vélo... !!!
Michel Villeneuve ...
Sergio , le président du club de Plan de Cuques....

Sous les applaudissements de son épouse Claire , Sergio qui regarde son compteur enfin arrêté après quelques heures de vélo...

Sergio et Claire .........

Bon on pourrait presque croire à une belle prière de Miss Claire devant autant de courage ...non ?? Magie de l' instantané d' une photo ou réalité du moment .? En tous les cas, ils sont heureux comme des gamins, un peu comme au départ d' ailleurs , comme tous d' ailleurs malgré une fatigue générale bien légitime....

Là, c' était une image du départ , 24 h plus tôt .... Michel, Hervé,Sergio et Goeffrey.
Gare de Carpentras...Lundi 13 mai matin..

Mon retour Train en Alsace prévu le Dimanche 12 mai au soir normalement n' a pas pu se faire . Je n' avais pas vraiment réservé, ne sachant pas trop comment j' allais m' en sortir de ce premier 500 km et plus aucune place disponible sur aucun train de retour direction l' Alsace!! . Je suis donc resté sur place à Bed and Bike où il y avait de la place pour passer la soirée et me voilà assis sur un banc à la gare de Carpentras en ce Lundi matin. Bon, comme souvent après de tels efforts d' aventure , place à la détente tout "azimut" et d' une sensation de bien être assez incroyable . Mélange de fatigue, plaisir où tous vos repères de vie habituels sont en stand bye. Et encore, il ne s' agissait que d' un pauvre petit 22 h de vélo ...Que dire après des aventures bien plus folles ?

Néanmoins je contemple enfin le soleil de Provence, mes photos prises la veille dans mon portable, joue un peu sur les réseaux sociaux, regarde les gens passer autour de moi, respire le calme de mon bien être intérieur qui me fait du bien après ces longues semaines de stress et de tensions en tous genres. D'ailleurs, j' ai presque failli rater le premier TER déjà à quai de Carpentras tellement je suis dans la décompression totale.Faut avouer aussi que j' ai un peu mal aux jambes et que je suis bien assis aussi......HIHI ..Enfin OUPS , voilà comment finit mon histoire PACA 500 où je passe de gare TGV en gare TGV , où je retrouve le monde en mouvement, les voleurs de portables dans le train, l' agressivité déplacée de certains hommes , la société dans toute sa splendeur qui ne prend plus ou pas le temps de respirer une seule seconde etc etc ...Très dur ce retour à la réalité sous le poids de mes 2 sacs de voyage en bandoulières, mais le plus drôle de ce week-end ,c' est que je pense déjà à ma prochaine aventure avec le plus grand des bonheurs....

Gare d' Avignon TGV

Un petit clin d' oeil à mes amis du TEAM CYCLOSPORTISSIMO qui étaient relativement bien présents au départ de cette PACA 500 . Faut dire que la plupart n' habitent pas très loin de la Provence....

TEAM CYCLOSPORTISSIMO
Et le mot de la fin pour le MONT VENTOUX Photo RAAF !!!!

A la prochaine histoire Bridou............ Merci à tous ceux qui prendront le temps de lire ce petit livre ....

Created By
BRIDE PASCAL
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.