L'histoire de la Corvette Par William Lavery

Introduction

Dans l’histoire automobile, peu de voitures peuvent se vanter d’avoir connu un succès ininterrompu après leur lancement. La Chevrolet Corvette fait partie de ces rares voitures qui, après pratiquement 60 ans d’existence, sont toujours aussi populaires auprès des amateurs de sportives. Sortie de l’usine le 30 juin 1953, la Corvette sera destinée à connaître un énorme succès. Voici donc les sept générations d’histoire.

(© General Motors)

Les sept générations

  • C1 ( 1953 - 1962 )
  • C2 ( 1963 - 1967 )
  • C3 ( 1968 - 1982)
  • C4 ( 1984 - 1996 )
  • C5 ( 1997 - 2004 )
  • C6 ( 2005 - 2013 )
  • C7 ( 2014 - aujourd'hui )
La première génération
Motorama 1953 (© General Motors)

Le 17 janvier 1953, le prototype de la Corvette sous le nom de Ex-122 de Chevrolet fut présenté au Motorama de General Motors à New York. Ce concept sortait tout droit de l'imagination d'Harley Earl, l'un des plus célèbres stylistes du 20e siècle. Celle-ci avait été créée en partie pour rivaliser avec les autres voitures sportives à deux places telle que la Nash-Healey de Nash Motors. D'ailleurs, cette première Corvette est exposée au Kerbeck Corvette museum à Atlantic City.

C1 1953 (Jay, 2013) - 1954 (El, 2014)

La Corvette fut produite six mois plus tard, le 30 juin à Flint, au Michigan. Lors de cette première année, 300 exemplaires seulement furent assemblées et 183 de ces Corvettes furent vendues. Celles-ci avaient toute la couleur Polo white avec l'intérieur rouge. C'était les seules couleurs à l'époque. Le prix de cette production était de 3490$, ce qui était coûteux pour une sportive. De plus, c'était la toute première voiture de série à posséder une carrosserie en fibre de verre. La 1953 était équipée d'un moteur six cylindres de 3,9 L qui développait 150 chevaux surnommé «Blue Flame». Elles étaient disponibles qu'avec une transmission automatique à deux rapports. Les options se résumaient au chauffage et à la radio AM. Le 0-100 km/h se faisait en 11,5 secondes. Le 24 décembre 1953, l'usine de production a été délocalisé à Saint Louis dans le Missouri d'où vont sortir les modèles 1954.

Une publicité de la Corvette C1 1953

En 1954, la Corvette est enfin disponible en plusieurs couleurs dont Pennant Blue, Sportsman Red et Black et Polo White. Par contre, 80% d'entre elles étaient blanches.

C1 1953 (Robert, 2014)

En 1955, la Corvette fut dotée d'un nouveau moteur huit cylindres de 265 pouces cubes de 4,3 L surnommé «small block» qui développait 195 chevaux. Le moteur V6 était aussi disponible avec cinq chevaux de plus. Le 0-100 km/h passe à 8,7 secondes et le 1/4 de mile à 24,7 secondes. Peu après, une transmission manuelle à trois rapports apparue pour la première fois en option. De plus, cinq couleurs étaient disponibles pour l'extérieur et quatre pour l'intérieur. Rappelons nous que le Ford Thunderbird était son plus grand rival à ce jour.

C1 1956 (Richard, 2013)

En 1956, la Corvette était disponible avec un toit rigide démontable. C'est aussi dans cette année que le moteur six cylindres a disparu et a été remplacé par le huit cylindres. Le moteur était le même, mais il développait 210 à 240 chevaux. De plus, la voiture débute la compétition automobile grâce à l'impulsion de Ed Cole et Zora Arkus-Duntov qui est devenu le directeur de la conception de véhicules hautes performances et du développement de Chevrolet.

C1 1956 (Speigleman, 2013) - (Porter 2012)

En 1957, la Corvette était disponible avec un moteur huit cylindres de 283 pouces cubes de 4,6 L qui développait 220 (carburateur quadruple corps), 250 (circuit d'injection), 270 (deux carburateur quadruple corps) et 283 chevaux. Comme le slogan: «One hp per cubic inch.» Une innovation de cette année fut le circuit d'injection (Fuel injection). C'était la composante qui permettait d'atteindre les 283 chevaux. La sportive était capable de faire un 0-100 km/h en 5,7 secondes et un 1/4 de mile en 16,8 secondes. La vitesse de pointe était de 212 km/h. Aussi, on introduisit une transmission manuelle à quatre rapports en option.

C1 1958 (Devin, 2011)

En 1958, on remarque la présence des phares doubles à l'avant qui ont tous été redessiné. Aussi, beaucoup de chrome a été ajouté. De fausses prises d'air flanquent désormais la grille avant. L'intérieur de cette Corvette a été fort amélioré, incluant un tachymètre en avant du conducteur. De plus, un nouveau moteur de 290 chevaux avec le circuit d'injection était disponible. Cette dernière effectuait le 0-100 km/h en 6,9 secondes. Celui-ci était le plus puissant à ce jour. Des ceintures de sécurité apparaissent en option. Ensuite, Harley Earl se retire de la vice-présidence du design chez Chevrolet en 1958. Son successeur, Bill Mitchell qui est un autre grand styliste de renom, prend la relève. Le modèle 1959 n'évoluent quasiment pas, sauf quelques détails esthétiques.

C1 1958 (Onos, 2014) - (Frank, 2014)

En 1960, le V8 à injection grimpe jusqu'à 315 chevaux (ou 275 chevaux) et l'emploi de davantage d'aluminium permet une petite réduction du poids. Une plus grosse barre antiroulis à l'avant et une barre stabilisatrice à l'arrière améliorent le comportement routier.

C1 1960 (De Mesmaeker, 2009)

En 1961, le fameux "ducktail design" apparu et donnait un avant-goût des années à venir. La grille de scalandre est simplifiée. Les quatre petits feux arrière se sont mis de la partie, et ce, jusqu'à aujourd'hui.

C1 1961 (Rabello, 2014)

En 1962, c'était la dernière année de production de la première génération de la Corvette. Le chrome de certaines parties est abandonné. Un tout nouveau moteur était disponible. Nous parlons bien du moteur V8 de 327 pouces cubes de 5,4 L qui développait de 250, 300, 340 chevaux et même 360 ou 370 avec l'injection. La production totale de la C1 s'est élevé à 69 015 exemplaires.

