Loading

les 🔨 en 🚲 été 2021 - Chalon dans la rue

Cette année nous partons à 4 au lieu de 5 parce que Arthur est en colo. Nous avons décidé d’aller à Chalon dans la rue en suivant la Saône.

Etape 0 - Naisey... Naisey, retour à la case départ !

Départ un peu à l'arrache car nous avions peu de temps pour préparer, notamment les vélos qui demandaient pas mal d'entretien et quelques petites réparations. Après avoir acheté le pique-nique, réparé une roue, chargé les remorques et sacoches, nous sommes parti.e.s direction Fraisans à 13h. Comme nous avions un peu de retard, nous avons décidé de changer un peu l’itinéraire et de prendre la route jusqu’à Saône pour aller plus vite. Une fois arrivé.e.s à Saône, nous devions prendre une petit chemin et quitter la route mais le chemin était en travaux. Pour éviter la grande route où de nombreux camions passent, nous avons essayé de passer par les marais de Saône mais avec les grosses pluies qu’il y a eu, c’était impossible de les traverser ou alors il fallait mettre un maillot de bain. La seule solution qu’il nous restait était donc de continuer sur la route. Après avoir été doublé.e.s par plusieurs camions, nous nous sommes arrêté.e.s à Pugey sur une table de pique-nique pour manger vers 15h. Nous étions à la moitié de l’étape. Après une heure de pause, nous voulions repartir et c’est à ce moment que les problèmes commencent… Au moment où papa est monté sur son vélo, il a senti que la remorque du vélo était déséquilibrée et il a découvert qu’elle était surtout cassée ! La jonction qui relie le vélo et la remorque s’est brisée. Après avoir réfléchi, la seule solution était de retourner à la maison pour réparer la pièce et de repartir le lendemain. Adèle et maman sont restées à la table de pique-nique et garder les affaires pendant que papa et moi nous rentrions à la maison pour aller chercher la voiture pour ramener les affaires, maman et Adèle qui nous attendaient. Avec papa, nous nous sommes dépêché.e.s et nous sommes rentré.e.s en une heure et demi. Nous étions à sec car nous avons fait au total plus de 50 kilomètres. Une fois les 4 à la maison, il nous restait encore à réparer la pièce de la remorque pour repartir le lendemain. Quand maman a ramené la voiture au garage, elle a montré la pièce cassée au garagiste et il nous a dit qu’il s’en occupait. Il a réussi à faire une réparation rapidement. Après avoir mangé et trouver un nouvel itinéraire plus rapide pour arriver à temps à Chalon dans la rue, nous sommes allé.e.s nous coucher parce que demain nous partons à 8 heures. (Louise)

Étape 1a - De Naisey à Besançon

Pour rattraper notre retard d’hier, nous avons décidé de prendre le train entre Besançon et Auxonne. Ce matin, comme les charrettes et les sacoches étaient déjà chargées, nous avons réussi à partir à 8h30 de la maison. Au bout de 3 kms de vélo, nous étions dans le bois entre Naisey et Nancray. Au milieu du chemin, il y avait une souche d’arbre et papa l’a tapé avec sa charrette. La réparation du garagiste n’a pas tenue. Nous nous sommes donc encore retrouvé.e.s avec une remorque sur les bras… Hier, maman a regardé pour commander la pièce cassée et la livraison était annoncée pour ce matin entre 10h et 12h. Je suis donc retournée à la maison pour ramener ma remorque avec maman. Une fois à la maison, j’ai démonté ma remorque et je suis retournée voir papa et Adèle pour que papa remplace la pièce cassée de sa remorque par la pièce de ma remorque. Une fois la remorque de papa réparée, je suis partie avec papa et Adèle direction Besançon, comme prévu. Sur le chemin tout c’est bien passé ! Nous avons rejoint le Doubs à Vaire le grand et nous l’avons suivi jusqu’à Besançon. Pendant tout ce temps, maman était à la maison avec son vélo et ma remorque qu’on ne pouvait plus accrocher car c’est papa qui avait la pièce. Elle attendait que le livreur arrive. Une fois la pièce récupérée, elle nous a rejoint à Besançon en voiture, avec son vélo et la charrette dans le coffre. Nous nous sommes tous retrouvé.e.s à la gare Viotte où nous avons pris le train en direction de Auxonne.(Louise)

