Loading

Le Camp Campus : retrouvailles et nouvelles rencontres Amitié – Intégration – Camp

À la DSFM, on sait comment conjuguer travail et plaisir. À peine les formalités de la rentrée terminées, les élèves du Campus des petites écoles ont eu l’occasion de participer à un camp de construction identitaire, de créer des liens en participant à diverses activités dont quelques unes en plein air.

Le Campus a été créé en 2011 afin de répondre aux défis des écoles des régions éloignées. Il réunit sept écoles : La Source, Saint-Lazare, Jours de Plaine, Gilbert-Rosset, Saint-Georges, Aurèle-Lemoine et La Voie du Nord.

Au programme : des initiatives pour permettre aux élèves des différentes régions de créer des liens avec d’autres jeunes de leur âge.

Le camp Moose Lake est le lieu de réunion habituel, mais il est actuellement en travaux. C’est donc au camp Nutimik qu’une soixantaine de jeunes se sont réunis du 9 au 11 septembre.

C’est la troisième fois que je participe au Camp Campus et c’est toujours le fun. Chaque année, les activités changent. Donc on ne s’ennuie jamais. » Louis Blakely, 11e année, École La Source.

Pendant ces trois jours, l’objectif a été rempli : chacun a eu l’occasion de rencontrer d’autres jeunes venus d’écoles et de régions différentes.

Pour Louis Blakely, en 11e année à l’École La Source, manquer le camp n’est pas une option. « C’est la troisième fois que je participe au Camp Campus et c’est toujours le fun. Chaque année, les activités changent. Donc on ne s’ennuie jamais. J’aime y aller. Je rencontre de nouveaux élèves et je revois des amis d’autres écoles. »

En plus de socialiser avec d’autres jeunes francophones, les élèves ont également l’opportunité d’échanger avec leurs enseignants, notamment ceux impliqués à distance.

Louis Blakely en est ravi : « Ce qui est bien, c’est qu’on a rencontré nos enseignants. On a pu leur poser des questions et mieux comprendre leurs attentes pour leurs cours. Ça aide vraiment beaucoup de rencontrer. »

Pendant ces trois jours, des ateliers en leadership, en sciences, en mathématiques, en chant et dans bien d’autres domaines encore ont été organisés par les enseignants. Louis Blakely, en habitué, a apprécié la diversité des activités.

Cette année, le jeune homme a particulièrement aimé « l’activité proposée par M. Yves Tatcho, un enseignant de La Voie du Nord. On était répartis en équipes et on gonflait des ballons. Après, on devait exploser ceux des autres équipes. C’était vraiment le fun ».

Les sept écoles travaillent ensemble pour offrir à leurs élèves du secondaire une programmation académique variée et étendue, grâce à des cours en ligne.

Photo : Gracieuseté Stéphane Tétreault

Credits:

Division scolaire franco-manitobaine (DSFM)