C1 1962 (El, 2014) - (Bens, 2014)
La deuxième génération
C2 Sting Ray 1963 (Sexton, 2013)

En 1963, la première C2 voit le jour. La Sting Ray est offerte en version coupé pour la première fois, c'est à dire avec un toit rigide. C'était le chef d'œuvre de Bill Mitchell et d'un autre créateur de génie, Larry Shinoda. Le moteur n'a pas été changé, mais sa masse a été réduite. Alors, son accélération s'est améliorée davantage. Les moteurs de 3,6 L développent 250, 300 (L75), 340 (L76) et 360 chevaux (L84). Des phares escamotables sont ajoutés pour améliorer l'aérodynamisme de la Corvette. De plus, l'air conditionné, la radio AM - FM, la direction assistée et des sièges en cuirs rembourrés étaient offerts en option pour la première fois. La vitre arrière divisé en deux parties (split window) et les fausses grilles de ventilation sur le capot étaient une particularité de la 1963 qui la rende unique en son genre.

C2 Sting Ray 1963 (Auto Classico, 2016)

Une publicité de la Corvette C2 1963

C'est dans cette année que Duntov a mis au point une option de la Corvette qui serait plus performante et qui serait destinée à la course. Nous parlons bien de la Z-06. Celle-ci incluait une suspension arrière indépendante renforcée, une option piste, le freinage renforcée et plusieurs autres. Le moteur était le V8 de 360 chevaux comme la 1962. En effet, 199 exemplaires seulement ont été fabriqués, ce qui l'a rend plus recherchée que jamais. Son prix était 1 818.45$ de plus que la version de base qui coûtait 4 037$.

C2 Z-06 1963 (Schwartz, 2013)

En 1964, la «split window» et les fausses grilles disparaitront en raison d’un problème de visibilité et de sécurité. Ainsi, apparaît le L79 qui développe 350 chevaux. Le L76 grimpe à 365 chevaux et le L84 à 375 chevaux. Ces moteurs offrent davantage de souplesse et se montrent moins bruyants. La Corvette de l'année 1964 a été amélioré à propos du confort pour la rendre plus agréable à conduire.

C2 1964 (Schwartz, 2012) - (Onos, 2014)

En 1965, c'est la disparition du circuit d'injection jusqu'à son retour 18 ans plus tard. De plus, le moteur V8 de 396 pouces cubes (L78) qui développait 425 chevaux surnommé «big block» était disponible. Il offre des chronos avec le 0-100 km/h en 5,7 secondes et le 1/4 de mile en 14,1 secondes à la vitesse de 166 km/h. Un tout nouveau système de freinage a été ajouté. Au lieu des freins à tambour, elle était équipé de freins à disque, ce qui était beaucoup plus efficace et sécuritaire. De nouvelles entrées d'air font leur apparition. Aussi, un plus petit moteur de 350 chevaux était offert. Par la suite, un système d'échappement latéral est apparu.

C2 1965 (Clay, 2014)

En 1966, c'est l'arrivé du «big block» de 427 pouces cubes qui développait 390 (L36) et 425 chevaux (L72). Il propulse la Sting Ray de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Le L79 se dégonfle à 300 chevaux.

C2 1966 (Schwartz, 2012)

En 1967, c'était la dernière année de production de la deuxième génération. Certaines corrections ont été amené afin de se préparer à la nouvelle génération, alors les ventes ont diminué. Un moteur de 427 pouces cubes qui développait 400 (L68 avec trois carburateurs double corps), 430 (L88) et 435 chevaux (L71) était disponibles. La production totale de la C2 s'est élevé à 117 964 exemplaires.

C2 1967 (Durkin, 2012) - (Schwartz, 2013)
La troisième génération
C3 1968 (© General Motors)

Le modèle 1968 arrive donc avec son nouveau style inspiré du concept Chevrolet Mako Shark II. Les essuie-glaces invisibles et la possibilité d'opter pour un toit escamotable de type «T-top» pour le coupé étaient des nouvelles options. Une nouvelle boite automatique à trois rapports remplace l'ancienne qui n'en comptait que deux. Sous le capot loge deux 5,3 L et quatre 7 L. Les deux plus petits moteurs développent 300 chevaux et 350 chevaux (L79). Les autres développent 390 chevaux (L36), 400 chevaux (L68), 435 chevaux (L71) et 430 chevaux pour le très rare L88, produit à 115 exemplaires uniquement. Cette dernière effectue le 1/4 de mile en 15,4 secondes. Des options telles qu'un capot différent, des freins renforcés, etc.

Une publicité de la Corvette C3 1969

En 1969, le nom Stingray apparaît en un seul mot. Surtout, les ventes du coupé vont dépasser celles du cabriolet pour la première fois. Il y a du nouveau sous le capot avec l'apparition du L46 de 5,7 litres de 350 chevaux qui remplace le L79.

C3 1969 (Dennis, 2011)

En 1970, un ménage est fait dans la gamme de moteurs qui n'en compte plus que trois : deux 5,7 L de 300 et 370 chevaux (LT1) ainsi qu'un 7,4 L de 390 chevaux (LS5). Pour la première fois, un groupe de performance ZR1 est proposé. Le LT1 faisait le 0-100 km/h en 5,7 secondes et le 1/4 de mile en 14,2 secondes.

C3 1970 (P & P, 2014)

L'année 1971 voit l'ajout du LS6 qui développe 425 chevaux et qui accepte l'essence sans plomb. Le LT1 voit sa puissance diminuer à 330 chevaux, le LS5 à 365 chevaux. Les nouvelles normes antipollution commencent à produirent leurs effets néfastes sur la puissance des moteurs. Chevrolet ne produit que 188 Corvettes avec le LS6 et seulement douze d'entre elles ont le groupe de performance ZR2.

C3 1971 (Hickman, 2014)

En 1972, la puissance des moteurs passe sous le protocole de SAE (Society of Automotive Engineers), ce qui fait diminuer les chiffres. La gamme comprend deux moteurs de 5,7 L développant 200 et 210 chevaux. Le LT1 passe officiellement à 255 chevaux et le LS5 chute à 270 chevaux. Les chronos de le LT1 diminuent légèrement.

C3 1972 (Foto, 2013)

En 1973, la descente aux enfers continue pour les V8 sauf pour le LS5. Le moteur de base passe à 190 chevaux, le second à 200 chevaux et le LT1 limite sa chute en ne perdant que 5 chevaux. Un nouveau pare-chocs avant fait son apparition et le pare-chocs arrière est chromé, c'est la dernière année où la Corvette utilise le chrome sur cet élément.

