GEOGRAPHIE THEME 1 L'urbanisation du monde Problématique : comment les phénomènes d'urbanisation et de mondialisation interagissent-ils ? (Quelles sont les relations entre urbanisation et mondialisation ?)

I. Quels sont les espaces et les paysages créés par la mondialisation ?

1. Comment l'urbanisation se manifeste-t-elle à Londres ?

Se repérer : une compétence essentielle en géographie (lien vers l'activité sur Challenge U)

La croissance urbaine de ville de Londres a pris deux formes : l'étalement urbain et la verticalisation (construction de bâtiments élevés comme les gratte-ciel).

Londres comme toutes les métropoles s'organise sur un schéma centres-périphéries. Les lieux de commandement (sièges sociaux d'entreprises, mairie, ministères) et les lieux culturels sont situés dans les centres. Londres possèdent deux centres des affaires (la City et Canary Wharf).

Les périphéries ont une fonction résidentielle. L'espace est divisé selon le niveau social. Les périphéries accueillent aussi les zones commerciales et industrielles. L'étalement urbain exige des axes et moyens de transports performants et est à l'origine de difficultés de circulation.

Retour sur les paysages urbains de Londres (Street view + tableau de correction)

2. L'urbanisation, un phénomène mondial entre ressemblances et différences

Le monde a connu une forte urbanisation depuis 1950. Aujourd'hui plus de la moitié de la population mondiale est urbaine.

La croissance urbaine est plus forte dans les pays en développement et émergents que dans les pays développés déjà très urbanisés. Les agglomérations les plus peuplées du monde sont majoritairement situées dans les pays en développement et émergents.

Les paysages urbains sont marqués par une forte diversité liée à l'histoire (monuments) et aux fonctions (résidentielle, économique, culturelles ou encore politique). Cela n'empêche pas des ressemblances comme une "skyline" (silhouette / profil de la ville) marquée par les quartiers des affaires. De plus, on observe dans tous les pays un étalement urbain et une croissance de la population des villes les plus dynamiques.

Quartier des affaires de la Défense - Paris (France)

CBD (Central Business District = quartier des affaires) de Shanghai (Chine)

CBD de Sao Paulo (Brésil)

Ces villes dynamiques sont des métropoles car elles concentrent les fonctions de commandement, les activités économiques et la population. Pourtant, les inégalités sont très marquées.

Londres (Chelsea / Peckham)

Kya Sands, quartier de Johannesburg (Afrique du Sud)

Mexico (Mexique)

L'urbanisation a donné naissance à d'immenses quartiers résidentiels : banlieues pavillonnaires mais aussi bidonvilles dans les pays en développement.

II. Pourquoi l'intégration dans la mondialisation est-il un enjeu majeur pour les villes ?

1. Londres et Détroit sont-elles également intégrées dans la mondialisation ?

Voir carte mentale réalisée en classe ==> activité

2. Des villes inégalement intégrées dans la mondialisation

Les villes ne sont pas toutes égales dans le contexte de mondialisation. La mondialisation a renforcé la concentration des activités, des hommes et du pouvoir, c'est ce que l'on désigne sous le nom de métropolisation.

Ces métropoles mondiales dominantes forment l'archipel mégalopolitain mondial. Elles sont encore majoritairement situées dans les pays développés d'Amérique du Nord, d'Europe et au Japon. New York, Londres, Paris et Tokyo sont les plus puissantes, et sont qualifiées de "villes globales". Mais des métropoles de pays émergents comme la Chine, ont connu de profondes transformations (création de CBD, zones portuaires modernes, aéroports internationaux) et ont intégré cet archipel mégalopolitain mondial.

Les transformations de Shanghai entre 1990 et 2010 (photos) - Planisphère de l'archipel mégalopolitain mondial

Ces métropoles mondiales fonctionnent en réseau et sont à la fois concurrentes et complémentaires. Elles doivent sans cesse innover, se transformer, communiquer pour rester attractives.

Localisation des trente plus grands aéroports mondiaux en nombre de passagers. Les États-Unis placent douze de leurs aéroports parmi les trente premiers mondiaux. Comme Atlanta pour les Américains, Pékin est avant tout utilisé par les Chinois.

Cette carte superpose les flux Internet (en blanc) et le réseau actuel de câbles sous-marins (en rouge), qui permettent les transferts de communication et de données. On constate ici que les villes sont au cœur de ce réseau et de ces flux, et que les villes sont donc au cœur de la mondialisation.

Les villes candidates aux J.O de 2024. Rome a finalement renoncé à la candidature. Une métropole cherche à se promouvoir.

Certaines villes sont plus à l'écart de la mondialisation. Elles sont situées dans les pays les moins avancés (PMA) ou en développement.

Même dans les pays riches, en Amérique du Nord ou en Europe, des villes sont à l'écart de la mondialisation. La désindustrialisation a entrainé un recul démographique (baisse de la population), la multiplication des friches urbaines (bâtiments à l'abandon). Ce sont des "shrinking cities", des villes qui rétrécissent ==> voir travail sur Détroit, ancienne métropole prospère. Des acteurs publics (Etat, municipalités) et privés (citoyens, entreprises) agissent pour mener une rénovation urbaine et une reconversion économique.

Détroit : une "shrinking city" qui cherche à "se relancer"

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.