Meyline Valentin et Cédric

Aujourd'hui, nous étions dimanche six novembre et il y avait tellement de monde dans le port que l'on pouvait se perdre facilement. La mer était parfaite pour naviguer et le vent était frais. Le soleil qui reflétait sur l'eau faisait mal aux yeux. Meyline, une des rares skippeuses était à l'avant de son bateau aux couleurs d'un panda et saluait la foule. En effet elle se battait avec la WWF contre la disparition des animaux. Tous les participants étaient en train de faire les dernières préparations avec leurs équipes. Meyline et son équipe déployaient les voiles et vérifiaient la connexion au réseau en cas d’extrême urgence. A l’intérieur du cockpit, il y avait seulement une couverture et un coussin sur une planche surélevée. Dans une armoire, elle avait ses affaires, des livres et une peluche panda avec marqué dessus "I love WWF". Il restait dix minutes avant le départ et les équipiers sautaient à l'eau ou descendaient dans des Zodiacs. Les concurrents essayaient de rester derrière la ligne de départ.

Le départ est lancé mais malheureusement Meyline ayant mal calculé la distance, fit un faux départ et dut donc repasser la ligne de départ. Elle passa donc à la dernière place du classement. Elle ressentit alors une sensation de tristesse et de colère envers elle-même. Mais elle se ressaisit aussitôt en pensant à tous ces animaux qu’elle pourra soigner si elle gagne la course.

Cela fait quelques jours que Meyline était à la dernière place en essayant tant bien que mal à rattraper les autres concurrents. Alors qu’elle naviguait en ayant pour paysage qu’un grand océan et rien d’autre. La nourriture en poudre n’était pas vraiment la meilleure et les sodas lui manquait. Il lui était difficile de dormir car le bateau était secoué. Soudain elle vit alors comme un petit trait à l’horizon, elle pensa tout d’abord que c’était juste des oiseaux mais au fur et a mesure qu’elle se rapprochait le ressemblait de plus en plus à un bateau. Une joie l’envahie soudainement car elle savait qu’elle avait enfin rattraper les autres skippers.

Un jour, alors que Meyline se baladait sur son bateau pour vérifier que tout allait bien, elle regarda l'eau et commença à distinguer des remous dans l'eau. Un poisson volant jaillit hors de l'eau suivi du reste de ses congénères poursuivi par un espadon.

Enfin, Meyline avait dépassé déjà quelques bateaux et continuait su sa lancé en dépassant les concurrents un à un. Cela fait seulement une semaine et Meyline a dépassé déjà trois personnes. Si elle s'approchait un peu de la côte, elle pouvait observer la côte Espagnole. A un moment elle pu observer le détroit de Gibraltar. tous ces événements lui donnait chaud au cœur.

Meyline atteint le pot au noir sans encombre, elle pu se reposer et reprendre des forces car elle était au milieu de la pelote. ayant quelques problèmes techniques, elle en profita pour faire sa toilette et du bricolage.

Un jour, elle vit un bateau qui arrivait au loin, alors elle su qu'elle perdait de la vitesse. le bateau avait lui aussi ralenti et allait maintenant a la même vitesse que celui de Meyline. alors un sorte de mini course se fut, et, sans s'en apercevoir, ils étaient sorti du pot au noir. Meyline fini par prendre se l'avance sur l'autre concurrent.

A la sortit de pot au noir, alors que Meyline était sur la proue de son bateau, elle vit une grosse masse sombre sous son bateau. Elle se pencha pour mieux observer et vit un énorme requin baleine.

et voilà, ça devait arriver... Meyline se retrouva dans la pelote (en d'autres termes une zone sans vent). Cela devait arriver au moins une fois dans la course (sans compter le pot au noir) mais il ne fallait pas être pessimiste, elle put se reposé et envoyé des vidéo au PC course.

Aujourd'hui, il faisait beau mais la météo disait le contraire. En général, la météo n'a pas souvent raison, mais cette fois-ci le temps a changé d'un coup et le ciel bleu à laissé la place à des nuages gris, c'était une véritable tempête; le vent soufflait tellement fort que l'on avait l'impression que les voiles allèrent se déchirer et que le mat allait se briser. A plusieurs reprises le bateau manqua de se renverser. Tout cela dura deux longues journées.

Ça y est, fini ces fameux icebergs, fini ces nuits où il fallait se forcer à regarder dans le noir, fini les temps de sommeil réduits, cette zone était dépassée. Bien sur elle prévint sa famille pour leur partager sa joie, mais quand elle raccrocha, elle se sentit tout à coup très seule...