C3 1973 (© General Motors)

Peu de changements en 1974 sauf un nouveau pare-chocs arrière et une carrosserie entièrement peinte.

C3 1974 (Rodin, 2014)

En 1975, les big blocks disparaisent et la Corvette touche le fond en entrée de gamme avec un 5,7 litres qui développe 165 chevaux seulement, sois 15 chevaux de plus que tout premier moteur de la Corvette. Un autre V8 (L82) offre 205 chevaux. Signe de la débandade, Zora Arkus-Duntov quitte General Motors.

C3 1975 (Rétvari, 2013)

En 1976, la courbe de puissance des moteurs repart un peu à la hausse avec 180 et 210 chevaux. Le cabriolet quitte le catalogue. En 1977, on voit la disparition du nom Stingray, la console centrale est redessinée, le cuir devient standard, la direction et les freins assistés sont sans supplément.

C3 1977 (Sommer, 2014)

L'année 1978 marque déjà les 25 ans de la sportive et toute la gamme reçoit à cette occasion des badges commémoratifs. Le toit de la voiture est repensé et devient de type «fastback». Une boite manuelle à 4 rapports est désormais la transmission standard. L'option peinture composée de deux teintes argentées, les jantes en aluminium et les rétroviseurs sport sont indispensables. Chevrolet propose aussi une réplique de la Pace Car des 500 miles d'Indianapolis et qui comprend entre autre les sièges sport qu'intégrera le modèle 1979. Trois 5,7 L de 175, 185 et 220 chevaux (L82) sont offerts.

Pace car (Pearis, 2013) et C3 1978 (AS pictures, 2013)

En 1979, le L82 gagne 5 chevaux et le coupé fait le plein d'équipements de série avec la climatisation, le volant réglable et les vitres électriques.

C3 1979 (Restorea muscle car, 2014)

L'utilisation d'aluminium et de plastique en plus grande quantité permet une réduction du poids de 114 kg du modèle 1980 par rapport au modèle 1979. Le L82 regagne 5 chevaux (230 au total) et une version destinée à la Californie embarque un 5 litres de 180 chevaux. Cette dernière est déclarée comme l'une des 50 pires automobiles de tous les temps par Time Magazine. Le compteur de vitesse est gradué jusqu'à 136 km/h pour répondre à une norme fédérale.

C3 1980 (Onos, 2012)

En 1981, on ne voit qu'un 5,7 L de 190 chevaux subsister, il répond aux normes environnementales de Californie. Chevrolet ajoute quelques couleurs à la gamme. En 1982, c'est la dernière année pour la C3. Le moteur repasse à 200 chevaux. La fin de celle-ci est fêtée par le biais d'une série spéciale Collector Edition. La production totale de la C3 s'est élevé à 542 741 exemplaires.

Collector Edition (Jerbec, 2014)
La quatrième génération
C4 1984 (© General Motors)

En 1983, son lancement est retardé à cause de graves problème de qualité. Quelques prototypes ont été fabriqués, mais non vendus. En 1984, la Corvette C4 fait ses débuts. Elle propose un style nouveau, une instrumentation digitale LCD, deux transmissions à 4 rapports (manuelle et automatique), des pneus de 16 pouces, etc. Le moteur est un 5,7 litres Crossfire de 205 chevaux (L83) à injection monopoint qui était peu fiable et peu performant. De plus, la carrossserie était maintenant fait en polyester pour éviter la corrosion ce qui la rendait plus légère. La production se déplace de St. Louis, Missouri, à Bowling Green, Kentucky.

Une publicité de la Corvette C4 1984

En 1985, le V8 reçoit un circuit à injection multipoint «Bosch Tunned Port Injection» (marqué sur les ailes avant) qui fait bondir la puissance à 230 chevaux (L98). C'est aussi la première année où le modèle ne propose pas de nouvelles couleurs. La sortie d'échappement est revue.

C4 1985 (Lee, 2009)

En 1986, les freins ABS font leur apparition. Aussi, le cabriolet revient après 10 ans d'absence. La deuxième Corvette Indy Pace Car, pour les 500 miles d'Indianapolis, est mise en marché.

C4 1986 (Von Liski, 2012) - Pace Car 1986 (Bob, 2013)

En 1987, Callaway offre une version biturbo (B2K) distribuée par les concessionnaires Chevrolet. Le L98 passe donc à 345 chevaux et permet à la Corvette d'atteindre la vitesse de 286 km/h.

C4 1987 (Stephens, 2006)

En 1988, les ventes commencent à décliner malgré la série spéciale 35th Anniversary de couleur blanche avec un toit noir, de nouvelles jantes et d'une climatisation moins vorace. Le moteur passe à 245 chevaux sur le coupé et 240 chevaux sur le cabriolet. En 1989, une transmission manuelle à 6 rapports ainsi que l'airbag sont les changements notable. De plus, une suspension électrique est proposée.

35th anniversary (Schwartz, 2013) - C4 1988 (Von Liski, 2013)

En 1990, la ZR-1 apparaît tout en gardant un 5,7 litres V8, mais celui-ci est de 375 chevaux (LT5) et en aluminium qui a été amélioré par Lotus. De nombreux équipements de confort sont présents à bord rendant la vie plus agréable (vitres et sièges en cuir électriques, rétroviseurs électriques, climatisation, direction assistée, ordinateur de bord…). On peut observer des feux carrés sur la partie arrière. Les autres modèles reçoivent 5 chevaux de plus. L'ABS et l'airbag du côté conducteur sont maintenant de série.

C4 ZR-1 1990 (© General Motors)

En 1991, il y a quelques retouches au niveau du bouclier avant intégrant les antibrouillards. Une suspension renforcée est disponible. La ZR-1 a un feu d'arrêt à la hauteur du toit et ses plus gros pneus. C'est la dernière année pour la Callaway.

C4 ZR-1 1991 (Boss, 2015)

En 1992, la version de base propose désormais 300 chevaux. Il s'agit de la seconde génération du moteur LT1 après celle de 1970. Avec les 55 chevaux de plus, la Corvette reçoit un antipatinage des roues et des pneus plus larges Goodyear. La ZR-1 grimpe à 400 chevaux.

C4 ZR-1 1992 (Snell, 2008)

En 1993, la ZR-1 atteint 405 chevaux. Un modèle 40th Anniversary est disponible incluant une peinture métal Ruby Red, des sièges cuir électrique pour le conducteur, etc.

