Eric Vendée Globe Etienne ET THOMAS

Les Sables d'Olonne sont un endroit magnifique où le vent souffle, où le soleil brille et où l'eau scintille.

Eric était arrivé avec son bateau «La jungle», son bateau aux voiles verte et blanche et à la coque blanche aux dessins de lianes vertes. Son association est le «Chêne», une association qui lutte contre la déforestation.

Le monde entier est venu pour l'acclamer avec des pancartes et des cris de joie. Il y avait toute sa famille: sa femme, son père et sa mère qui habitaient loin d'ici. Mais il y avait aussi ses grands parents et ses deux petits frères. L'ambiance était complètements folle. Eric saluait tout le monde, heureux, il pleurait, ému. Eric s’apprêtait enfin à partir.

Sur la ligne de départ, Eric était très tendu car c'était son premier Vendée Globe. C'était un moment de gloire pour lui car il allait affronter l'Everest des mers. Eric partit…

Après quelques jours de navigations, Eric était malheureusement situé parmi les derniers. A ce moment là, les skippers étaient tous très regroupés, il serait facile pour Eric de reprendre de l'avance si il y avait un bon coup de vent. Eric dépassa le détroit de Gibraltar et il sentit d'un coup un énorme vent gonfler ses voiles aux couleurs vertes et blanches. Eric dépassa le 27ème, le 26ème, le 25ème !

Eric les doubla tous jusqu'au 5ème concurrent mais les trois premiers avaient réussi à utiliser ce coup de vent et étaient devant lui. Il avait eu beaucoup de chance.

Après un jour de navigation, Eric vit avec ses jumelles, le troisième un peu près à trois kilomètres de son bateau. Eric savait qu'il approchait de l'anticyclone des Açores. Il se dit qu'il devrait trouver un moyen de le contourner. Il réussit ceci après quelques heures de navigation et il arriva à s'approcher du troisième. S'en suivi une grande confrontation entre Eric et le troisième. Pendant une heure, ils étaient au coude à coude et ils essayaient de se doubler chacun à leur tour mais n'y arrivaient pas. Puis à un moment il y eut du brouillard, Eric en profita pour s'éloigner du troisième. Puis quand le brouillard se déchira, le troisième ne vit plus Eric et commença à se reposer. Eric l'observa avec ses jumelles et en profita pour le doubler, très fier de sa manœuvre.

Eric arriva au Pot-Au-Noir. Il était classé 3ème derrière Alex Thompson et Armel Le Cléac'h. Eric et les autres skippers étaient encore regroupés. IL était très fier d'être 3ème mais aussi un peu stressé de se faire doubler au Pot-Au-Noir. Lorsqu'il arriva sur les lieux du danger, Eric sentit une grande différence de vent. Après deux jours de pétole, il se décida à monter le spi, une grande voile. Cela ne servit à rien mais il put enfin partir du Pot-Au-Noir. Après trois jours de pétole et de galère, il continua son aventure.

Après être sorti du Pot-Au-Noir, Eric reprit beaucoup de vent grâce aux Alizées. Il creusa petit à petit son écart avec ses concurrents. Vu que la mer était plutôt calme, il en profita pour mettre le pilote automatique et dormir un peu.

Eric se réveilla et vit qu'il était en train de changer de cap. Il courut vers le poste des commandes pour immédiatement changer de cap.Il se rendit compte en continuant sa course qu'il s'était fait dépasser par le quatrième. IL était découragé mais il ne voulait pas abandonner car il tenait à la cause qu'il défendait et il décida de ne pas dormir jusqu’à qu'il ait dépassé l'actuel troisième. Il recommença le même combat qu'il avait fait il y a quelques jours. L'esprit de la compétition dominait son esprit. Après avoir terminé cette confrontation, il continua son tour du monde et évita l'anticyclone de St Hélène.

Après quatre jours de navigation, Eric arriva au Sud de l'Antarctique. Il n'avait toujours pas eu de problèmes et il en été vraiment heureux. Il vit de très beaux manchots empereurs.

Deux jours après, Eric continuait de naviguer. Lui qui venait du Sud, Il n'avait pas du tout l'habitude des températures inférieures à zéro. Il avait très froid et sa famille lui manquait. Mais il pensait surtout à finir ce Vendée Globe. Quand soudain,il sentit une énorme masse cogner son bateau...

C'était une baleine, une baleine énorme qui venait de heurter son bateau !!! Une heure après cet incident, Eric reçut des conseils téléphoniques pour réparer sa voile qui avait été cassée dans le choc du corps de la baleine contre son bateau. Il était vraiment soulagé d'avoir pu réparer son bateau car il pensait qu'il ne pourrait pas réaliser son rêve.

Il était Noël, Eric avait appelé toute sa famille. Ses parents, ses petits frères, sa femme... Tous lui avait parlé et ils l'encourageait tous. Il était un peu triste de ne pas avoir pu fêté Noël avec eux mais il se rappela de son objectif. Puis, Eric ouvrit son cadeau de noël que sa femme lui avait donnée avant son départ. C'était un magnifique t-shirt Nike.

Deux jours après, il approchait du Cap Horn. Son retour dans les mers chaudes allait être marqué par l'arrivée d'énormes vagues. IL avait un peu peur de ces grandes vagues.

Sa peur se concrétisa. Alors qu'Eric était en pleine mer déchainée, une énorme vague l'emporta et il tomba de son bateau. Heureusement, Eric était attaché et il réussi à remonter sur son bateau.

Eric passa très proche des côtes et vit des gens couper des arbres. Il se rappela donc encore plus qu'en finissant le Vendée Globe, il y aurait peut être beaucoup moins de déforestation

Il repassa ensuite par le Pot-au-Noir et il y resta bloquer deux jours. Il était en train d'approcher du sud de l'Espagne. Il vit de très beaux poissons volants.

Il réussi à sortir du Pot-au-Noir. Il était au niveau des côtes anglaises et il approchait de l'arrivée. 

Il était en train de continuer sa course. Eric ne voyait personne devant lui et il pensait être premier. On ne peut imaginer à quel point Eric était heureux.

Eric est vraiment très heureux car il sent qu'il va enfin réaliser son rêve d'enfance: finir un Vendée Globe.

Il était premier. Il devait être en train de rêver, c'était ce qu'il pensait. Mais non, il ne rêvait pas. C'était bien vrai. Eric pleura de joie car il s'était entraîné très dur pour réaliser son rêve d'enfance qui était participer au Vendée Globe, le finir et terminer premier. A l'arrivée, il y avait au moins trente milles personnes qui étaient présent pour son parcourt historique. Toute son équipe était monté dans son bateau et l'avait pris dans ses bras. Il salua toute la foule qui se trouvait en face de lui. Il y avait des feux d'artifices et une ambiance de folie. Il reconnut très vite sa famille et il fonça vers eux. Une fois les avoir tous embrassés, Eric prit une bouteille de champagne et il arrosa le public. Plus tard dans la soirée, Eric prit un hôtel non loin du port et retrouva le confort qu'il n'avait pas sur son bateau.

Created By
Steve Nash
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.