Loading

RAAF 500 BOURGOGNE / BRIDOU

J' aurai pu mettre en gros titre....DNF ENCORE !!!

2019, une année vraiment délicate sur tous les plans et pas que du coté sport, aussi du coté de mon métier de musicien et un peu de ma santé . Ceci dit, il faut relativiser ou tout du moins essayer d' apprendre à le faire, car tout cela n' est que du sport, du plaisir, de la passion, du partage et finalement j'arrive encore à décider et choisir ma vie un peu prés comme je l' entends à l' approche de mes 62 bougies. Peut être bien finalement une forme de chance si je me réfère à certains mes amis, à la vie que je regarde tout autour de moi et à tous ceux qui n' ont pas la chance de pouvoir le faire pour X raisons d' ailleurs.

RAAF 500 Bourgogne ....Une épreuve "Ultra courte "organisée par Arnaud Manzanini qui rentre dans un challenge France ou Arnaud propose ce genre de courses courtes en moins de 24 h dans différentes régions . C' était un peu osé en terme de récupération ,de repartir pour un 24h vélo à peine quelques jours après ce "1000 du SUD "de folie de Sophie Matter mais le hasard de mon temps libre et le plaisir que j' avais à retrouver Arnaud et le mode course ,l' ont emporté un peu sur le reste....hihi . De toute façon , c' était la derniére course pour moi coté vélo cette année et la saison musique va démarrer à 200 à l' heure dans quelques heures....

Comme le départ de cette course était à TOURNUS, pas trop loin de Mulhouse , c'était aussi l' occasion d' aller faire coucou à ma famille en Jura ,la veille au soir du coté de Cressia à moins d' une heure de voiture de Tournus. Le départ de la course étant à partir de MIDI pour moi, quai de Saône en Bourgogne.

ROSAY et son château dans mon Jura Natal... là ou va passer le future ROUTE du DIABLE d' ailleurs en JUILLET 2020
Les quais de la Saône à Tournus...

Bon la ,c' est clair ,je suis ici pour faire un 500 km au mieux possible de mon physique du moment et pas question de faire de la photo ou quoi que ce soit d' autres. Au contraire du 1000 du Sud ou j' étais en mode tourisme, là je suis en mode chrono .

12h20 mon heure de départ et la petite vingtaine de places autorisées cette année par Arnaud sont toutes prises par des cyclistes finalement venus d'un peu partout de France. En discutant un peu à droite et à gauche, suis surpris quand même, de voir au départ des aventuriers de Paris, de Bretagne, de Suisse , de régions quand même assez éloignées de Tournus, mais qui sont je le pense , tous des passionnés à la fois, du format en forme de boucles que propose Arnaud sur ces 500 km ou tout simplement de l' organisateur lui-même , un grand et sympathique cycliste Français au nom Italien...HIHI

Arnaud Manzanini et son vélo Héroin...

Le décor est planté sur les quais de la Saône et Arnaud bénéficie un peu d' une logistique d'organisation locale sur ce week-end au doux nom de "BOURGOGNE VELO FESTIVAL " parrainé par d' anciennes stars cyclisme, en l' occurrence Bernard Thévenet. Du coup, un peu de monde à vélo sur tous le week-end..

L’association « Ride in the Red Zone » propose aux amoureux de la « Petite Reine », de 7 à 107 ans, et à tous les autres de venir à Tournus les 14 et 15 Septembre, pour vivre au rythme du vélo le temps d’un week-end. L’occasion de (re)découvrir tous les charmes de la Bourgogne du Sud (églises romanes, châteaux médiévaux, villages typiques, vignobles, gastronomie étoilée), qui aura revêtu pour l’occasion ses plus beaux atours, en pleine saison des vendanges au coeur du Mâconnais Tournugeois.

Aire de départ....

Un week-end placé sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur et faut le reconnaitre une météo plutôt de rêve sur ces 24 h même , si le froid humide et brouillard a été terrible en fin de parcours sur les plateaux autour de Tournus..

Contrôle du Boss...
Un peu comme toujours de pub cyclisme avec la présence de stands partenaires , ici Sébastien Morin des Cycles Boost
JEROME CYCLO.......
Adrien ,un Suisse je crois et des copains cyclistes que je ne connais pas , ou pas trop...mais tous des passionnés forcément de la " longue distance" ...
Je crois que c' est LAURENT DUPUIS à droite...
ADRIEN LIECHTI et ??
Un des rares jeunes au départ dans cette discipline, sur le parcours 300 km, Sympa
Si je me référe au numéro sur les casques... de gauche à droite.. JEAN CHRISTOPHE DURAND... THIERRY BRIDON ....
Bon faut que je me grouille de ranger le portable, après c' est à moi de partir je crois..
Je pense que c' est le 501 en noir REMY BORION et le 502 au maillot arc en ciel REGIS COURTEILLE ....

