Vendée Globe Challenge: Eric Dupin Enora & Marion

Le Départ :

Eric était prêt. Il voyait toute sa famille sur la digue en train de l'acclamer et de hurler son nom pour l'encourager. Mais en attendant Eric saluait la foule et en même sentait le stress monter malgré sa sûreté en lui même !

Son coach était lui aussi prêt a l'encourager, prêt à le faire gagner et aussi prêt à sauter du bateau dans quelques minutes car le départ approchait à grand pas ! Un petit zodiac tournait autour du bateau d'Eric aux couleurs vives : Rouge Pétard Et bleu Turquoise.

Le départ était tout proche...

Tout à coup Eric vit les deux balises et cette ligne virtuelle qu'il imaginait dans sa tête depuis si longtemps…

Puis les autres bateaux se rapprochaient de lui et de la ligne. Il sentait le départ approcher.

Il entendit tout à coup la foule qui chantait a plein cœur : Trois.. Deux.. Un..

PARTEZ

La première journée, tranquille et ensoleillée se termina avec un magnifique coucher de soleil .

Pendant la nuit, la mer se déchaîna d'un seul coup : Les vagues montèrent jusqu'au mat et s'éclatèrent sur sa belle voile colorée. Les poissons sautaient comme des puces hors de l'eau et Eric paniquait de plus en plus pour sa voile et son mat maintenant trempés et incapable de le faire avancer.

La mer était déchainée et las vague de plus en plus grandes et impressionnantes

La foudre commença à tomber sur la mer et le bateau d'Eric qui était déjà tout inondé par cette trombe d'eau qui ne cessait de s'abattre sur la mer.

Le lendemain Eric arriva sur les côtes Sud-Espagnoles.

L'Espagne est un pays qui fait partie de l'Europe, sa superficie est de 505 990 km carré. Sa monnaie est l'euro est sa capitale Madrid. L'Espagne compte un peu plus de 45 millions d'habitants.

Il vit un soleil qui brillait de mille feux, un ciel bleu, une mer transparente avec des poissons de toutes les couleurs qui nageaient tranquillement sous le bateau d'Eric. Aujourd'hui il n'y avait pas de vent donc aucun risque pour Eric que sa voile change de sens car il y avait une mer d'huile : même pas une ride, même pas d’embruns..

Il pensa alors au dessin que sa petite fille lui avait laissé avant le départ

Puis au loin il vit un autre bateau qui semblait le suivre. Le bateau s'approcha et alors les gens lui dirent : - Tu es bien Eric Dupin ?

-Oui répondit-il. Pourquoi ?

- Tu es le second qui passe ici. Cela veut dire que tu es le deuxième !!

Choqué par cette révélation, Eric ne se découragea pas et se relança dans cette course à la fois dangereuse et merveilleuse.

Plus tard dans la journée la mer reprit quelques vagues et Eric se remit au travail après une journée tranquille.

Dans la nuit, quelques larmes s'écoulèrent du corps d'Eric.

Il pensait énormément à sa famille qui lui manquait, surtout sa femme et sa fille Lila âgée de seulement 4 ans.

Lila
Le lendemain le PC course lui annonça qu'il était premier et là… Eric sauta de joie et sortit le champagne et se mit à crier et chanter tout en dansant sur la proue de son bateau.

Plus tard , Il apprit que son meilleur ami qui participait également à la course avait dû abandonner à cause d'un impact dans sa coque. Cette horrible nouvelle le rendit très triste car c'était un ami proche et il avait peur et se dit qu'il va devoir redoubler d'effort.

le lendemain une nouvelle journée commença et il, appela directement le PC course qui lui informa qu'il s'approchait dangereusement du pot au noir.

A ce moment la Eric fit tout son possible pour s'en sortir mais au moment où il ne voyait aucune plissure dans l'eau il se dit que c'était trop tard et que à cause de cela il allait perdre un temps considérable !

Il se rendit compte qu'il était dans de beaux draps.

Après vingt quatre heures entière de mer paisible, au plus grand bonheur d'Eric, du vent s'engouffra enfin dans les voiles.

Au moment présent Eric sauta de joie et put enfin repartir avec un idée en tête : Finir et gagner cette course merveilleuse aux multiples surprises.

Eric arriva sur les côtes antarctiques et vit des ours blancs qui essayaient de marcher sur la banquise fragile.

Eric arriva sur les côtes Antarctique et vit des ours blancs et un tas d'animaux : Des otaries, des manchots, des pingouins, des ours polaires ou encore des orques !!

Il eut la chance d'assister à un majestueux ballet d'orques qui sautaient dans tous les sens.

CAUSE DU BATEAU :

Eric raconta que la cause de son bateau était celle de sauver ses animaux préférés, les baleines, d'une immense grâce et munies d'une beauté infinie. Ce cétacé, c'était la Baleine. S.O.S Baleine Soutenue par « Atlantic' »

En regardant son GPS il constata qu'il se trouvait à quelques kilomètres des côtes américaines.

-J'aurai préféré un bon Chili con carne plutôt qu'une vieille nourriture lyophilisé..

