Loading

ZAN Mieux comprendre le zéro artificialisation nette

contribuer

Pour les collectivités, aménageurs, urbanistes, architectes, opérateurs fonciers, promoteurs ou encore investisseurs, c'est-à-dire tout acteur qui participe à la fabrique de la ville, une multitude de problématiques se pose pour atteindre le ZAN : Comment identifier, hiérarchiser et gérer le foncier urbanisable qui se raréfie ? Ou encore quels modèles inventer pour stopper la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers et améliorer en parallèle la qualité de vie des habitants, des entreprises et des usagers ? Quels modèles économiques faut-il mettre en œuvre pour permettre l’atteinte des objectifs ZAN (faisabilité économique de la renaturation, d’opérations complexes, etc.) ? Face à toutes ces questions, chacun se mobilise afin de contribuer à mettre en œuvre un concept dont les contours sont flous et les modalités d’application et solutions opérationnelles restent à créer. Plusieurs groupes de travail composés d’acteurs institutionnels, d’acteurs associatifs et d’aménageurs se sont constitués pour donner de la consistance à ce concept. Cette rubrique donne à voir l’implication de l’agence au sein des différents réseaux.

Stratégie et sobriété foncière en milieu rural, intervention aux journées du Réseau Rural Régional

Le réseau rural régional est un lieu d’information et d’échange de bonnes pratiques qui organise chaque année des journées thématiques. Les journées du 20 novembre et 15 décembre 2020, ont été consacrées aux enjeux de la stratégie foncière au cœur du développement des territoires ruraux. Près de 100 à 150 participants par journée ont suivi cette visioconférence. A chaque demi-journée une dizaine d’intervenants (élus communaux, partenaires, associations) sont venus témoigner dont Pornic Agglomération, le pôle métropolitain Nantes Saint Nazaire, le PNR de Brière et la CCI. Les agences d’urbanisme des Pays de la Loire ont été invitées à participer à ces journées. L’Addrn est principalement intervenue la matinée du 20 novembre pour introduire la notion d’artificialisation nette et présenter quelques pistes et leviers en faveur d’une politique de sobriété foncière.

Le Club PLUi Pays de la Loire 2020 : comment intégrer l’objectif ZAN dans les PLUi ?

Les 10 et 11 décembre derniers s’est déroulée la 7e rencontre du Club PLUi régional, organisée par les 3 agences d’urbanisme des Pays de la Loire (AURA, AURAN et ADDRN), exceptionnellement en visio-conférence. Réunis autour de la thématique « Trajectoire zéro artificialisation nette (ZAN) et PLUi » : quelles modalités d’intégration ?, ces journées ont été organisées en deux temps :

• Deux tables rondes : [De la limitation de la consommation d’espaces au zéro artificialisation nette, quelle trajectoire ?] ; [Comment mesurer l’artificialisation ?]

• Trois ateliers thématiques ont permis ensuite d’approfondir quelques sujets spécifiques faisant débat : [1/Nature et agriculture en ville : comment mieux les prendre en compte ?] [2/Aménager les zones d’activités sans les étendre ?] [3/Du renouvellement urbain à la réversibilité de l’urbanisme].

L’agence a eu l’occasion de présenter ses travaux inscrits dans son programme partenarial: un outil de caractérisation des Espaces Ouverts Urbains (EOU) pour contribuer aux expertises sur la « nature en ville », le projet ambition Brière 2060 porté par le PNR de Brière dont l’agence anime le laboratoire de transition « inventer l’urbanisme de demain » et le projet Confluences 2030 à Redon.

la contribution au CVA

Le Club Ville et Aménagement composé d’aménageurs responsables d’opérations urbaines complexes est un lieu de dialogue et d’échanges pour les acteurs de l’aménagement et dont les contributions nourrissent les réflexions et les travaux de l’État et des collectivités.

L’addrn en tant que membre actif a participé au groupe de travail sur le principe de zéro artificialisation nette. Réuni en cycle d’ateliers, l’objectif est de produire une contribution collective aux réflexions nationales, diffusable sous la forme d’un livrable auprès du ministère et l’ensemble des professionnels de l’aménagement. Le 5 juin dernier l’addrn y est intervenue pour partager sa posture sur le ZAN (logique d'emboîtement des échelles, articulation projet d’aménagement et planification stratégique) et sur les questionnements qu'il soulève.

50 propositions pour réussir le ZAN

Ce Manifeste du Club Ville et Aménagement constitue une forme d’adhésion de la part de tous les acteurs de l’aménagement et de la construction – collectivités, urbanistes, aménageurs, architectes, promoteurs immobiliers et constructeurs – à un changement de nos pratiques actuelles. Il propose notamment de faire évoluer le modèle économique pour donner la priorité à la transformation de la ville sur elle-même.

En rappelant la philosophie du Zéro artificialisation nette, les membres du groupe de travail souhaite inscrire le ZAN dans une ambition plus globale : celle d’une stratégie de développement adaptée à chaque territoire. Il s’agit de dépasser l’objectif surfacique pour s’inscrire dans une approche systémique, recouvrant à la fois des actions de préservation et d’amélioration des fonctionnalités des sols, de sobriété foncière en conjuguant densité, qualité de vie et qualité environnementale et de l’appliquer à toutes les échelles (planification, opérations d’aménagement et opérations immobilières).

Page proposée par l'addrn

Textes : Anne-Sophie Bozec, Annaïc Godel, Grégory Le Pouezard, Hélène Lucien

Photographies : Ville de Saint-Nazaire et addrn // Réalisation graphique : Sandra Biguet

Created By
sandra addrn
Appreciate

Credits:

addrn