Jean De La Fontaine Une plume marquante

Le Classicisme

Le classicisme est un mouvement apparu au milieu du XVIIème siècle sous le règne de Louis XIV qui servait à magnifier la gloire de celui-ci. A cette époque ce mouvement se dévoile sous forme d’art avec la sculpture, la peinture, la poésie, le théâtre...Le classicisme est le fait d'atteindre la beauté des œuvres antiques.Pour ce faire, les auteurs classiques s'imposent des règles esthétiques et morales: la sobriété, la clarté du style et la volonté de plaire et d'instruire. Contrairement à son prédécesseur, le style baroque qui se caractérise par le vertige et la désorganisation, le classicisme à le souci de l'équilibre et repose sur trois principes bien distincts: les règles, la rigueur et l'ordre. L'auteur classique respecte la règle des trois unités (action, temps, lieu), de la vraisemblance ( surtout pour le théâtre ou l'on ne joue que ce que l’on peut croire et on ne fait pas n’importe quoi sur scène) et de la bienséance (elle consiste à respecter des normes de conduites: pas de scènes vulgaires et où il y a du sang, pas de duels, pas de morts.). L'auteur classique incarne l'image même de l'Honnête Homme qui privilégie la raison plus que la passion.

Jean De La Fontaine

Biographie

Jean De La Fontaine né en 1621 à Château-Thierry (France) et décède à Paris en 1695. Il est issu d'un milieu bourgeois car son père était conseiller du roi et maître des Eaux et Forêts. La Fontaine est un poète français de grande renommée connu principalement pour ses Fables, ces poèmes divers et quelques pièces de théâtre. Il est un auteur s'inspirant de l'Antiquité se qui fait de lui l'une des plus grandes figures du classicisme. Il a fait des études de rhétorique latine, puis a entamé des études de droit, interrompues pour entrer à l'Oratoire, en vue d'une carrière ecclésiastique. Après un an et demi, il retourne au droit. A cette époque, La Fontaine fait la connaissance de Fouquet qui devient très vite son ami et qui lui permet de rentrer dans le cercle de grands écrivains.

La Fontaine et Fouquet

Fouquet est à cette époque le ministre des finances sous Louis XIV et donc une personne importante de la cour du Roi. Profitant de l'amitié qu'il entretient avec celui-ci, La Fontaine devient son protégé et Fouquet prend alors le rôle de mécène (Il lui verse une pension, ses œuvres sont protégées et il lui permet d'être connaître des gens de la cour notamment le Roi lui-même). Malheureusement, après des différents avec Louis XIV qui l'accuse de voler dans les caisses de l’État, Fouquet se fait emprisonner.

C'est un gros problème pour La Fontaine qui n'a alors plus de mécène et donc de protecteur. Cependant, il n'en reste pas moins son plus fidèle défenseur : il écrit à cette occasion «l'ode au roi» et surtout l'admirable «Élégie aux nymphes de Vaux». Cette fidélité à Fouquet lui valut rapidement la haine de Louis XIV lui-même. Peu après, il se lie intimement avec Molière, Boileau et Racine et écrit «les amours de Psyché et Cupidon», charmant roman en prose entremêlé de vers(1669). Après Fouquet, il fut le protégé de la Duchesse de Bouillon et de la Duchesse d'Orléans. En 1673, c'est Madame de la Sablière qui le recueille et après la mort de celle-ci en 1693, Madame Hervart.

Ses Fables

.En moins de 30 ans La Fontaine a mis en vers un total de 243 fables. Elles ont toutes une visée didactique et contiennent une morale au début ou à la fin. Dans ses morales, La Fontaine défend la nécessité du pouvoir monarchique pour la bonne marche d’une société où peuple et gouvernement sont unis. La fable présente une structure complexe qui soutient la démonstration politique d’une manière ambiguë, laissant transparaître la satire. En 1668, âgé de 47 ans, La Fontaine publie son premier recueil de fables intitulé "Fables Choisie".

Cette ouvrage est alors destiné au Dauphin (Louis de France, fils de Louis XIV). Jean de La Fontaine publie le second recueil de fables dix ans plus tard en 1678.

Il comprend les livres sept à onze et était destinée à l'époque à Madame de Montespan (la favorite de Louis XIV avec qui elle a 7 enfants). Enfin le dernier recueil fut publié en 1693 (daté de 1694), contenant uniquement le douzième et dernier livre. C'est au duc de Bourgogne qu'il fut dédié (le petit fils du roi Louis XIV).

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.