Étape 1b - De Auxonne à Saint Jean de Losne

Après être sortie du train, il était 13h30 et nous avions tous très faim. Nous sommes donc allé.e.s en course et nous avons mangé notre pique-nique avec vue sur la Saône. Après avoir pris un dessert et un café dans un camion-bar, nous sommes reparti.e.s les 4 sur nos vélos. Il nous restait encore 20 kms pour atteindre Saint Jean de Losne. Le chemin c’est bien passé malgré la chaleur . Nous sommes arrivé.e.s au camping vers 17h30. Après avoir pris une bonne douche et installé le campement, nous sommes allé.e.s boire l’apéro au bar du camping. Adèle et maman nous ont préparé des pâtes avec une courgette du jardin. Ensuite, nous sommes allé.e.s nous coucher pour être en forme demain.(Louise)

Etape 2 - Saint Jean de Losne - Chalon sur SaĂ´ne

- départ : nous nous sommes levés autour de 8h30, ils ont rangé un peu pendant que j’allais cherché du pain pour le petit dej, après avoir déjeuner nous avons fini de ranger et nous sommes partis…. Ah non, petite galère du jour comme d’habitude, la cire pour chaîne de vélo a coulé dans le sac de réparation aller hop avec papa on est parti nettoyer tout le sac et son contenu, en 7,8 minute tout était rangé car la cire se lave bien à l’eau même pas besoin de savon. Le vélo : après un départ imminent papa a voulu prendre un petit chemin mais pas de bol ! cul de sac, ça nous a permis de voir des statuettes en bois très belle !!! Nous avons pris la veloroute environ un vingtaine de km puis un peu de la départementale 545 après un pique nique a moitié mangé car il nous reste encore le melon, un peu de fromage trop bon, et un peu de rillettes de poulet. Nous avons pris braucoup la départementale a cause de la veloroute inondée donc beaucoup de détour en plein soleil bien arrivé au camping provisoire dans le terrain de rugby d’un lycée, de base nous devions dormir a côté de la Saône mais c’était aussi inondée. Après nous être promenés à côté du spectacle en continu jardin de fer jardin de feu et une pause cocktail nous avons fait une bonne nuit. À bientôt (Adèle).

Jour 4 : Dans les rues de Chalon !

Ce matin, les parents ont fait une grasse matinée bien méritée et Adèle est allée nous chercher du pain frais et des croissants pour le petit déjeuner. Ensuite nous sommes parti.e.s voir des spectacles. En premier, nous avons regardé TR_U un spectacle qui parle de trou et où une comédienne philosophe sur ce sujet. Papa et Adèle ont bien aimé. Après avoir mangé sur le pouce, nous nous sommes arrêté.e.s dans un café où nous avons croisé des amis de la colo. Par la suite, nous avons vu La prophétie du sucrier en inox. C’est un spectacle rigolo qui parle des cartes de fidélités dans les magasins. Nous avons pris une bonne glace bien méritée avec la chaleur qu’il faisait. Ensuite, nous avons regardé Capuche et nous avons mangé dans un restaurant vietnamien assez tôt car nous avions prévu encore deux spectacles sur notre planning. Le premier s’appelle Projet Laramie. Tout le monde a beaucoup aimé ce spectacle. Malheureusement, nous n’avons pas pu le finir car il pleuvait et il y avait des risques d’orages. Nous n’avons pas vu non plus le dernier spectacle que nous avions prévu. Nous sommes rentré.e.s au tente et nous nous sommes couché.e.s en espérant qu’il n’y ai pas trop de pluie et d’orage cette nuit… Comme le dernier spectacle était super nous avons décidé de retourner le voir demain soir ! (Louise)

Le Projet Laramie est un spectacle de la compagnie Jour de fête. C’est une pièce de théâtre qui a fait l’unanimité dans la famille même si nous n’avons pas encore pu la voir en entier… C’est un spectacle qui traite l’homosexualité à travers la mort de Matthew Sheppard. La musique est joué en directe par plusieurs comédiens. Nous avons décidé de retourner le voir demain pour le regarder en entier !