C4 1993 40th anniversary (Schwartz, 2013)

En 1994, l'habitacle de la Corvette est retouché et l'airbag du côté passager est intégré. Le cuir devient de série. Le moteur LT1 reçoit un nouveau circuit à injection qui ne change pas la puissance, mais la qualité de roulement au ralenti est amélioré et les émissions polluantes sont abaissées. Le cabriolet a une lunette arrière en verre avec le dégivrage. En 1995, la Corvette a de plus gros freins et une nouvelle série spéciale qui est la réplique de la Pace Car de l'Indy 500 est disponible.

C4 ZR-1 1994 (Freitas, 2015) - Pace Car 1995 (Rivitography, 2015)

En 1996, c'était la dernière année de production de la Corvette. La ZR-1 est mise de côté et la Grand Sport disparu depuis 1963 réapparaît. 527 unités sont produites. Cette version a un moteur de 5,7 L (LT4) qui développe 330 chevaux. La fin de celle-ci est fêtée par le biais d'une série spéciale Collector Edition. La production totale de la C4 s'est élevé à 366 227 exemplaires.

C4 Collector Edition - Grand Sport 1996 (Schwartz, 2013)
La cinquième génération
C5 1997 (Zorly, 2012)

En 1997, c'est la première année de production de la C5. Elle était seulement offerte en version coupé. Elle était doté d'un moteur LS1 de 5,7 L qui développait 345 chevaux et permettait des accélérations de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Un châssis en aluminium, un habitacle plus spacieux, une suspension à double triangulation et des disques de frein ventilés plus efficaces font partie des nouveautés. La répartition des masses a été revue et corrigée. La transmission est déplacée à l'arrière de la voiture.

Une publicité de la Corvette C5 1997

En 1998, le cabriolet est disponible et apparaît une série spéciale pour le 45e anniversaire de la Corvette et la réplique de la Pace Car de l'Indy 500.

Pace Car 1998 (Gustafsson, 2011)

En 1999, la C3 est équipée d'un toit non escamotable, d'une transmission standard, d'un différentiel à glissement limité à l'arrière, d'une suspension Z51 et des pneus Goodyear Eagle F1. Cette version est plus sportive avec une meilleure rigiditée. De plus, la Corvette entre dans une ère de modernisation. Ses options sont un capteur de pression des pneus, un ordinateur de bord complet, un système audio de marque Bose, des sièges électriques à mémoire, des vitres et des rétroviseurs électriques.

C5 1999 (Turner, 2015)

En 1999, c'est le début de la Chevrolet Corvette C5-R. C'est une voiture de course grand tourisme construite par Pratt & Miller et Chevrolet pour la compétition en course d'endurance. La voiture est basée sur un modèle de base, mais est conçu uniquement pour l'utilisation «motorsports». Il est devenu l'une des voitures les plus dominantes dans les catégories GT, avec des victoires aux 24h de Daytona, 12h de Sebring et 24h du Mans, ainsi que des championnats de l'«American Le Mans Series».

C5-R 2004 (Pham, 2004)

En 2000, le régulateur de vitesse, un climatiseur automatique à deux zones, les serrures électriques, le télédéverouillage, les vitres et les rétroviseurs électriques, et le volant ajustable étaient des options fort utile pour le prix de celle-ci. La transmission manuelle à 6 rapports est toujours disponible

C5 2000 (Zorly, 2012)

En 2001, la Corvette Z06 réapparaît et va connaitre un énorme succès. Elle possède un moteur LS6 développant 385 chevaux qui frôlera la barre des 300 km/h. Le LS1 gagne 5 chevaux et en développe désormais 350 chevaux. Des admission d'air et des ouïes latérales fonctionnelles sont également présents sur cette dernière.

C5 Z06 2001 (Christian, 2014)

En 2002, la Z06 passé à 405 chevaux. En 2003, la série spéciale pour le 50e anniversaire fait son apparition et l'année suivante, l’édition commémorative pour les 24 heures du Mans. La production totale de la C5 s'est élevé à 248 715 exemplaires.

C5 Z06 2002 (Kinzie, 2009) - 50th anniversary 2003 (Sans auteur, 2016)
La sixième génération
C6 2005 (General Motors)

En 2005, c'était la première année de la sixième génération. Les feux avant escamotables qui étaient présents depuis 1963 sont disparus. Elle était déjà proposé en coupé et en cabriolet. Le moteur est le LS2 de 6 L qui développe 400 chevaux. On a allongé l’empattement de la voiture de 30 mm, malgré que la longueur totale ait été raccourcie de 127 mm. Son prix de base en 2005 était de 68 495 $. La qualité de fabrication de la sixième génération est supérieure aux autres.

Une publicité de la Corvette C6 2005

En 2005, la voiture de course C6-R remplace la C5-R avec le nouveau style de la sixième génération. Elle a gagné «Le Mans Series», «FIA GT Championship» et les 24h du Mans. La C6-R possède deux versions principales: la version GT1 avec un moteur de 590 chevaux et la version GT2 avec un moteur de 470 cheveaux. La GT1 sera retiré de la compétition en 2012 pour laisser place à la GT1.

C6-R (Meltzer, 2011)

En 2006, la Z06 fait son apparition à nouveau avec son châssis en aluminuium et d'autres pièces en fibre de carbone et en magnésium qui allège la Corvette. Un moteur LS7 de 7 L de 505 chevaux exécutait le 0-60 mph en 3,4 secondes et le 1/4 de mile en 11,7 secondes.

C6 Z06 2006

En 2007, deux séries spéciales apparaissent dont une réplique de la Pace Car de l'Indy 500 et une Ron Fellows à l'honneur de ce grand pilote de course. En 2008, le moteur est un LS3 de 6,2 L qui développe 430 ou 436 chevaux. La boîte manuelle à 6 rapports est aussi disponible.

C5 Pace Car 2007 (Horwedel, 2012)

En 2009, la ZR1 devient le modèle le plus puissant de Corvette à ce jour. Elle est dotée d'un moteur LS9 de 6,2 L suralimenté qui développe 638 chevaux. Ce moteur dispose entre autres de bielles en titane, de culasses d'aluminium et de gicleurs d'huile pour refroidir les postons par le dessous. Le LS9 permettait à la ZR1 de monter à 100 km/h en 3,4 secondes et de boucler le quart de mille en 11,3 secondes. Ce sont des performances de voitures exotiques. Plusieurs composantes étaient faites de fibre de carbone comme le capot, le toit et les ailes pour favoriser la répartition des masses. La ZR1 profite en plus de freins à disque en céramique et fibre de carbone de la marque populaire Brembo. De plus, elle possédait une suspension Magnetic Ride Control. Sa vitesse de pointe est de 330 km/h. Pour 105 000$, on pouvait se procurer ce monstre de course.

