Programmation robots

Septembre 2016 : la réforme du collège initie la programmation en cycle 3 et 4.

Programme du cycle 3 :

Thème Espace et Geometrie

  • Se repérer et se déplacer dans l'espace en utilisant ou en élaborant des représentations.
  • Programmer les déplacements d'un robot ou ceux d'un personnage sur un écran.
  • Reconnaitre, nommer, décrire, reproduire, représenter, construire quelques solides et figures géométrique.
  • Réaliser une figure simple ou une figure composée de figures simples à l'aide d'un logiciel.

Programme du cycle 4

Thème Algorithmique et Programmation

  • Ecrire, mettre au point et exécuter un programme simple.
  • Décomposer un problème en sous-problèmes afin de structurer un programme. Reconnaitre des schèmas.
  • Ecrire, mettre au point (tester, corriger) et exécuter un programme en réponse à un problème donné.
  • Ecrire un programme dans lequel des actions sont déclenchées par des évènements extérieurs.
  • Programmer des scripts se déroulant en parallèle.
Septembre 2017 : ces élèves nous arrivent en Lycée Pro
Et si on avait des idées Monsieur Mirisky ?

En attendant la venue de nouveaux programmes officiels, rien de nous empêche de nous lancer dans la programmation et l'algorithmique ... de façon intelligente et ludique !

Le programme plébiscité pour accompagner cette réforme est le très connu, très ancien, très "j'invente pas grand chose depuis les années 1990" SCRATCH et son fameux lutin ...

Dans la même fenêtre, les blocs de programmation, l'éditeur et la scène:

Sans difficulté, l'élève peut visualiser dans la scène l'effet des blocs déposés dans l'éditeur.

L'enseignant se fait "logiquement" plaisir en utilisant Scratch. Nos élèves ? Moins sûr !

Mais la vraie valeur ajoutée de Scratch (2006) est la programmation par blocs.

Depuis peu de temps des dizaines de nouveaux protagonistes sont arrivés sur le marché de la programmation éducative. En voici quelques uns :

  • Google : son blockly en cours de développement est déjà utilisé par de nombreuses interfaces et robots.
  • Snap! : sérieux concurrent de Scratch.
  • Code.org : la fameuse plateforme Web pour apprendre aux jeunes à programmer. Par exemple créer son propre jeu Flappy Bird, programmer dans l'univers de Star Wars ou de Minecraft ...
  • Plusieurs applications iOS et Android : Box Island, Hopsctoch ...
  • Et surtout de nombreux robots programmables par blocs !

Les LEGO Mindstorms sont parmi les premiers à proposer une programmation par blocs.

Ces blocs sont des blocs "propriétaires".

Plus récemment, l'entreprise LEGO (encore eux), a lancé une branche LEGO Education WeDo.

LEGO WeDo est compatible Scratch.

Thymio

Le robot Thymio réalisé par un groupe de recherche de l'INRIA est un robot très complet.

Plusieurs types de programmations possibles dont Scratch et Blockly.

Mirobot

Un petit robot qui dessine mais pas que ... Compatible Scratch, Snap!, Blockly ...

Un très beau projet Kickstarter.

Robot Root

Il est magnétique, permet de dessiner et se programme par blocs. Il possède de nombreux capteurs intéressants .

Meebot.

Un robot avec plusieurs cerveaux moteurs programmables.

Micro:bit

Non, ceci n'est pas un robot mais bien autre chose.

C'est une interface de programmation originale à LED.

Edison

Ce robot australien, compatible LEGO, possède un langage par blocs "propriétaire".

mBot Ranger

Ce robot est un robot trois-en-un. Basé sur une plateforme Arduino, il se programme par blocs type SCRATCH.

Maintenant, on entre dans le vif du sujet:
2 robots simples d'utilisation et aux gros potentiels :
SPRK+ de SPHERO
OZOBOT
Pour finir, une dernière catégorie d'objets programmables au lycée

LES DRONES

Parmi les drones les plus présents sur le marché de l'Education (et des loisirs), l'entreprise française PARROT fait course en tête.

Les plus pratiques d'utilisation en cours sont leurs mini-drones "pilotable" et programmable avec une application mobile.

LE JUMPING RACE "MAX"
LE AIRBORNE CARGO

Ces drones sont également programmables par blocs à l'aide d'applications tierces comme :

Pourquoi donc utiliser ces machines ?

L'intérêt est triple :

  1. Enseigner avec son temps : la programmation sur PC de bureau, nous l'avons tous pratiquée quand nous étions jeunes. Déplacer des pixels à l'écran n'est pas suffisant pour capter l'attention des élèves.
  2. Les robots et les drones vont bientôt faire partie de notre quotidien. En tout cas ils ne font pas partie de celui de nos élèves. Nous pouvons gagner de l'attention et de la motivation en utilisant ces "objets connectés".
  3. Enfin, l'utilisation de robots et de drones, nous permet véritablement, d'embrasser toutes les compétences évaluables en lycée.
Nicolas Le Brun, professeur de Maths-Sciences, IAN Maths-Sciences, Référent Numérique, Groupe d'innovation numérique, Académie de Guyane Janvier 2017.

Credits:

Created with images by dianecordell - "Ozobot"

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.