Une nuit digne d’un scénario de spectacle de rue !

Une nuit sous l’orage…La météo le disait et elle ne s’est malheureusement pas trompée… on savait qu’on allait prendre un orage dans la nuit, et d’une certaine manière on était content car ça promettait peut-être un retour du beau temps plus rapidement… nous avons quand même préparé notre campement : rajouté 2 sardines à la tente bleue, demonté le tarps, bien fermé nos sacs de vélo (qui sont étanches, seulement s’ils sont bien bouclés). On avait des téléphones dans chaque tente pour communiquer au cas où. Et vers 2h on a commencé à voir des éclairs et des gros coups de tonnerre, avec plus de 20 sec de decalage ! 20 X 350 ça fait 7 kms ! Là on s’est dit que ce qui arrivait allait être hors normes ! Effectivement pendant une heure il s’est mit à pleuvoir très fort et surtout des rafales de vents sont arrivées ! Les tentes ont été malmenées mais ont bien réagi, Louise a raccroché de l’intérieur les ficelles du double toit et on s’est appelé pour discuter ensemble et essayer de suivre la situation sur les sites météo. Autrement dit on a bien gérer mais pas certains voisins ou même Chalon et les environs d’après les nouvelles … beaucoup d’équipements se sont envolés y compris des plots en béton de tentes marabout ! Des arbres sont tombés dans la ville, résultat à 3h nous avons reçu l’ordre d’évacuer le camping provisoire direction un gymnase et une opération de mise à l’abri organisée par La Croix Rouge. La pluie s’est stoppée, ce qui a permis de changer de lieu dans des bonnes conditions, en prenant nos affaires de couchages et des affaires pour demain. Les services, police et de sécurité s’attendaient encore à des phénomènes orageux jusqu’en fin de nuit… pas sûr qu’on dorme beaucoup ! La famille a bien vécu ce moment, on est resté zen, nous n’avons jamais été très inquiets, on vous embrasse… du gymnase, il est 5h (Norbert)

Jour 5 : Jonglage avec la météo !

Là, on a assuré ! Côté jonglage je veux dire ! 3 périodes de pluie, une de ciel bleu, et une météo calme… une dernière nuit sous tente, 2 très beaux spectacles, un resto-brasero, un ciné. Secouez tout ça, et faites bien correspondre ! Vous aurez une super journée. Louise vous l’a dit le projet Laramie aura été notre coup de cœur, on l’a vu en entier et on a adoré. Un spectacle fort, riche en émotion autour d’un fait divers qui débouchera sur une prise de conscience societale au USA, et dans le monde. Mais qui questionne toujours notre vivre ensemble, nos petites lâchetés et le poids de nos préjugés ! On est contents de retrouver nos tentes dans une ambiance calme pour passer une bonne nuit. (Norbert)

Jonglage

Le festival à redémarré à 18h après une interruption pour sécuriser, remettre en état tout ce que la tempête avait endommagé. Comme nous vous l'avons dit, nous avons pu assister au spectacle "Le projet Laramie" en entier. Ce n'était pas garanti, car le matériel scénique de la troupe a été emporté par le vent et à cassé. Ils ont réussi à trouver un menuisier pour rafistoler et pouvoir jouer leur dernière. Les comédiens nous avaient repérés comme des spectateurs attentifs ;-), le lendemain ils étaient contents de nous revoir, et nous avons pu échanger avec eux à la fin, c'était très sympa.