Rémy que je ne rattraperai pas d' ailleurs parti 4 minutes avant moi et qui sera le vainqueur du 500 . Régis parti 2 minutes avant moi qui m' a impressionné dans la nuit quand je l' ai retrouvé sur le parcours à descendre dans les cols comme un fou fou et qui me passera au 314 km pendant ma pause bouffe de la deuxiéme boucle ..Un sacré rouleur que je n' aurai pu suivre en fin de course de toute façon.... Par contre de belles images de Régis avec qui on a fait un bout ensemble dans les Cols de la fin du 300 km.....

REGIS COURTEILLE au départ de Paris....Apres je range le portable quasi toute la course sauf au petit matin... ou je ne pouvais pas rater ces instants de lumiére de folie...
Pétard ces lignes droites digne des USA mais en plus court.... dur dur avec les bosses en continue mais qu' es que c' était beau à ce moment... magique de magique
REGIS , le seul cycliste ou presque que je vais croiser ,étant parti devant ..
Je ne sais pas si REGIS va voir ces photos car je n' ai pas de contact avec lui... mais il avait l' air surpris que je puisse prendre des photos tout en roulant...Mais faut dire qu' à la vitesse ou il roulait le champion... fallait vraiment serrer des dents...IH
REGIS

Bon, voila à peu prés les rares photos de ce 500 km...Enfin 440 exactement pour moi car , tout va s' arrêter net en quelques secondes à cet instant. Bon je boucle la premiére boucle 150 km / 1700 m dénivelé assez montagne en à peine plus de 5h15 de vélo à plus de 28,3 km/h de moyenne .C'était un peu solide mais un plaisir énorme . Je rattrape quelques concurrents du 300 ici ou la mais aucun des 2 champions parti devant moi sur ce 500 , c' est à dire Rémy et Régis.

Ensuite, je prends que 20 minutes de pause en repassant à ma voiture, change de sacoche car j' avais peur de la nuit et de ne pas avoir les fringues nécessaire au froid ( et j' ai bien fait d' ailleurs ), mange un peu ce que j' avais préparé dans la bridoumobile et repars assez vite . Bon je dis assez vite, mais encore une fois les deux copains seront reparti bien avant moi. HIHI

Fin de la deuxiéme boucle ...314 km exactement et 4000 m dénivelé. C'était la partie la plus montagneuse de ce 500 avec un fin de parcours plutôt solide autour du Col des 4 Vents, Col de la Croix, Col de la Pistole, Col de la Préole . Bon , ma moyenne a un peu baissée mais encore 27,5 km/h et les 314 km en 11h25 de temps de vélo.. Franchement ,suis super content à cet instant et à part Remy qui est devant moi , suis super bien placé pour le Podium. Bon par contre, je vais prendre plus de temps cette fois à la BridouMobile avec 45 minutes de temps d' arrêt. Changement de frings... j' ai pris le temps de bien manger ... mais petite erreur quand même déja à ce moment là, j' oubli de remettre la balise GPS et mon prote monnaie dans la sacoche.... !!!

D'ailleurs à propose de ces balises SOLUSTOP, çà a été assez la galère le suivi live de cette course. Contrairement à la fois précédente ou tout a bien marché,là, il s' est passé des heures et des heures sans que le suivi marche correctement et les copains , copines qui suivaient cette aventure ont été un peu frustrées de ce dysfonctionnement global du système. Dommage car c' est bien l' attrait principal d' un suivi GPS....hi

Comme quoi, j' étais peut être déjà un peu entamé physiquement parlant et une partie de ma concentration devait déja être un peu ailleurs. La nuit devient assez froide mais super belle. Ciel étoilé... mais vers les 3 /4h du matin, j' ai un gros coup de mou. Déja, j' ai un mal fou à trouver de l' eau. Quasi aucunes fontaines depuis des heures et j' ai du m' arrêter pour me faire dépanner chez des jeunes qui faisait la fête sur leur terrasse..Moments sympas d' ailleurs à discuter avec eux mais j' ai bien senti que j' avais pris un coup de déshydratation à réduire mon eau depuis des heures..

Je connais ce phénomême de nausée qui va avec et l' impression de manque de force qui durent quelques heures le temps que le corps se remette en place. Bon je choisis de m' arrêter à ce moment là pour assurer ma troisiéme place. Rémy et Régis roulent bienplus vite que moi sur cette fin de parcours très roulante, bosselée , ponctuée par des longues lignes droites qui me font un peu chier d' ailleurs....hihi ..

