Loading

Un grand choix de sports Sports – Persévérance – Programmation

À Lacerte, les opportunités de faire du sport sont nombreuses et ouvertes à tous

Dans un esprit d'inclusion, la DSFM travaille de près avec les écoles pour offrir aux petits et grands une grande variété de sports, pour le plaisir ou en compétition. Course de fond, volleyball, badminton, basketball, athlétisme : chaque élève peut trouver une discipline dans laquelle exceller.

À l’école Lacerte, au moins 85 % des élèves de 7e et 8e année participent à au moins un sport parascolaire. Un taux de participation qui n’étonne pas Marcel Lemoine, enseignant d’éducation physique. « On développe l’intérêt chez les jeunes depuis tout-petits. La culture sportive est très présente à l’école. On leur propose des activités ludiques, et on met l’emphase sur le plaisir de jouer plutôt que sur le comptage de points. Il faut toujours que ça reste amusant. »

Lors de la constitution des équipes sportives parascolaires, l’enseignant et sa collègue Jenny Erickson suivent une politique : n’exclure aucun élève qui souhaite participer. « On trouve des façons de faire jouer tout le monde. Notre but n’est pas le résultat final d’une compétition. Ce que nous voulons, c’est que chaque élève se découvre comme sportif. Nous mettons beaucoup l’accent sur le développement des habiletés. Nous essayons de rendre les sessions d’entraînement aussi amusantes que possible. Les élèves travaillent la technique, mais nous faisons aussi beaucoup de jeux. »

Le sport et la santé

Les équipes parascolaires s’entraînent généralement deux fois par semaine. « Nous faisons de notre mieux pour emmener les élèves vers le meilleur niveau possible. Parfois, nous remportons les championnats divisionnaires. Mais les autres écoles de la DSFM sont aussi très capables. Je constate de plus en plus d’équilibre sur le nombre de victoires des établissements. Le fait de donner des bannières per capita donne aussi plus de chance aux petites écoles, et motive les élèves. »

Cette année, les élèves de l'École Lacerte ont réussi un beau palmarès. « Les équipes de filles 8e année ont remporté la course de fond, le volleyball et le basketball. Les garçons de 8e année ont remporté le badminton et ont été finalistes en volleyball et en basketball. Les équipes de 7e année n’étaient pas loin derrière. Mais la compétition est féroce, et on ne peut pas toujours gagner. »

Enseignant à Lacerte depuis 29 ans, Marcel Lemoine a vu défiler plusieurs générations de jeunes sportifs. « J’ai entraîné des parents, des grands frères et des grandes sœurs. Ces anciens élèves, les autres parents, le personnel, sont essentiels au succès des équipes. Le programme parascolaire ne peut fonctionner qu’avec l’appui de toute la communauté scolaire. »

C’est important de rester en santé et d’être actif. À l’école, il y a beaucoup d’options, et on peut participer aux championnats. - Breanne, 7e année.

Breanne, en 7e année, a fait partie de l’équipe de volleyball, de basketball et de badminton cette année. « Je m’intéresse beaucoup au sport en général. Ma mère était enseignante d’éducation physique avant. En été, elle sortait les raquettes ou les ballons, et on jouait au badminton ou au volleyball. Aux récréations, je jouais au basketball. Pour moi, c’est vraiment juste un jeu. Je fais aussi du volleyball en club, du soccer et du hockey. Je faisais de la danse, mais j’ai dû arrêter parce que je n’avais plus assez de temps. »

De tous les sports qu’elle pratique, le volleyball est son préféré. « Les entraînements sont vraiment amusants. C’est différent des autres sports. J’ai l’impression que je n’aurai jamais fini d’apprendre. C’est important de rester en santé et d’être actif. À l’école, il y a beaucoup d’options, et on peut participer aux championnats. Nous avons eu la quatrième place en volleyball et la deuxième en basketball. Et j’ai été troisième du championnat de badminton en double. »

L’École Lacerte, située à Winnipeg, est une des écoles élémentaires de la Division scolaire franco-manitobaine qui offre le Programme français. Nos élèves ont accès à plusieurs services éducatifs en français de haute qualité. L’École Lacerte façonne et promeut une communauté scolaire où le français, le patrimoine culturel et le respect des apprenants valorisent l’innovation, l’excellence et la création d’un milieu dont on est fiers. Nous encourageons nos élèves à devenir des leaders qui développeront leur plein potentiel comme apprenants pour enrichir notre monde. L’école a été fondée le 12 octobre 1966 et fait partie des écoles pionnières qui ont rejoint la Division scolaire franco-manitobaine en 1994.

Credits:

Division scolaire franco-manitobaine - DSFM

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.