Jour 6 : fin du festival - Chalon dans la rue 2021

Apocalypse

On a passé une bonne nuit, mais on avait prévu un lever tôt pour se présenter au moins 45 min, dans la file d'attente du dernier spectacle que l'on voulait voir... Beaucoup nous l'avait conseillé, avec une petite réserve : ça décoiffe ! Bon il faut le dire Louise s'était levée du pied gauche ! je sais quand on est couché par terre ! se lever du pied gauche, c'est balèse !! mais elle comme ça ma fille ! pis c'est tout !! Plus sérieusement, Louise était inquiète que l'on ait trop chargé la journée (spectacle, achat de pique nique, 40 kms de Vélo...) sachant qu'elle avait une douleur à la cheville (probablement à un tendon). Elle est restée un peu de mauvaise humeur mais façon Louise ;-). On a fait le programme prévu. Ce n'est pas le spectacle coup de coeur de tous, mais une vraie belle expérience. Perso c'est celui que j'ai préféré, je me suis marré tout le long, du fait d'une mise en scène et d'une écriture flamboyante pour traiter du sujet de l'effondrement de notre système en crise... si si on s'est vraiment marré !!

A 12h30, Nous avons terminé le chargement, sommes allés en courses et nous sommes partis direction notre dernier camping à St Germain du Bois. Une étape à travers la Saône et Loire : lignes droites, étangs, cultures variées et petites routes. Pas si plate ! plutôt une succession de montées - descentes. Nous sommes arrivés à 17h30 dans un petit camping municipal bien sympa, avec une pancarte installez-vous nous verrons demain pour les formalités... Petite erreur, nous étions dimanche, et nous n'avions pas anticipé coté courses ! Il nous restait bien des pâtes et le pique nique de secours... mais on a opté pour des pizzas et une assiette Kebab pour Cath, acheté au petit resto de Saint Germain ouvert le dimanche soir. Norbert et Adèle se sont transformés en livreurs Deliveroo ;-). Une fois de plus nous n'avons pas demandé notre reste, on s'est couché tôt.

Jour 7 : SaĂ´ne et Loire vers le Jura

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! Toute la famille était dans de bonnes dispositions, motivée par la perspective de retrouver Mamie Claudette le soir, et déjà un peu loin du festival qu'on a eu un peu de mal à quitter... Nous avons bien roulé sur une succession de chemins variés avec le Revermont à l'horizon qui se rapprochait... Nous avons fait les courses à Bletterans pour un petit pique-nique rapide. Là, nous avons décidé d'aller boire le café chez Yves et Nicole à Arlay, mamie Claudette a prévenue et nous a rejoint. Nous avons fait une bonne pause ! (bière, boisson, gâteaux, glaces, café, rien que ça ;-) ). En repartant, nous avons fait encore une halte chez Julie et Damien pour un jus de pomme à Saint Germain. Résultat, arrivée au Louverot vers 18h !! Nous avons fait sécher et réorganisé le rangement car Louise est restée chez Mamie Claudette afin d'aller chez sa copine Cerise à Lons, et nous n'avions plus besoin du matériel de camping. nous avons donc laissé une remorque et le VTT de Louise au Louverot.

Après une appel à Pretin, Béatrice nous a dit qu'il y avait déjà beaucoup de monde, nous avons donc reporté notre visite et décidé de rentrer directement à Naisey les Granges. Arthur nous attendait, Adèle aura le temps de préparer un petit cadeau pour sa copine chez qui elle va passer la nuit du 28 juillet. Nouveau parcours : Le Louverot - Gare de Poligny et TER jusqu'à Besançon... Arthur est venu nous chercher avec le porte-vélo ce qui nous a permis de tous remonter en voiture.

Finalement, les péripéties n'auront pas trop perturbées notre périple, ce furent de belles vacances, zéro CO2, sportives et culturelles doublée d'une belle expérience en famille. Appel à plus de solidarité, de tolérance, de fraternité et de sororité et une réflexion sur ce qu'est la vie pré et post apocalypse.
L'apocalypse de la compagnie Marzouk machine Ă©tait raccord avec l'ambiance du festival hier (Post-tempĂŞte)