C6 ZR1 2009

En 2010, c'est le grand sport qui fait son apparition qui remplace en quelque sorte l'option Z51. Elle garde le même moteur LS3, mais qui développait 427 chevaux. Le 0-100 km/h s'effectuait en 4,5 secondes. De plus, elle possède une suspension sport, des ailes plus larges et certains équipements de la Z06.

C6 Grand Sport 2010 (Sevar, 2009)

En 2011, on voit l'arrivée de la série limitée Z06 Carbon Edition qui est un hommage au 50e anniversaire de la première participation de la Corvette au 24h du Mans. Elle sera produite à 500 exemplaires.

C6 Z06 Carbon Edition 2011 (Mecum auctions)

En 2013, c'est la dernière année de production de la C6 qui a été une des meilleurs generations de la Corvette. La 427 Collector Edition cabriolet et le pack 60th Anniversary sont proposé pour ses 60 ans de prestige. La production totale de la C6 s'est élevé à 215 123 exemplaires.

C6 Collector Edition 2013 - (Pham, 2015)
La septième génération
General Motors (2016)

En 2017, c'est la quatrième année de production de la C7. Les changements des années précédentes de cette génération ont été minimes alors voici la Corvette 2017 en détail.

Une publicité de la Corvette C7 Stingray 2014

« La Stingray incarne la machine de conduite parfaite, issue d’une brillante ingénierie et de performances de précision. Sa carrosserie au profil provocant laisse transparaître sa détermination. Son poste de conduite, axé sur le conducteur, matérialise cette détermination. Pour tout dire, la Stingray 2017 est conçue pour les conducteurs avertis qui exigent plus de leur voiture sport.» - Chevrolet

General Motors (2016)

La Corvette possède un extracteur d'air sur le capot fonctionnel qui est équipé de pales inclinées avec précision pour assurer une circulation optional de l'air de refroidissement. Ce qui améliore la tenue de route à haute vitesse.

General Motors (2016)

De plus, le groupe performance Z51 livrable comprend des conduits de freins jumelés qui dirigent l'air vers les passages de roue, refroidissant ainsi les freins avant et réduisant l'évanouissement des freins pour un rendement de freinage optimal.

General Motors (2016)

Par la suite, un système de refroidissement du groupe motopropulseur guide le flux d'air pour refroidir deux échangeurs thermiques distincts et réduire les températures lors de la conduite hautes performances.

General Motors (2016)

La Stingray est équipé de phares et de feux arrière qui assure un éclairage optimal.

General Motors (2016)

Il y a bien sûr le cabriolet Stingray qui n'a pas eu besoin d'ajout supplémentaire pour renforcer la structure du cadre en aluminium hydroformé. La capote est entièrement électronique et il suffit d'un seul bouton ou d'une télécommande pour l'abaisser.

General Motors (2016)

L'intérieur de la Stingray est fait avec des matériaux de qualité supérieur tel que des sièges en cuir de haute gamme Grand Touring, des sièges baquets sport de course et un volant à jante inférieure plate spécifique. L'instrumentation de la Corvette est d'une précision supérieure.

General Motors (2016)

La Stingray est montée sur un cadre léger, mais rigide pour une répartition optimale du poids et un impressionnant rapport puissance/poids. Elle est équipé d'un moteur V8 LT1 de 6,2 L qui développe 460 chevaux et qui exécute le 0 à 96 km/h en 3,7 secondes. Aussi, un choix d'une boîte manuelle sept vitesses ou une boîte automatique huit vitesses s'offrent. De plus, il y a cinq modes distincts qui calibrent jusqu'à 12 variables de performances pour une conduite adaptée.

General Motors (2016)

La direction assistée électrique aide à éliminer les vibrations de la route, augmentant l'agilité. Les freins Brembo de série procurent une puissance de freinage assurée alors que les pneus Michelin Pilot Super Sport Zéro Pressure optimensent le roulement, l'adhérence et la tenue de route.

General Motors (2016)

La suspension Magnetic Sélective Ride Control offre un systeme en temps réel. C'est-à-dire qu'elle lit la route 1000 fois par seconde pour se procurer un meilleur contrôle. Elle peut régler l'amortissement et gérer la traction de performance en cinq réglages en fonction du niveau d'habilité du conducteur et des conditions de la piste.

General Motors (2016)

La Corvette est dotée d'un enregistreur de données de performance. Il enregistre des vidéos des séances de conduites avec les donnes de performance en temps réel. Alors le conducteur peut analyser celle-ci et améliorer sa conduite.

General Motors (2016)

Le cadre en aluminium pèse le tiers de l'acier et est 45 kg plus léger et environ 2 fois plus rigide que la génération précédente. Le cadre et les longerons en aluminium permettent des propriétés de calibre, de forme et de solidité adaptées.

General Motors (2016)

La Corvette a aussi son côté technologique. L'écran tactile MyLink permet de rester branché et de se divertir avec les nombreuses commandes. Aussi, les conducteurs peuvent écouter de la musique, envoyer des messages, faire des appels avec la compatibilité Apple CarPlay ou Android Auto.

General Motors (2016)

Le tableau de bord permet de configurer différends niveaux d'information grâce à l'écran ACL. De plus, la visualisation tête haute projette les données dans le champs de vision pour rester concentré sur la route.

General Motors (2016)

La sécurité de la Corvette est très importante. Une série de technologie permettent d'éviter une collision éventuelle. Il y a le systeme de maniabilité active, les freins antiblocage aux quatre roues et la traction asservie pour prévenir les accidents. En cas de collision, des sacs gonflables sont dissimulés pour protéger les passagers et le conducteur. De plus, OnStar peut demander qu'une aide d'urgence soit envoyée à l'endroit exact où l'individu se trouve grâce à la technologie GPS.

General Motors (2016)

La Corvette offre une version de la légendaire Grand Sport. La Grand Sport met en relief un système d'échappement de performances avec embouts de quatre pouces en acier inoxydable poli. De plus, un circuit d'huile à carter sec délivre un flux d'huile dans les virages les plus extrêmes.