Vivement que je rentre !!Il s'imagina en train de cuisiner:

Dans une cocotte en fonte, faire fondre le beurre, et ensuit dorer doucement l'oignon et l'ail Incorporer le bœuf hache et laisser cuire doucement 10 min Mélanger le chili, le cumin, le concentré de tomates, et incorporer le tout au bœuf Ajouter les haricots, le bouillon, du sel et du poivre.

il pensa également a pleins de nourriture qu'il adore:

Le moment était grave ! Eric n'était même pas à cinq kilomètres du Cap Horn et un vent surpuissant le poussa encore et encore.

Il vit l'immensité du reste des coques échouées sur les roches. Il frôla de quelques mètres même pas, la catastrophe en passant très proche d'un rocher pointu et effrayant.

En panique, Eric se coupa très fortement au poignet gauche ce qui était d'une douleur infernale à cause du sel. Il pensa un moment à s’arrêter car sa plaie ne cessait de saigner. Eric se souvint soudain des conseils des médecins lors de son stage de survie. La seule idée de se recoudre un jour tout seul lui donnait froid dans le dos, mais il était obligé. Il commença à prendre l'aiguille et l'enfonça dans sa peau. Des gouttelettes de sueurs coulaient sur ses paupières, des bouffées de chaleurs montaient à mille à l'heure dans son corps. Il appela le PC course pour leur demander conseil.

Un fois qu'il eut fini son opération délicate, il appela sa famille pour les rassurer:

-Allo chérie tout va bien ? s'interrogea t-il.

-Oui tout va bien ? Et toi, Comment vas-tu ? s'exclama t-elle.

-Bof... Je viens de me soigner une coupure mortelle au poignet j'ai perdu beaucoup de sang donc pour le moment je me repose tout en avançant paisiblement.

-AÏE !!!! Et ça va mieux ? demanda t-elle.

-Oui ne t'en fait pas.

- J'ai une grande nouvelle : Ta petite navigatrice en herbe (sa fille), Sait désormais nager ! Lança t-elle.

-Quelle merveilleuse nouvelle ! Embrasse ma petite Lila Pour moi et dit lui que je l'aime plus que tout au monde.

-D'accord je t'embr.. BZZZ RRRBZZZ !

La ligne coupa avant même que sa femme puisse terminé sa phrase. Il était triste mais redoubla d’efforts pour pouvoir la revoir.

vers les derniers jours du Vendée globe pour Eric une nuit sombre le vent commença a souffler le tonnerre se mit a raisonner et la foudre a tomber la pluie déchaina sur le bateau et la voile Eric se réveilla alors.

Il se leva alla sur le pont car il avait peur que son mat se casse car le vent souffler vraiment fort. Une énorme rafale de vent se déchaina sur Eric et il se fit propulsé deux mètres plus il sa frappa très fortement la tête sur le sol il essayé de se lever mais il était trop sonné.

Alors qu'il était à même le sol il entendait un énorme CRAC c'était le mat qui venait de produire ce son il était sans doute fendu Eric se réfugia dans son bateau en essayant de rampé car il avait trop mal à la tête. Une fois arriver a son lit il s'endormit dans un sommeil profond car il était trop sonné et trop épuisé;

Le lendemain matin il alla voir le mat heureusement pour lui il n'était pas casé mais on pouvait apercevoir un légère fissure Eric était soulagé de ne pas devoir abandonner. Mais pour ne pas devoir arrêter cette course il devra faire très attention a l'allure ou il ira pour ne pas risquer que le mat ne se casse.

Quelques jours avant l'arrivé Eric est informé qu'il est premier et qu'il sera premier car le deuxième Sancho Pomélez est trop loin derrière pour pouvoir le rattraper.

Bateau De Sancho qui s'approche.

Vers la fin il se rendit compte qu'une grande foule criait, il reconnut les cotes françaises et un grand sourire se dessina alors sur son visage. Mais alors qu'Eric était entrain de se réjouir d’être le premier quelque chose vint perturber l'attention d'Eric, un bateau apparaissais au loin, ce qui était tout a fait impossible car on lui avait dit que le deuxième était très loin de lui.

Coude-à-coude de Sancho et Eric.

Peu a peu le bateau qui n'était qu'un point quelques secondes au par-avant, devenu alors un grand bateau qui se trouvait au coude a coude avec Eric. Eric était impuissant a ce qui lui arrivait car il ne pouvait guère avancer plus vite à son grand désespoir. Et cette personne dans le bateau c’était Sancho, son ennemi juré venait de le doubler et la.. Il était dévasté, il n'arrivais plus a contrôler sa colère, ni son souffle, et il fondait en larmes avec tout les yeux du monde entier. Puis il il franchit la ligne avec tout le désespoir du monde et tout a coup une fois la ligne franchie son équipe accourue pour le félicité même si Eric était content d'être arrivé deuxième.

lila triste d'apprendre que son papa ne sera pas premier...

il n'était pas déçu d'être deuxième il en était même très fier mais il s'en voulait de ne pas avoir fais la fierté de sa petite fille qui souhaiter tant que son papa chérie gagne. Mais tout à coup quelqu’un accourut pour annoncer que a bar de fer qui été scellé au moteur pour qu'on ne puisse pas l'utiliser, à été détaché et tordu par Sancho Pomélez ce qui voulait dire qu'il s'est servi de son moteur durant la course et donc il ne pouvait plus nier... Il avait donc tricher et fut éliminé d'office.

Created By
anne morvan
Appreciate

Credits:

Created with images by Pierre Guinoiseau - "Vague" • n0madi - "rorqual bleu"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.