Gestion du Temps Chapitre 1: Le développement personnel du vendeur

1/Qu'est ce que la gestion du temps

La gestion du temps, pour le dire simplement, a pour objectif l'optimisation de son emploi du temps et de son planning, alors que la gestion des temps (qu'il conviendrait de nommer pour être plus précis gestion des temps passés) est un outil de mesure des prestations effectuées par une société de service pour le compte de ses clients.

2/Les résultats et analyses sur la gestion du temps

5,8% de personnes pense bien gérer leur temps au travail mais seulement 3,3% de personnes pense le contraire. 62,9% de personnes pense que les imprévus, les erreurs, les urgences sont les facteurs qui perturbent le plus leurs gestion temps, 19,8% pense que leurs sens de l'organisation est plutôt brouillon. 31,1% de personnes pense que mal gérer son temps est avant tout; ne pas hiérarchiser les taches, 8,7% pense que mal gérer son temps est avant tout; ne pas équilibrer la charge entre les périodes creuses et les périodes pleines. 77% de personnes pense que leur agenda est un allié indispensable pour bien gérer son temps et 23% pense le contraire. 39,2% de personnes pense être plus efficace sur les taches urgentes et seulement 5,2% pense être plus efficace sur les taches répétitives. 60,2% de personnes pense que le " vite fait, bien fait" est possible, 39,8% pense le contraire.

3/Quelles sont les astuces afin de gérer leur temps

5 principes pour mieux gérer son temps:

1/Prévoir, hiérarchiser et planifier: C'est une règle de base : chaque semaine, une liste de ce qui est à faire, la fameuse "to do list", doit être établie. Ensuite, ces tâches doivent être triées selon la matrice d'Eisenhower : ce qui est important et urgent, urgent et non important, non urgent et important, non urgent et non important. Au final, l'agenda doit refléter ces priorités. En clair, ouvrir tous les jours pendant une heure un dossier prend plus de temps que de travailler sur ce même dossier d'une seule traite.

2/Chasser les "voleurs de temps": Les "parasites du temps" viennent aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur de l'entreprise. Pour être maître du temps, mieux vaut donc trier, voire éviter, ces parasites. Pour éviter cet écueil, mettez en place des horaires de visite et communiquez-les à vos collaborateurs, tout en restant accessible en cas d'urgence. Le manager ne doit pas avoir peur de s'isoler pour traiter les dossiers délicats. Autre grand voleur de temps : le téléphone. "Le téléphone portable doit être considéré comme une boîte vocale, et rien de plus. Pour filtrer les appels du fixe, comptez sur votre assistante, ou sur un collègue si c'est temporaire."

3/Bien gérer ses e-mails: Rien de pire que la messagerie pour s'installer dans une situation de passivité. Répondre aux e-mails au fil de leur arrivée peut donner l'impression de travailler et d'être très disponible. Mais, in fine, cette stratégie s'avère être une perte de temps qui, en outre, limite le recul et la réflexion.Les messages où plusieurs personnes sont en copie et enfin les e-mails de clients que je connais. Je gère en priorité ces derniers, puis les e-mails internes qui me sont destinés. Enfin, je réponds toujours en mode déconnecté. Cela m'évite de répondre du tac au tac, ou d'envoyer plusieurs mails au lieu d'un."

4/Être un "stratège du temps": N'allez pas croire que le temps est uniforme. Le temps se décompose en "calories" : la charge physique, la charge mentale, le stress, le risque relationnel, la capitalisation des expériences, l'efficience probable et le plaisir. "Pour bien gérer son temps, il faut chercher à réduire au maximum les quatre premiers ingrédients et à maximiser les derniers", explique-t-il. Ces variables dépendent des individus et du moment. Certaines personnes sont, par exemple, plus en forme le soir et profitent du calme pour avancer sur des dossiers délicats. Être un bon stratège, c'est savoir trouver le moment opportun, c'est-à-dire le bon moment pour soi, mais aussi pour les autres.

5/Prendre du recul: Tout le monde a l'impression d'être complètement aspiré par des tâches, sans avoir de temps pour la réflexion". Pour résister à l'urgence, il faut donc cultiver le recul. "Les managers doivent se mettre en situation de lenteur interne, en régulant notamment leur respiration ou encore le débit de leur voix." Paradoxalement, il faut donc être lent pour bien gérer le temps, mais aussi savoir prendre de la distance. Entre deux activités à haute intensité, dix minutes de "sas" s'imposent pour envisager la suite. "Lorsqu'on doit prendre une décision importante, il ne faut pas agir à chaud mais prendre connaissance de tous les éléments avant le soir et attendre le lendemain."

4/Gérer son temps au mieux

L’une des clés est de mesurer le temps que l’on a mis pour faire quelque chose, de noter systématiquement les durées. » Se poser les questions « Combien de temps me faut-il pour réaliser ce que je veux faire? » et « De combien de temps je dispose? » aide à auto-évaluer son temps et à éviter de reproduire les mêmes erreurs. Dans le même ordre d’idées, pensez à trier toutes les tâches selon deux catégories : important / pas important, afin de relativiser les échéances. Sachez aussi changer de méthode de travail : le bureau recouvert de pense bêtes ne suffit plus, l’agenda papier est trop petit… Repensez les outils ! Logiciel collaboratif, agenda électronique... quand l’ancienne méthode a des failles, il faut savoir profiter des nouvelles technologies.

Created By
Gregory Berthet
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.