General Motors (2016)

Cinq finitions pour les roues avant de 19 pouces et les roues arrière de 20 pouces légères sont disponibles.

General Motors (2016)
General Motors (2016)

Un groupe de performance Z07 s'offre pour une conduite d'une tout autre catégorie. Ce groupe comprend une suspension unique, des disques de frein Brembo en carbonne-céramique avec des étriers de frein en gris foncé spécifiques et des pneus Michelin Pilot Super Sport Cup 2 Zero Pressure.

General Motors (2016)

La Grand à Sport à une carrosserie plus large comprenant des éléments aérodynamiques et de refroidissement sophistiqués. Parmi ceux-ci, l'aileron de style Z06 aident à réduire la déportante. Les ailes accueillent des roues et des pneus plus larges pour une posture agressive et sûre. La calandre grillagée exclusive et les garnitures d'ailes avant avec l'emblème Grand Sport intègré améliorent le flux d'air.

General Motors (2016)

Le groupe héritage de la Corvette Grand Sport 2017 comprend des bandes diagonales sur les ailes en six couleurs et touches inférieures uniques.

General Motors (2016)

La nouvelle C7 R possède un toit et un capot en fibre de carbone, un circuit d'huile à carter sec, des soupapes d'admission en titane, des panneaux de plancher en composite, un cadre en aluminium hydroformé et d'un aileron arrière réglable. C'est un monstre de course.

General Motors (2016)

Pour finir, la Z06 est de retour avec plus d'un tour dans son sac. Conçue sur la piste, la Z06 est une véritable supervoiture de classe mondiale.

General Motors (2016)

La Corvette Z06 est propulsée par un V8 LT4 suralimenté de 6,2 L en aluminium développant 650 chevaux. Celle-ci effectue le 0 à 96 km/h en 2,95 secondes.

General Motors (2016)

La Z06 offre trois groupes de performances. Le niveau 1 est le groupe aérodynamique Z06. Une série de répartiteur d'air avant, de déflecteurs autour des passages de roues avant, d'un capot en fibre de carbone avec une prise d'air plus grande et d'un aileron arrière exclusifs pour plus d'appui aérodynamique sont compris dans ce groupe.

General Motors (2016)

Le niveau 2 est le groupe aérodynamique en fibre de carbone. Celui-ci ajoute un réparateur d'air avant en fibre de carbone doté d'ailettes, des panneaux de bas de caisse en fibre de carbone et un plus grand aileron avec un «olet de Gurney».

General Motors (2016)

Le niveau 3 est le groupe performance Z07. Il renforce le niveau 2 en y ajoutant des ailettes de plus grande taille au répartiteur avant. Ce groupe a l'appui aérodynamique le plus élevés des voitures de série de GM.

General Motors (2016)
General Motors (2016)
Conclusion

La Corvette demeure, dans l’esprit des gens, le symbole ultime de la vie à l’américaine. Elle a su traverser les générations et s’adapter à la modernité avec brio. La Corvette est une voiture unique en son genre. Elle fait partie de celles qui, comme la Mustang ou la Camaro, semblent immortelles.

Sources des sites Internet

Jean, Mélanie (30 juillet 2012). « L'histoire de la Corvette: la première génération 1953-1962 ». Le guide de l'auto [site web], sur le site Le guide de l'auto. Consulté le 30 octobre 2016. http://www.guideautoweb.com/articles/17197/l'histoire-de-la-corvette-la-premiere-generation-1953-1962/

Jean, Mélanie (6 août 2012). « L'histoire de la Corvette: la deuxième génération 1963-1967 ». Le guide de l'auto [site web], sur le site Le guide de l'auto. Consulté le 31 octobre 2016. http://www.guideautoweb.com/articles/17204/l'histoire-de-la-corvette-la-seconde-generation-1963-1967/

Jean, Mélanie (13 août 2012). « L'histoire de la Corvette: la troisième génération 1968-1982 ». Le guide de l'auto [site web], sur le site Le guide de l'auto. Consulté le 1 novembre 2016. http://www.guideautoweb.com/articles/17230/l'histoire-de-la-corvette-la-troisieme-generation-1968-1982/

Jean, Mélanie (16 août 2012). « L'histoire de la Corvette: la quatrième génération 1984-1996 ». Le guide de l'auto [site web], sur le site Le guide de l'auto. Consulté le 2 novembre 2016. http://www.guideautoweb.com/articles/17276/l'histoire-de-la-corvette-la-quatrieme-generation-1984-1996/

Jean, Mélanie (20 août 2012). « L'histoire de la Corvette: la cinquième génération 1997-2004 ». Le guide de l'auto [site web], sur le site Le guide de l'auto. Consulté le 3 novembre 2016. http://www.guideautoweb.com/articles/17332/l'histoire-de-la-corvette-la-cinquieme-generation-1997-2004/

Jean, Mélanie (27 août 2012). « L'histoire de la Corvette: la sixième génération 2005-2013 ». Le guide de l'auto [site web], sur le site Le guide de l'auto. Consulté le 4 novembre 2016. http://www.guideautoweb.com/articles/17366/l'histoire-de-la-corvette-la-sixieme-generation-2005-aujourd'hui/

Weiss, C.C (16 mars 2013). « 60 years of Corvette ». New Atlas [site web], sur le site New Atlas. Consulté le 9 novembre 2016. http://newatlas.com/60-years-of-corvette/26349/

Joubert, Antoine (4 décembre 2015). « Chevrolet Corvette Z06 2016: pour la moitié du prix... ». Vtélé [site web], sur le site Vtélé. Consulté le 17 novembre 2016. http://auto.vtele.ca/essais-eclairs/chevrolet-corvette-z06-2016-pour-la-moitie-du-prix_342.php

Joubert, Antoine (25 septembre 2015). « Chevrolet Corvette 2015: les allemands rient jaune ». Vtélé [site web], sur le site Vtélé. Consulté le 29 novembre 2016. http://auto.vtele.ca/essais-eclairs/chevrolet-corvette-2015-les-allemands-rient-jaune_313.php

Laurent (3 janvier 2014). « Chevrolet Corvette C4, superbe oubliée ». Us Cars Technologie [site web], sur le site Us Cars Technologie. Consulté le 1 décembre 2016. http://www.uscars-technologie.fr/blog/chevrolet-corvette-c4-superbe-oubliee/

