Loading

Le récap’ #7 Spécial congé paternité

Sommaire

  1. La recommandation du Conseil Fédéral
  2. Le congé paternité c'est quoi ?
  3. Combien ça coûte ?
  4. La Suisse seule à la traîne...
  5. Votation du 27.09.2020
Aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire... Le conseiller fédéral Alain Berset recommande d'accepter le congé paternité !
Les pères veulent assumer des responsabilités familiales
https://www.conge-paternite.ch/

En cas d’acceptation du projet, la Suisse introduira un congé paternité payé de deux semaines pour tous les pères qui travaillent et qui sont domiciliés en Suisse. Ce congé peut être pris en une fois ou fractionné en jours pendant les six premiers mois suivant la naissance. Les hommes qui deviennent légalement le père d'un enfant y ont droit. Les pères reçoivent 80 % de leur salaire pendant cette période, jusqu'à un maximum de 196 francs suisses par jour. L'indemnisation maximale est donc de 5880 francs par mois ou 2940 francs pour deux semaines.

Le congé paternité est une solution abordable
Un investissement pour les familles et les PME

Ceux qui ne sont pas prêts à investir ces 20 francs par an avec un rendement aussi élevé, font un mauvais calcul.

Le congé paternité est financé par le régime des allocations pour perte de gain (APG). Le taux doit être augmenté de 0,05 % (un demi pour mille) pour passer de 0,45 % à 0,5 %. Si les 80000 hommes qui deviennent pères chaque année prenaient tous un congé paternité, le coût total serait de 230 millions de francs. Ces coûts seront répartis entre les partenaires sociaux sur une base bien helvétique : la moitié sera payée par les salarié-e-s, l'autre moitié par les employeurs. Avec un salaire normal (salaire médian) de 6500 francs suisses, la cotisation mensuelle des salarié-e-s est donc de 1,95 franc, soit un bon 20 francs par an. Les revenus élevés paient une contribution plus élevée, les bas revenus, une contribution plus faible.

La Suisse seule à la traîne...

En comparaison européenne, la Suisse traîne en toute fin de classement lorsqu’il s’agit de noter la générosité d’un État à l’égard de ses jeunes pères. C’est le seul pays où ceux-ci ne bénéficient ni d’un congé paternité ni d’un congé parental. Aux entreprises de décider si elles souhaitent se montrer plus généreuses que le jour de congé prévu par le Code des obligations pour des «événements particuliers».

Au Portugal, les jeunes pères bénéficient de vingt jours de congé rémunéré après une naissance, dont dix sont même obligatoires. En Suède, ils ont droit à soixante jours de congé paternité. Et en Suisse? Autant que pour un déménagement. Soit un jour.

Votation du 27.09.2020

Il est urgent de sensibiliser le plus grand nombre possible de votant.e.s au cours des deux prochaines semaines.

Beaucoup de gens cherchent actuellement en vain les termes "congé paternité" dans les documents de vote. C’est un sérieux problème. Pour dire OUI au congé paternité, on doit en fait accepter la modification de la loi sur les allocations pour perte de gain (objet 4).

Bulletin de vote "Congé paternité" --> LAPG
Created By
SCIV Martigny
Appreciate