Je ressens un peu le traditionnel coup de sommeil, juste au début du jour et je regarde passer Adrien qui était toujours quelques km derriére moi.. Sympa le Suisse qui prends le temps de me faire coucou, qui me demande comment je vais .....Bon j' ai besoin de souffler un peu de ces heures de vélo solides....

Je repars juste derriére Adrien ,histoire de l' avoir en point de mire... hih.... et là, la connerie du siècle. Dans une bosse , à cause du brouillard depuis plusieurs km, je me servais de mon tour de cou ( buff) pour essuyer mes lunettes de vue qui me rendait la vision vraiment impossible. Et patatra.... j' évite ma chute par miracle.. tout se bloque sous mes pédales... un gros .... GRRRRRRhhhhHHH !!!!!!!!!!!!!!! bloqué total sur la route....

Je descend de vélo et que vois-je !!!! Pas croyable ... mon BUFF de merde totalement coincé dans le dérailleur... tout explosé le vélo .. patte arrachée.. dérailleur en vrille ... roue en 8 ... la totale.. câble avant arraché à la sortie du cadre...

Faut le faire quand même ...NON !!!

J' avoue que dans le brouillard matinal, je n' ai pas tout de suite compris ce qui m' arrivait vraiment, mais j' ai bien compris que ma course était finie.!!

Joli mon Spé..HI

Bon j'était tout prés d' une ferme .J' ai tenté de me faire aider par le fermier qui s' occupait déja de ces vaches. Les yeux qu il a fait le sympathique paysan. On a bien rigolé tous les deux quand même . Suis rentré dans son atelier, entre les chèvres, le chien et le fumier...J' ai fait sauté ce qui restait du dérailleur en éspérant pouvoir rentré comme çà pour ces 60 km et terminé ma course quand même . Pétard , j' étais motivé comme jamais mais sans dérive chaîne, c' était tout à fait impossible. Bien essayé de repartir mais peine perdue !!! Encore un DNF cette année . Ce sera le troisiéme.. incroyable quand même .

Tous les DNF ne sont pas pareils et j' avoue que celui là, m' a fait sourire, même sur le moment. Ok, un peu déçu de ne pas figurer sur le listing des finishers, et du podium normalement mais j' étais juste content ou disons satisfait de mon chrono personnel.

MDR

Je m' étais fixé de rouler plus vite que sur le RAAF 500 PACA du mois ou j' avais mis 22h temps total et 19h45 temps de vélo. J' étais un peu plus rapide sur ce 500 BOURGOGNE avec 19h temps total et 16h45 temps de vélo et même à 58 km /300 m de l' arrivée , j' étais dans un chrono final plutôt sympa...

STRAVA

Ma foi, comme au 3 Peakx, je ne saurai jamais la fin de mon histoire.... mais pas grave, je suis rentré heureux de cette aventure même un peu tronquée. C'était trés sympa de retrouver Arnaud, de rencontrer d' autres cyclistes de France, de partager autre chose . C' est sûr que du coup, je ne me suis pas du tout reposé sur place après mon épisode taxi et le retour voiture dans la foulée pour Mulhouse fut très délicat car mon manque de sommeil depuis 36h commençais à me jouer des tours à la con..

Je n' ai plus compter mais j' ai dû m' arrêter au moins 7 ou 8 fois sur des aires d' autoroutes pour arrive à bon port à destination. C' est sûr que l' enchaînement en moins de 8 jours avec le 1000 du Sud a forcement puiser dans mes réserves avec ce 500 solide. Maintenant place à l' organisation de la ROUTE du DIABLE 2020 ( 6 au 11 juillet) ...

La derniére photo de cette RAAF 500 Bourgogne....Hi...ALLO ALLO TAXI

Suis resté plus d' une heure à cet endroit perdu du hameau de UTRES je crois d' après la fermière avec laquelle j' ai discuté . Faut dire que ce n'était pas commun.. un cycliste perdu à 6h du matin.... Bon avec beaucoup de difficulté de connexion, j' ai réussi quand même à joindre une société de Taxi de la région et ma foi, suis rentré à la BridouMobile en Taxi...

La ROUTE DU DIABLE via l 'équipe du Bridou avec l' aide du Team CYCLOSPORTISSIMO et le CYCLO CLUB KINGERSHEIM

SALUT à tous...........Rendez vous en 2020 .......

Created By
BRIDE PASCAL
Appreciate