Fletcher (2016). « Corvette C5 histoire ». Gamble Wiz [site web], sur le site Gamble Wiz. Consulté le 3 décembre 2016. http://www.gamblewiz.com/YREMP6Z2Z/

Riaud, Thomas (22 juillet 2008). « Acheter une Chevrolet Corvette C4 (1984-1996) ». Motor legend [site web], sur le site Motor legend. Consulté le 3 février 2017. http://www.motorlegend.com/voiture-collection/chevrolet-corvette-c4/2,15087.html

General Motors (2017). « Corvette Grand Sport 2017 ». Chevrolet [site web], sur le site Chevrolet. Consulté le 19 février 2017. http://fr.chevrolet.ca/corvette-grand-sport.html

General Motors (2017). « Corvette Stingray 2017 ». Chevrolet [site web], sur le site Chevrolet. Consulté le 19 février 2017. http://fr.chevrolet.ca/corvette-stingray-sports-car.html?eVar25=gmca_canada_chevrolet

General Motors (2017). « Corvette Z06 2017 ». Chevrolet [site web], sur le site Chevrolet. Consulté le 19 février 2017. http://fr.chevrolet.ca/corvette-z06-supercar.html

Source des livres imprimés

Leffingwell, Randy (2014). Art of Corvette. Minneapolis:Motorbooks, 224p.

Duquet, Denis - Gélinas, Gabriel - Lachapelle, Marc (2009). Guide de l'auto 2009. Montréal: Trécarré, 671 p.

Sources des images

Simari, Michael (16 décembre 2014). « Corvette to influence future Chevrolet design » [photo], sur le site Car and Driver. Consulté le 27 décembre 2016. http://blog.caranddriver.com/corvette-to-influence-future-chevrolet-design/

Sans auteur (1953). « Motorama 1953 » [photo], sur le site Vtele. Consulté le 27 décembre 2016. http://auto.vtele.ca/galeries/l-histoire-de-la-corvette-en-images-10/

© General Motors (sans date). « Seven generations of Corvette gathered together » [photo], sur le site New Atlas. Consulté le 27 décembre 2016. http://newatlas.com/60-years-of-corvette/26349/#gallery

Frank (29 juin 2014). « Chevrolet Corvette Convertible 1958 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/ob84xK

Richard, Dixon (6 juin 2013). « 1956 Chevrolet Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/kUaFNF

El, Guy (5 février 2014). « 1962 Chevrolet Corvette Cabriolet » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/mUX9fZ

Robert, James (12 août 2014). « 1953 Corvette Convertible » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/oq8YUf

Jay (12 juillet 2013). « 1953 Corvette » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016.https://flic.kr/p/omx2Wj

El, Guy (5 février 2014). « 1954 Chevrolet Corvette Roadster » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/mybW4z

Spiegelman, Richard (8 juin 2013). « 1956 Corvette » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/eMoWgL

Devin D (19 avril 2011). « 1958 Corvette » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/sBYZ4R

Onos, Ruud (15 juin 2014). « Chevrolet Corvette C1 / 1958 » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/pnBtro

Bergman, Jeff (8 juillet 2012). « Corvette C1 » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre. https://flic.kr/p/cNunvw

Porter, Mark T (25 mars 2012). « 1956 Corvette » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/bGaBxn

De Mesmaeker, Denis (12 avril 2009). « Chevrolet Corvette 1960 » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre. https://flic.kr/p/6fBWcA

Bush, David (22 mars 2012). « California dreaming » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/bGC5nk

Bens, Jonhy (12 juin 2014). « Chevrolet C1 Corvette 1962 » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/qKoNAo

Rabello, Elton (7 novembre 2014). « Corvette 1961 » [Photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 décembre 2016. https://flic.kr/p/pJjfoB

Sexton, Steve (9 juin 2013). « 1963 Chevrolet Corvette Sting Ray » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/uxaThH

Auto Clasico (6 février 2016). « 1963 Chevrolet Corvette Sting Ray » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/r5aK6j

Schwartz, Scott (9 juin 2013). « 1963 Corvette Z06 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/eKeyoG

Schwartz, Scott (9 juin 2013). « 1963 Corvette Z06 "tanker" » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/eKegkY

Schwartz, Scott (9 juin 2013). « 1963 Corvette Z06 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre. https://flic.kr/p/eK35K8

Onos Ruud (31 août 2014). « Chevrolet Corvette Sting-Ray / 1964 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/oYZvvU

Schwartz, Scott (27 juin 2012). « 1964 Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/cpBmv9

Sans auteur (8 mai 2015). « 1964 Corvette coupe » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/rBUuLs

Clay (15 juin 2014). « Chevrolet Corvette C2 Sting Ray "396" Convertible 1965 (0187) » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/qbpQqu

Schwartz, Scott (9 juin 2012). « 1966 Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/cd2ywW

Schwartz, Scott (17 août 2013). « 1967 Corvette 427 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/koJTpj

Durkin Pat (7 juillet 2012). « 1967 Chevrolet Corvette roadster » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 27 décembre 2016. https://flic.kr/p/cu7TDC

© General Motors (sans date). « 1968 Corvette Stingray » [photo], sur le site New Atlas. Consulté le 2 janvier 2017. http://newatlas.com/60-years-of-corvette/26349/#gallery

© General Motors (sans date). « 1973 Corvette Stingray » [photo], sur le site New Atlas. Consulté le 2 janvier 2017. http://newatlas.com/60-years-of-corvette/26349/#gallery

Dennis, Joseph (20 juin 2011). « New Toy » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017.https://flic.kr/p/qZGVSH

P & P photo (1 juin 2014). « Chevrolet Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/qSMAfd

Hickman, Sean (11 octobre 2014). « 1971 Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/psZuXd

Foto, Willem (31 mars 2013). « 1972 Corvette» [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/e7tCQB

Rodin, Yohai (19 décembre 2014). « 1974 Chevrolet Corvette» [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/qrcaAf

Rétvári, György (8 septembre 2013). « Chevrolet Corvette Stingray 1975» [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/fS8js8

Sommer, Henrik (17 août 2014). « Chevrolet Corvette C3 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/ouoh7E

AS Pictures (26 décembre 2013). « Corvette anniversary 1978 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/gcPkPo

Pearis, Mike (24 août 2013). « 022 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017 https://flic.kr/p/fBtvFx

Restorea muscle car (20 novembre 2014). « 1979 white Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/q9aWpt

Onos, Ruud (5 mai 2012). « Chevrolet Corvette - 1980 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/bEAD6Y