Voulant se servir un petit verre d'eau pour se requinquer, Meyline s’aperçut que le mécanisme du dessalinisateur ne fonctionnait plus. Elle contacta un mécanicien pour l'aider à le réparer. Malheureusement le bateau bougeait beaucoup trop donc elle fit un détour au sud de l'Argentine pour s'arrêter dans un port mais sans l'aide des paysans. Après cinq heures de travail, elle repartit pour remonter jusqu'au Vendée. Le soir, pendant sa sieste, elle sentit quelque chose bouger. Elle s'aperçut qu'un gecko s'est incrusté sur son bateau quand elle s'était arrêté pour la réparation.

Meyline s’aperçut qu'un gecko léopard qui est une espèce de geckos de la famille des Eublepharidae étant d'une couleur généralement blanchâtre à jaune mouchetée de noir, sa robe rappelle celle du léopard, d'où son nom. Ce gecko a une taille moyenne d'un peu plus de 20 cm était monté sur son bateau, elle décida de l’appeler Éclair et d'en faire son compagnon de bord pour montrer pourquoi elle défend les animaux en voie de disparition.

Toujours accompagnée de son ami Éclair, Meyline continue sa course sans grande difficulté depuis quelque jours. Un matin, au levé du soleil, elle vit quelque chose flotter entre les vagues qui se rapprochait tout doucement. Ce quelque chose était en fait un dauphin inconscient avec une nageoire en sang. Meyline décida de le ramener sur son bateau pour le soigner et lui mettre un bandage.

Cela fait deux jours que le dauphin blessé est reparti et Meyline remontait peu à peu la côte d'Amérique du Sud. Vers quinze heure, après dix petites minutes de sieste, elle regarda la mer pour voir si il n'y avait pas de problème mais c'est alors qu'elle aperçut quelque chose qui émergeait de l'eau. Elle cru d'abord que c'était un iceberg mais elle se disait ensuit que c'était impossible car elle avait dépassé le pôle Sud. Elle ensuit que ça ne pouvait être que un O.F.N.I. (Objet Flottant Non Identifiés) mais c'était trop tard, elle allait le percuter! Mais heureusement elle réussit a dévier son bateau au dernier moment. Cette expérience lui aura fait une grande frayeur.

Remontant la côte du Brésil, elle put se remémorer son voyage au Brésil quand elle était encore enfant. Elle se souvint de ces bon plat avec des ingrédients exotiques comme la chair de poisson, la viande de jaguar, la viande de tortues et leurs œufs, et beaucoup de fruits. Il y avait aussi de très beaux animaux comme le ara, le jaguar le singe et le koala.

Après ce moment de souvenir, elle se reconcentra sur son bateau. Elle vit un bateau venir au loin a l'arrière. Elle fut dépassé mais cela ne l’attristait guerre car du moment qu'elle réussissait a finir le Vendée globe elle serait content. Après avoir manger elle fut doublé par une autre concurrente. Vers quinze heure, elle contacta le PC course, pour leur informer de ce qui ce passait sur son bateau, et elle eu la surprise d'apprendre que le skipper placé a la quatrième place eu une avarie et dut donc abandonner la course. Elle demanda alors au PC course de pouvoir le contacter pour prendre des nouvelles du skipper ayant été contraint d'abandonner. Elle le réconforta. Meyline est maintenant a la sixième place du classement.

Meyline repassa la zone de convergence intertropicale (ZCIT) également connu sous le nom de « Pot au noir ».

Un matin, le temps était du côté de Meyline avec un mignon petit arc-en-ciel qui plongeait dans l'eau, elle pensa alors que cette allais bien se passé ce qui n'était pas le cas car plus tard dans la journée une grande tempête se leva et emporta la radio qui lui servait de lien avec la terre ferme. Elle fut soudain emporter par une grande peur mais se rassura car elle se dit qu'elle allait arrivé dans a peu près une semaine.

Pendant ces deniers jours elle avait miraculeusement réussi a passé a la deuxième place tout en donnant de ses nouvelles par les autre concurrents qu'elle avait dépassé cette dernière semaine. Voila enfin, la côte apparait au loin, plusieurs dizaines de bateau naviguait a coté de celui de Meyline et on entendait plein d’acclamation venant du chenal. Elle vient de dépasser la ligne d'arriver au bout de soixante-dix-huit jours, sept heures et quinze minutes. Elle apprit alors que le premier et arriver une demi-heure plus tôt.

Après être arriver, Meyline retrouva sa famille qui la félicitèrent et ils allèrent manger des pizzas. Elle décida de faire de Éclair son animal de compagnie.

FIN

Created By
Cédric L
Appreciate

Credits:

Created with images by Philippe AMIOT - "IMG_0064"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.