Les femmes au XIXème siècle Quelle est la place des femmes dans leur vie domestique et sociale ?

Introduction :

Durant des siècles la femme a été inférieure à l'homme. La Révolution aurait pu changer les choses, mais ça ne s'est pas passer comme ça. La femme à droit à une personnalité civile mais pas de droits véritables. Nous allons d'abord vous parler de leur vie à la maison (domestique) et après de leur place dans la société ( sociale)

La vie des jeunes filles

Avant 1870, les jeunes filles n'avaient pas accès à la scolarité. Elles étaient destinées à aider leur mère dans les divers travaux domestiques ou même, par exemple, être attelées à une roue mécanique durant 18h par jour. À l'école les jeunes filles et les garçons étaient séparés. En primaire, on apprenait aux filles la couture et la cuisine tandis que les garçons s'attelaient aux travaux du bois et du fer. Au lycée, elles étaient dispensées de cours de philosophie, de latin ainsi que de grec. L'éducation des jeunes filles était très importante à l'époque. Il s'agissait de leur apprendre leur rôle dans la société. Il y a d'ailleurs un manuel qui décrit le comportement que les jeunes filles devaient adopter dans leur avenir.

Être maman au 19ème siècle

En dehors de s'occuper de l'entretien de la maison, de la direction de la ferme et du jardin. La femme s'occupe de ses enfants. Elle prépare leur déjeuner, les habille , s'occupe de laver leurs vêtements et de les recoudres. Son rôle consiste de se faire oublier et de se sacrifier pour tous.

Les droits de la femme

La femme n'a pas de droit politique elle doit obéir à son père ou son mari. Pour que la femme se marie il faut que le père donne son autorisation. La femme n'a aucun droit sur ses enfants tout revient au père. Le divorce est possible à partir de 1792 si le mari trompe sa femme dans la maison commune, s'il y a une condamnation du mari, ou s'il la frappe beaucoup. La femme si elle n'est pas mariée peut avoir sa libertée à partir de ses 21 ans mais elle n'a pas d'argent car les métiers féminins sont rares. Elles peuvent être blanchisseuses, dentellières, paysannes, ouvrières... Quand elle est mariée elle doit avoir l'autorisation de son mari pour travailler.

Code civil (1804)

Article 1:La femme mariée ne peut toucher elle-même sont salaire ; gérer ni ses biens propres ni les biens communs ; accomplir un acte juridique sans l'autorisation du mari. L'adultère féminin est plus gravement puni que celui de l'homme.

Les droits de la femme à partir de 1850

Le premier projet proposant le droit de vote aux femmes aux élections municipales est proposé par Pierre Leroux en 1851. En 1861 Julie Daubié est la première femme à avoir le bac. 1880 les femmes ont le droit d'aller à l'université: La Sorbonne à Paris.

Avec l'apparition des nouvelles industries et des premiers grands magasins les femmes trouvent de nouveaux métiers. Les conditions de travail sont très dures, elles font beaucoup d'heures de travail. Jusqu'en 1900 elles n'avaient pas le droit de s'assoir sur leurs lieux de travail. Elles ont des emplois salariés mais sont toujours traitées de manière inférieure aux hommes.

Les femmes n'ont pas le droit de porter des pantalons jusqu'en 1892. Mais elles doivent tenir à la main un cheval ou un vélo.

Le combat des femmes pour l'égalité

Certaines femmes se battent pour être libres. En faisant de longues études, en voyageant, mais elles sont rares et c'est surtout les plus riches qui peuvent le faire. Comme Mme de Staël qui est écrivain. Beaucoup de femmes ont fait la même chose en risquant d'être arrêter. Comme Marie Curie qui est très connue car elle travaillait au lycée La Sorbonne à Paris. Et aussi pour sa recherche sur l'uranium.

Petit à petit elles réussissent à devenir citoyennes comme les hommes.

Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ( 1791 )

La Déclaration des Droits de la femme et de la Citoyenne a été écrit par Olympe de Gouges. Elle est l'une des premières féministes à revendiquer l'égalité des droits avec les hommes. Article 1: Que la loi étant l'expression de la volonté générale, "toutes les citoyennes et tous les citoyens doivent concourir personnellement, ou par leurs représentants à sa formation". Elle sera guillotinée le 13 novembre 1793.

La femme aura le droit de vote le 21 avril 1944!

Sources:

sites: Napoléon.org.fr , histoireenprimaire.fr, l'histoireparl'image.fr, gallica.fr, lelivrescolaire.fr

Created By
Lou et Mélissa
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.