Galilée la science face à l'église

La nouvelle théorie de l'héliocentrisme est largement diffusée en Europe grâce aux travaux du savant italien Galileo Galilei (1564-1642). Celui-ci reprend les hypothèses de Copernic (1473-1543) et réussit à expliquer en grande partie le fonctionnement du système solaire. Ses recherches s'étendent aussi à la physique et à l'optique et il fait en particulier une étude du mouvement et de la chute des objets.

Votre mission : Reconstituez l'histoire de Galilée à travers un récit, vous l'écrirez sur une page libre_office avant de l'imprimer.

Pour vous aidez, vous devez :

  1. lire la biographie du personnage ;
  2. relever les instruments de travail de Galilée ;
  3. expliquer pourquoi il est jugé ;
  4. présenter ce qu'il se passe à l'issu de son procès.

Qui est Galilée ?

Un défenseur des travaux de Copernic

"Depuis plusieurs années déjà, je me suis converti aux idées de Copernic, grâce à laquelle j'ai découvert les causes d'un grand nombre d'effets naturels. J'ai écrit sur cette matière bien des raisonnements que jusqu'à présent je n'ai pas osé publier, épouvanté par le sort de Copernic lui-même, notre maître ; s'il s'est assuré une gloire immortelle auprès de quelques-uns, il s'est exposé aussi [...] au mépris de beaucoup d'autres".

D'après une lettre de Galilée à Johann Kepler, 1597.

Les instruments d'observations utilisés par Galilée

Galilée créée une lunette astronomique en 1609
Compas de proportion
Phases de la Lune, dessinées par Galilée en 1616

Le procès de Galilée

En 1633, Galilée est convoqué devant le tribunal du Saint-Office pour hérésie.

Galilée condamné par le Saint-Office : "Tu as soutenu cette fausse doctrine, contraire à l'Église Sainte et Divine que le soleil est le centre du monde et qu'il ne bouge pas, et que la Terre bouge et qu'elle n'est pas le centre du monde. En conséquence, tu mérites toutes les peines prévues pour un tel crime. Tu n'en seras libéré que si tu reconnais et maudis ton erreur et ton hérésie. Nous te condamnons à la prison. Pour pénitence, nous t'ordonnons de dire chaque semaine pendant trois ans les sept psaumes de la pénitence."

La réponse de Galilée : "Moi, Galilée, je renie et je maudis ces erreurs et ces hérésies contraires à la Sainte-Église. Je jure à l'avenir de ne plus rien dire ni affirmer de voix et par écrit qui permette d'avoir de moi de semblables soupçons. Moi, Galilée, j'ai signé la reconnaissance de mes erreurs de ma propre main."

D'après les Actes du procès contre Galilée, 22 juin 1633.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.