Bens, Jonny (15 septembre 2013). « Chevrolet C3 Corvette 1982 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/g9Wedx

Jerbec (8 juin 2014). « Bunchanan Corvette show 1982 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/nC81nT

© General Motors (sans date). « GM skipped the 1983 model year and jumped right to the '84 » [photo], sur le site New Atlas. Consulté le 2 janvier 2017. http://newatlas.com/60-years-of-corvette/26349/#gallery

© General Motors (sans date). « 1990 Corvette zr-1 » [photo], sur le site New Atlas. Consulté le 2 janvier 2017. http://newatlas.com/60-years-of-corvette/26349/#gallery

Lee (30 août 2009). « Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/98Cqzb

Von Liski, Randy (20 mai 2012). « 1986 Chevrolet Corvette convertible » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/fvjao5

Stephens, Pete (28 janvier 2006). « 1987 Corvette » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/cdy4tL

Von Liski, Randy (7 septembre 2013). « 1988 Chevrolet Corvette coupe » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/f33j2y

Bob (4 mai 2013). « 1986 Corvette - official pace car » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/egDoXN

Schwartz, Scott (29 novembre 2013). « 1986 Corvette 35th anniversary » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/i7mVwG

Boss (1 février 2015). « 1991 Corvette zr1 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/qJrzHA

Snell, Jack (5 novembre 2008). « 1992 Chevrolet Corvette zr1 coupe » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/5zDHgc

Schwartz, Scott (9 juin 2013). « 1993 Corvette 40th anniversary » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/eKRfXp

Rivitography (17 mai 2015). « 1995 Chevrolet Corvette c4 convertible Indianapolis 500 Pace car » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/DK46AD

Freitas, Eduardo (13 juin 2015). « Corvette c4 zr1 1994 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/x16nDL

Schwartz, Scott (15 juin 2013). « 1996 Corvette grand sport » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/eMPdsT

Schwartz, Scott (20 octobre 2013). « 1996 c4 Corvette collector edition » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 2 janvier 2017. https://flic.kr/p/gS8V7w

Pham, Eddie (22 septembre 2004). « 2004 Chevrolet Corvette C5-R Americans Le Mans» [photo], sur le site Flickr. Consulté le 6 février 2017. https://flic.kr/p/gRhMbt

Zorly (8 avril 2012). « 1997 Chevrolet Corvette coupe » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 janvier 2017. https://flic.kr/p/bKHXzF

Gustafsson, Eje (3 mars 2011). « 98 Corvette Indy pace car replica » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 janvier 2017. https://flic.kr/p/9nEG43

Turner, Kelvin (12 février 2015). « 1999 Corvette frc » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 janvier 2017. https://flic.kr/p/qUdkTE

Zorly (8 avril 2012). « 2000 Chevrolet Corvette coupe » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 janvier 2017. https://flic.kr/p/bKHXBx

Christian, Nathan (8 juin 2014). « Widebody 2001 Chevy Corvette z06 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 janvier 2017. https://flic.kr/p/nC7DKv

Kinzie, Dan (8 avril 2009). « 2002 Corvette z06 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 4 janvier 2017. https://flic.kr/p/6dJggL

Sans auteur (29 mars 2016). « 2003 Chevy Corvette 50th anniversary » [photo], sur le site Supercars. Consulté le 4 janvier 2017. http://www.supercars.net/blog/2003-chevrolet-corvette-50th-anniversary/

Melter T., Jacob (17 septembre 2011). « C6-r » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 6 février 2017. https://flic.kr/p/aoMEXX

General Motors (sans date). « 2005 Chevrolet Corvette c6 » [photo], sur le site Serious Wheel. Consulté le 15 janvier 2017. http://www.seriouswheels.com/2005/2005-Chevrolet-Corvette-C6-Side-Angle-1600x1200.htm

Horwedel, Chad (4 juin 2012). « 2007 Chevy Corvette pace car » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 15 janvier 2017. https://flic.kr/p/ctRF3h

360 Forged (28 août 2008). « Ron Fellows Corvette z06 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 15 janvier 2017. https://flic.kr/p/5hiuBS

McLaren San franscissco (29 juin 2014). « 2009 Corvette zr1 » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 15 janvier 2017. https://flic.kr/p/nCDUth

Sevar, Gmt (16 juin 2009). « 2010 Chevrolet Corvette grand sport coupe » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 15 janvier 2017. https://flic.kr/p/7tWVjA

Sans auteur (sans auteur). « 2011 Chevrolet Corvette z06 Carbon edition » [photo], sur le site Mecum Auctions. Consulté le 15 janvier 2017. https://www.mecum.com/lots/SC0513-154069/2011-chevrolet-corvette-z06-carbon-edition/

Schwartz, Scott (20 octobre 2013). « 2013 C6 Corvette 60th anniversary 427 convertible » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 15 janvier 2017. https://flic.kr/p/gTJXzk

Pham, Eddie (14 février 2015). « 2013 Chevrolet Corvette 427 convertible collector edition » [photo], sur le site Flickr. Consulté le 15 janvier 2017. https://flic.kr/p/rkEYMt

Sources des vidéos

Ennemme (27 février 2008). « 2005 Chevrolet Corvette c6 - commercial » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 15 janvier 2017. (1:01) https://youtu.be/Uglyxz55j6s

MikeMercuryOnCF (15 mars 2009). « Corvette c5 commercial 1997; full 60 second "what is it?" » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 4 janvier 2017. (1:19) https://youtu.be/5_2MgRhlpNk

M.A. (10 septembre 2006). « Chevrolet Corvette 1984 commercial » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 2 janvier 2017. (1:30) https://youtu.be/CP7ijUkgc-4

Mid America Motorworks: Corvette passion (9 juin 2009). « General Motors Corvette promotional video - 1969 Corvette » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 2 janvier 2017. (1:29) https://youtu.be/Lru8jAz0tXg

West Chevrolet (9 juin 2009). « 1963 Corvette Commercial » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 27 décembre 2016. (1:59) https://youtu.be/QeOPUMUmLLQ

Ennemme (21 juillet 2007). « 1953 Chevrolet Corvette C1 - Commercial » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 27 décembre 2017. (1:32) https://youtu.be/VBm7CbRXoOo

Daily Automotive News Hd (27 janvier 2014). « Corvette C7 Stingray Commercial » [publicité], sur le site YouTube. Consulté le 16 février 2017. (1:02) https://youtu.be/QP9Yej3vuqs

Created By
William Lavery
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.